dans ,

Seungri aurait eu connaissance de l’entrée d’une mineure dans le ‘Burning Sun’, soudoie la police

Seungri soupçonné d’avoir payé la police pour dissimuler des violations du non respect des règles commerciales

Le 19 mars, il a été signalé que Seungri aurait eu connaissance de l’entrée d’une mineure dans le «Burning Sun» . “News Desk” de MBC a indiqué qu’un parent avait contacté la police après l’entrée de leur enfant (mineure) dans le club “Burning Sun” au petit matin du 7 juillet. Malgré le fait que le “Burning Sun” était sous le coup d’une éventuelle suspension pour des violations mineures, il a été suggéré que l’affaire ne soit pas mise en accusation. La mineure dans le ‘Burning Sun’ n’a pas fait l’objet d’une enquête par la police envoyée au club. L’affaire a finalement été classée faute de preuves.

Cependant, “News Desk” a indiqué que le vrai motif de l’affaire classée n’était peut-être pas dû au manque de preuves, mais au PDG du “Burning Sun”, Lee Sung Hyun, qui payait l’ancien officier de police Kang 20 millions KRW (15 600 euros) pour couvrir la violation. L’accusation de dissimulation était étayée par des preuves: une conversation téléphonique entre le PDG Lee Sung Hyun et M. Lee (qui avait remis l’argent) avait été révélée au début du mois de novembre 2018. De plus, l’enregistrement de l’appel téléphonique prouvait que Seungri était au courant de l’entrée d’une mineure dans le ‘Burning Sun’.

Mais un représentant légal de Seungri a répondu que Seungri n’avait entendu parler de l’événement qu’après l’incident et que le PDG Lee Sung Hyun et Seungri n’étaient pas dans une telle relation. “News Desk” a poursuivi en indiquant que la police analysait actuellement l’enregistrement de l’appel téléphonique et enquêtait sur Seungri au motif de son intervention dans l’affaire.

En outre, News8 de SBS a rapporté que le club «Monkey Museum» avait été enregistré en tant que magasin de détail, plutôt qu’en tant qu’établissement de boissons; cette accusation est étayée par une conversation sur kakaotalk entre Seungri et ses connaissances.

Kim: “Il est illégal d’avoir une scène ou de danser, mais tu es doué pour travailler avec souplesse.”

Park: “C’est illégal, mais il est difficile d’avoir des sanctions, alors tout le monde reste silencieux.”

Seungri: “Cela signifie que nous n’avons pas vraiment de problème. S’ils répriment, nous leur donnerons de l’argent.”

SBS a souligné que, malgré le fait que des vidéos de personnes dansant sur la scène du Monkey Museum aient été diffusées en ligne, la police n’avait pas réussi à réprimer efficacement ces violations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

kang daniel lm

Kang Daniel va déposer une injonction contre l’agence pour l’annulation de son contrat

caméras-cachées-corée-du-sud

Plus de 1 600 clients d’un hôtel victimes de caméras cachées diffusées en direct en Corée du Sud