dans ,

L’accusation présente des preuves de vidéosurveillance montrant que Seungri aurait été impliqué avec un gang

L’enquête contre Seungri, ancien membre de BIGBANG, continue son cours.

Dans l’enquête en cours sur le scandale du ‘Burning Sun’ qui a secoué le pays, de nouvelles preuves ont été publiées contre Seungri.

Le 19 février, l’ancien membre de BIGBANG a assisté à sa 10e audience au tribunal au sujet de son procès en cours concernant le scandale du Burning Sun. Seungri a été récemment accusé d’appartenance présumée à un gang, ainsi que des accusations d’agression. L’ancien idol fait maintenant face à un total de 9 accusations criminelles, y compris la sollicitation de prostitution, le jeu illégal, le détournement de fonds et plus encore.

Au cours de son audition, de nouvelles preuves ont été présentées contre Seungri concernant sa prétendue appartenance à un gang. L’accusation a présenté des preuves de vidéosurveillance qui montraient l’incident en question. Selon la vidéo, le Seungri est vu en train de converser avec la victime présumée dans une salle privée d’un club. Peu de temps après, les images montraient un groupe d’hommes rejoignant Seungri dans la pièce après qu’une altercation eut éclaté. Le groupe de personnes était membre de la salle de discussion controversée KakaoTalk de Seungri. Le chanteur Jung Joon Young et l’ancien membre de F.T.Island Choi Jonghun faisaient partie des individus. Quelques instants après leur arrivée, l’ancien PDG de Yuri Holdings et di Burning Sun, Yoo In Suk, est également arrivé sur les lieux.

Peu de temps après l’arrivée de Yoo In Suk, 4 inconnus sont apparus au club. Ces 4 individus sont soupçonnés d’être des membres affiliés à un gang. Quelques instants plus tard, la vidéo CCTV montrait des preuves que la victime était menacée par les membres supposés du gang dans une ruelle à l’extérieur. La police est arrivée au club quelques minutes plus tard, mais les membres du gang étaient introuvables.

Auparavant, il avait été signalé que la victime présumée était un employé de l’une des plus grandes agences de divertissement de Corée du Sud, JYP Entertainment. Pour cette raison, Seungri a contacté son ancien PDG d’agence, Yang Hyun Suk. Seungri aurait envoyé un message dans un groupe de discussion KakaoTalk comprenant le fondateur de YG Entertainment, ainsi que celui de JYP Entertainment après que cet incident se soit produit.

À la lumière des nouvelles images de CCTV, la partie de Seungri a nié avec véhémence la validité de la preuve supposée portée contre lui. L’ancien membre de BIGBANG a également nié 8 de ses accusations criminelles, mais a admis les accusations de jeu illégal.

4 Commentaires

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un remake américain de ‘Train to Busan’ est prévu, les internautes internationaux n’en sont pas contents

« Êtes-vous gay? » Sehun d’EXO répond en direct à la question grossière d’un internaute sur Instagram