dans ,

Yi Sun Shin, héro national à découvrir à travers un film

Le film ‘The Admiral: Roaring Currents’ est sorti en 2014 et a été un succès en Corée du Sud. L’action se déroule à la fin du XVIe siècle lorsqu’une grande armée japonaise s’apprête à conquérir le royaume de Joseon. Bien qu’il ait été démis de ses fonctions, trahi et torturé, l’amiral Yi Sun Shin, commandant de la Royal Navy, accepte de servir à nouveau son pays. En 1597, à la tête d’une douzaine de navires et d’une armée qu’il recruta sans pouvoir militaire officiel, il serait le seul à pouvoir arrêter la flotte japonaise et ses trois cents navires qui vont tomber dans la capitale. Mais le moral des troupes, qui ne croient pas à la victoire, est au plus bas. Yi Sun Shin a deux tâches dans le film: gagner la confiance totale de son armée et vaincre le japonais après la perte de son bateau-tortue. Le film a été fait et écrit comme une fresque épique d’après la légende de Yi Sun Shin dans l’une de ses batailles les plus célèbres et les plus importantes: la bataille de Myeongnyang durant laquelle, armé d’une douzaine de bâteaux seulement, il a vaincu une flotte japonaise entière.
Yi Sun Shin était un homme de courage, d’action, d’honneur et de fidélité qui en faisaient plus qu’un homme pour le peuple coréen et pas seulement. Le film The Admiral: Roaring Currents n’a pas seulement pour but de divertir grâce aux imageries des scènes de bataille. Le but est aussi de faire comprendre comment l’amiral est passé au-dessus de sa condition humaine pour devenir ainsi la légende, le mythe, la divinité qu’il est aux yeux de la Corée. L’imagerie de la bataille contribue également à donner ce ton divin et surnaturel au film. Non seulement il était un grand combattant et stratège, il était aussi un grand orateur. On dit que la personne qui peut rassembler les gens et être suivie par ses paroles est le plus grand chef de tous parce qu’il est celui qui a le plus de pouvoir (et cela a été prouvé par l’histoire). Yi Sun Shin a utilisé des mots judicieusement et avec humilité qui ont ajouté à sa grandeur. Bien que le film ne respecte pas les événements historiques exacts (300 bâteaux japonais contre 133 en réalité), ce n’est pas le point principal de celui-ci. Ce qui est important, c’est que grâce au film, les Coréens se retrouvent avec l’un de leurs plus grands et inspirants leaders et ils le suivent dans le film car ils ont tendance à suivre son exemple dans leur vie quotidienne.

Si vous n’avez pas vu ce film, ne le manquez surtout pas! Vous pouvez voir la bande annonce ci-dessous:

Suivez nous sur Facebook, Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

24 Flakko sort un nouveau single digital en featuring avec Swings

Young West sort son titre pour le projet Weekly Rain