Une victime d’abus sexuelle s’est suicidée apres que l'armée l’aurait persuadée d'abandonner sa plainte
dans ,

Une victime d’abus sexuelle s’est suicidée apres que l’armée l’aurait persuadée d’abandonner sa plainte

Une sous-officier de l’armée de l’air s’est suicidée après avoir été harcelée sexuellement par un collègue à deux reprises.

Les deux supérieurs, un adjudant-chef et un sergent-chef supérieur, ont été accusés d’avoir tenté de persuader la victime de parvenir à un accord avec le suspect. L’un d’eux a même été accusé par sa famille d’avoir lui-même harcelé la victime auparavant, et a tenté de dissimuler l’affaire en mars.


Les critiques du public se sont multipliées sur le fait que les supérieurs de la victime, dont un sergent-chef, ont tenté de la persuader de parvenir à un accord avec l’agresseur du même rang, plutôt que d’essayer de la protéger et de poursuivre activement une enquête.


Le suspect, surnommé Jang, l’aurait caressée et forcée à toucher des parties de son corps à l’intérieur d’une voiture sur le chemin menant à la base après un dîner auquel elle a été forcée d’assister. Elle s’est suicidée le mois dernier, environ trois mois après les abus sexuels.

Selon la famille endeuillée, elle a signalé les abus à ses supérieurs de la 20e escadre de chasse à Seosan, où elle servait au moment de l’incident. Mais ils ont plutôt essayé de la persuader de parvenir à un accord avec le suspect, surnommé Jang.

Etant donné que Jang n’a admis qu’une partie des allégations portées contre lui, la victime a obtenu une séquence vidéo d’une caméra du tableau de bord à l’intérieur du véhicule où l’incident s’est produit et l’a soumise aux enquêteurs de l’armée de l’air comme preuve. Mais ils n’ont pas mené d’enquête activement.

Après avoir pris deux mois de congé, elle a demandé et obtenu un transfert à la 15e escadre en mai. Mais certains officiers de la 15e escadre l’ont maltraitée, la considérant comme une fauteuse de troubles, selon la famille. Trois jours après avoir été transférée, elle a enregistré un mariage avec son fiancé, également aviateur de la 20e escadre, mais s’est suicidée le lendemain.

 suicide-armee-coree

L’armée de l’air a également été accusée d’avoir tenté de minimiser sa mort car elle a qualifié l’affaire de «simple décès» sans rapport avec d’autres affaires, sans mentionner l’agression sexuelle lors du signalement du suicide au ministère de la Défense.

«La famille endeuillée exige des enquêtes strictes et des mesures de suivi pour éviter toute récidive. Je pense que c’est le message que la victime voulait également laisser», a expliqué l’avocat de la famille.

Le 4 juin, le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général Lee Seong-yong, a démissionné, endossant la responsabilité du suicide de la sous-officier victime.

«Je ressens profondément la lourde responsabilité de la série de circonstances et exprime le désir de démissionner», a déclaré Lee dans un message à la presse. «Je voudrais présenter mes excuses pour avoir inquiété les gens. Avant tout, j’exprime ma profonde tristesse à la victime et présente mes sincères condoléances à la famille endeuillée.»

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Trois phrases mémorables de V de BTS reprises par des enseignes de restauration

la-course-des-big4-aux-plateformes-de-k-pop-continue

La course des BIG4 aux plateformes de K-pop continue