dans ,

La police enverra Yang Hyun Suk en justice après avoir trouvé de nouvelles preuves de menaces dans l’affaire de B.I d’iKON

Les scandales concernant YG Entertainment, Yang Hyun Suk et ses artistes ont beaucoup fait la une de la presse en 2019.

Ces affaires ne sont toujours pas terminées, et la police enquête toujours activement.

La police a confirmé que Yang Hyun Suk sera envoyé en justice après avoir « vérifié » qu’il avait effectivement soudoyé « A » en gardant le silence sur la consommation de drogue présumée de Kim Han Bin (iKON B.I).

Ils se préparent actuellement à envoyer son dossier aux procureurs.

La police enquête sur le cas de corruption de Yang Hyun Suk depuis plus de 3 mois. Ils ont maintenant trouvé des « preuves » prouvant qu’il avait bien commis le crime. Ils affirment que Yang Hyun Suk a soudoyé la dénonciatrice qui a déclaré à la police qu’elle avait vendu de la drogue à Kim Han Bin.

Yang Hyun Suk a continué de nier les accusations depuis le début. Il a nié avoir appelé « A » dans son bureau pour la menacer de se souvenir de ses aveux alors qu’il savait que c’était vrai lui-même.

La police a trouvé son démenti « manquant de crédibilité ». Ils ont récemment découvert qu’un autre tiers sous le nom de «M. Kim » était également dans la pièce à ce moment-là. M. Kim est affilié à YG Entertainment, et il aurait été le premier à avoir affecté un avocat à « A ».

Après avoir enquêté sur M. Kim, la police a découvert les divergences dans son histoire qui ont discrédité les affirmations de Yang Hyun Suk. Ils ont trouvé de nouveaux motifs pour vérifier que Yang Hyun Suk avait menacé « A ».

Le 14 février, YTN News a annoncé que Yang Hyun Suk avait partiellement admis avoir menacé « A ». 

Bien que les procès de Yang Hyun Suk se poursuivent, Kim Han Bin a été acquitté de toutes les accusations concernant ses allégations de consommation illégale de drogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un documentaire sur BLACKPINK sortira sur Netflix?

coronavirus racisme

Les passagers coréens interdit d’utiliser les toilettes, KLM s’excuse