dans ,

Une conversation détaillée montre comment Seungri a sollicité des prostituées

L’agence de presse Sisa Journal a publié une conversation entre l’ancien membre de BIGBANG, Seungri et un investisseur indonésien. La conversation discute des types de filles que l’idol de K-Pop a pu offrir à ce dernier.

Vous pouvez le lire ci-dessous:

SeungRi: La fille numéro un ne parle pas beaucoup mais aime vraiment l’argent. Et elle peut vous couper l’envie quand on boit de l’alcool avec elle. Mais ses traits sont agréables alors… La fille numéro trois a une belle personnalité et est amusante à boire avec elle, mais l’inconvénient, c’est qu’elle peut vraiment être foirée quand elle se saoule. La fille numéro trois a beaucoup de charme, alors je pense qu’elle sera la meilleure.

Investisseur: Et la numéro quatre? Qu’en est-il des numéros deux, quatre et cinq? Ok, oublie le numéro un et regardons de nouveau les filles deux, quatre et cinq. Nous avons besoin d’une fille comme la fille numéro trois.

SeungRi: La fille numéro cinq n’est pas mal non plus !!

Seungri: Monsieur le PDG, quel style de fille aimez-vous?

Investisseur: Bien .. Les hommes de l’asie du sud-est aiment les filles à la peau blanche. Les filles à la peau blanche sont innocentes et pures, mais aussi, de l’autre côté, les filles sexy. Un style pur et innocent comme XX, XXX ou XXX, ou des filles très élégantes et tapent à l’oeil qui ressemblent à des membres de groupes de filles. Qu’en est-il de ce style? Taille d’environ 160 cm… et mince.


Investisseur: Leur avez-vous dit d’aller en Indonésie?

Seungri: Oui Monsieur le PDG.

Investisseur: Cela devrait être pour 2 ou 3 nuits. Qui sait, cela devrait être environ 10 millions de won? Moins?

Seungri: Compris !! C’est 10 millions de wons par personne, n’est-ce pas Monsieur le PDG?

10 millions de wons = ~7780 euros

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

JYP dépose plainte contre les rumeurs liant ses artistes au scandale Jung Joon Young’

Le prochain album des BTS, MAP OF THE SOUL: PERSONA, bat déjà des records