dans ,

Seungri donne une interview exclusive et révèle avoir tenté d’arrêter Jung Joon Young

Seungri a eu une interview exclusive avec Joseon Ilbo le 22 mars, où il a personnellement parlé du scandale qui l’entourait et touchant le club Burning Sun. Il a parlé du Burning Sun, de Yuri Holdings, des membres du groupe de discussion, dont Jung Joon Young et Choi Jonghoon, et bien plus encore. Voici l’interview complète de Seungri, son interview la plus longue et la plus approfondie depuis l’éclatement du scandale.

Il s’est d’abord excusé pour ses actes et a de nouveau déclaré que personne ne le croirait, même s’il dit la vérité.

“Je suis désolé et honteux de moi-même. J’avais tort de participer à des activités inappropriées en tant que personnage public.

En ce moment, peu importe ce que je dis, personne ne me croira. Même si l’enquête de la police m’a dégagé des accusations, les gens ne jurent que par l’idée que j’ai soudoyé la police pour qu’elle le dise. Je ne suis pas en position de pouvoir affirmer mon opinion, mais je tiens à expliquer, car les nouvelles concernant Burning Sun sont en train de devenir très différentes de celles que je connais.”

Seungri a ensuite parlé du Burning Sun et de la manière dont il est reconnu comme le propriétaire du club, ce qui, dans son esprit, n’est pas la vérité. Il a également parlé de son ami et PDG du Burning Sun, Lee Moon Ho, et de la façon dont il a proposé à Seungri de l’aider à gérer le club.

00503464_20190319

“Je pense que c’est parce que j’ai révélé que j’exécutais les opérations de toutes mes entreprises et que j’y travaillais personnellement dans ‘I Live Alone’ de MBC. Il existe de nombreux clubs à Gangnam et parmi eux, le Burning Sun souhaitait attirer les touristes étrangers et les clients plus jeunes. Ce n’était pas seulement pour le club, mais aussi pour l’hôtel (Le Méridien Seoul). C’est vrai que mon nom y était associé, et je pense que cela a également été mal compris parce que j’ai dit que c’était quelque chose que j’avais diffusé.

J’aimais bien DH et j’aimais visiter le club, alors j’ai pensé que l’offre de Lee Moon Ho d’aider Burning Sun n’était pas mauvaise. Même si je pensais qu’il pouvait y avoir un problème pour exploiter un club dans un hôtel, j’y participais quand même.

La répartition du capital de Burning Sun est la suivante: 42% des propriétaires du Méridien Séoul, 8% de Lee Sung Hyun, PDG de Le Méridien Séoul, 20% de Yuri Holdings, 20% à une investisseuse connue comme Madame Lin, et 10% par Lee Moon Ho.

Toutes les personnes impliquées dans le Burning Sun, quelle que soit leur position, avaient tort. En tant que personnage public, il ne devrait pas y avoir autant d’incidents à mon bar. Nous aurions dû directement vérifier si les activités du club se déroulaient bien.”

Il a ensuite expliqué comment il s’était impliqué avec Yoo In Suk, ancien PDG de Yuri Holdings, ainsi que Lee Moon Ho, PDG de Burning Sun.

“J’ai rejoint Yoo In Suk parce que j’étais très occupé par mes activités de divertissement. Je détenais 40% de Yuri Holdings, Yoo In Suk 40% et Lee Moon Ho 20%. J’étais responsable des entreprises de divertissement et de restauration, tandis que Yoo In Suk était responsable des investissements et des finances. Lee Moon Ho était responsable de la publicité, telle que celle des FC. Au début, Yoo In Suk s’est opposé à l’investissement dans le Burning Sun, car les investissements continuaient d’aller dans les zones de «plaisir». Mais j’ai insisté pour le faire. Je suis vraiment désolé que Yoo In Suk soit impliqué dans cela.

J’ai entendu parler de Lee Moon Ho lorsque je suis allé dans un club appelé ARENA il y a 5 ans. Lee Moon Ho était le médecin qui a dirigé l’équipe appelée PULSE. De nombreux vendeurs et invités d’ARENA croient en lui et le suivent. Parce que j’en savais beaucoup sur les clubs Gangnam, j’ai suggéré d’essayer d’en ouvrir un ensemble et nous avons ouvert le bar-salon appelé Monkey Museum en 2016. Lorsque cela n’a pas fonctionné aussi bien que nous l’espérions, Lee Moon Ho a proposé d’ouvrir le Burning Sun.

Parmi les différents projets dans lesquels Yuri Holdings a investi, il est vrai que j’ai dirigé l’entreprise de Ramen (Aori Ramen). Puisque Burning Sun est une entreprise de divertissement, il n’aurait pas été facile pour moi de la diriger. Il y avait plus de 300 employés. Les deux PDG, Lee Sung Hyun et Lee Moon Ho, étaient responsables de l’ensemble de la gestion interne, de la comptabilité aux employés.

Je n’ai jamais assisté à une réunion concernant le Burning Sun, je n’ai jamais reçu de liste d’employés ni reçu de paiement direct de leur part. J’étais vraiment juste le visage. Je n’ai fait que prêter mon nom à Burning Sun et investir 10 millions de won par l’intermédiaire de Yuri Holdings.”

201903221300201132_t

Seungri a ensuite parlé des liens de Burning Sun avec la police et de la consommation de drogue de Lee Moon Ho.

“Je n’ai jamais été informé personnellement des incidents survenus au Burning Sun. J’ai été informé tardivement par des informations qui ont été relayées par mes connaissances. L’affaire relative à l’entrée de mineurs dans le club s’est déroulée en juillet 2018. En novembre, une connaissance a raconté que Lee Moon Ho n’avait pas reçu d’argent du courtier de la police, M. Kang, alors il a tenté de nous y lier, le Burning Sun et moi. J’ai interrogé Lee Moon Ho à ce sujet et il m’a simplement répondu qu’il n’y avait pas de problème.

Quand j’ai appris que Lee Moon Ho se droguait, je lui ai posé la question à plusieurs reprises. Il a dit qu’il ne les faisait pas à chaque fois que j’ai demandé. J’ai été surpris de voir ses tests se révéler positifs. Tout ce que je faisais était d’aller au Burning Club une fois par semaine pour DJ. Je n’ai jamais travaillé sur place ni surveillé de près ce que les clients faisaient. Je n’avais donc aucune raison de savoir ce que faisait la direction.”

Seungri a expliqué avoir quitté son poste de directeur de Burning Sun avant les affaires d’agression et affirmé avoir également été victime des méfaits de Burning Sun.

“À cause de mon prochain service militaire, je finisaais mes rôles dans mes entreprises. Pour être honnête, je ne savais rien du tout [en ce qui concerne les agressions] et je ne pouvais donc rien dire. Je pense que les premières réactions de Burning Sun étaient fausses. J’ai interrogé Lee Moon Ho à ce sujet, mais il a juste dit de ne pas s’en faire, les deux parties étaient impliquées dans l’agression. Depuis lors, une série de vidéos sur l’agression sexuelle et le viol ont été publiées. Même j’étais confus à propos de la vérité.

Je suis également victime en tant qu’actionnaire de Burning Sun, je ne savais rien du fonctionnement de l’entreprise [en ce qui concerne les accusations d’évasion fiscale].”

Il a ensuite évoqué sa somptueuse fête d’anniversaire aux Philippines en décembre 2017 et expliqué à quel point les accusations de prostituées et de drogue lui faisaient peur.

“C’est vrai que je suis parti en voyage avec mes amies. J’aime la culture de la fête et j’aime faire la fête avec des hommes et des femmes. J’ai dit à mes amis proches, jeunes et moins jeunes, de venir faire la fête pour ma fête d’anniversaire. Cependant, ils sont tous maintenant soupçonnés d’allégations de prostitution. Honnêtement, ce n’était pas du tout pareil, j’ai donc mes regrets. Je crains que tout ce que j’ai fait dans ma vie jusqu’à présent ne soit devenu un soupçon.

Mes tests de dépistage étaient négatifs. En 2016, le bureau du procureur a amené un mandat à mon domicile et m’a fait subir un test de dépistage de drogue. J’ai soumis plus de 100 mèches de cheveux et poils sur tout le corps, y compris la tête, les aisselles, les poils pubiens et les jambes. J’ai également subi un test d’urine. Tous sont sortis négatifs.”

274520_337845_2148

Seungri a ensuite parlé du contenu des messages Kakaotalk du téléphone de Jung Joon Young, qu’il prétend avoir été fabriqués. Ce contenu comprenait ses prétendus messages de sollicitation de prostitution.

“C’était en 2015. Vous souvenez-vous des types de messages Kakaotalk que vous avez envoyés il y a 3 ans? Je ne m’en souviens vraiment pas. Je ne pouvais pas y croire. J’ai dit ce genre de chose? Chaque conversation n’a pas eu le temps d’envoi du message, ou aucun contexte avant ou après le message. Je pensais qu’il aurait pu être fabriqué.

En ce qui concerne les messages où j’ai dit «donnez-leur des filles faciles», j’ai découvert que ce message avait été envoyé soi-disant lors de ma performance au Japon et lors d’une fête d’anniversaire avec mon personnel. Honnêtement, je ne peux pas croire que j’ai envoyé ce message, je suis vraiment gêné et honteux.

L’étrangère était une Singapourienne du nom de Kimmy. Elle est la fille d’un célèbre propriétaire d’une équipe de football étrangère. Elle n’est pas un investisseur étranger. M. Kim, qui était dans la même salle de discussion que nous, a déclaré qu’il était en Corée et qu’il voulait aller à ARENA tranquillement. Il a dit que Kimmy nous avait beaucoup aidés, alors nous devrions nous occuper d’elle.

Quant à Yoo In Suk qui dit «prépare les prostituées», l’une des filles qu’il a appelées est appelée «Suzy». Elle était la petite amie de M. Park, qui faisait partie du salon de discussion. On disait que certaines femmes étaient invitées à faire la fête avec Kimmy. Les femmes du club ont également été convoquées par la police et ont personnellement affirmé qu’elles n’étaient pas des prostituées.”

Il a ensuite parlé de l’évasion fiscale du Monkey Museum, affirmant que le club perdait de l’argent tous les mois. Il n’y aurait donc aucune raison de faire enregistrer l’endroit illégalement.

“Il y avait même un studio de photo dans le quartier où nous avons ouvert le Monkey Museum, et c’est comme cela qu’ils ont procédé. Quel genre de problème aurions-nous? C’est ce dont nous avons parlé. Mais après, on nous a dit que nous aurions des problèmes si nous utilisions le Monkey Museum de cette façon, et nous sommes même allés au bureau du district pour confirmer. On nous a dit que si nous avions de la chance, nous ne serions pas attrapés. Mais si nous n’avions pas de chance, nous serions pris. Donc, après avoir revérifié les codes légaux, nous avons changé l’intérieur.

Cependant, le jour de la cérémonie d’ouverture, le club a eu plus de regards tournés vers lui et le club a été attrapé. Mais la police a déclaré que tous les salons de la région de Cheongdam avaient agi de la sorte, donc tout allait bien. Tout le monde tenait ses bars ou ses salons comme celui-ci depuis trois à cinq ans sans se faire prendre. Tout le monde l’a fait, donc je ne savais pas quoi faire.

Le Monkey Museum avait un déficit énorme. Cela n’a été rentable que pendant les 3 premiers mois après l’ouverture, mais je n’ai jamais reçu une part de cet argent et je l’ai utilisé pour continuer à acheter de l’alcool. Bientôt, le déficit a atteint 30 millions de wons par mois. À la fermeture du Monkey Museum, nous perdions 50 millions de wons par mois.”

be211adf-2382-4028-83f5-1f50108fd323

Seungri a ensuite parlé du «chef de police», identifié uniquement comme étant le surintendant de la police, Yoon.

“Je ne le connais pas bien. Au début de 2017, Yoo In Suk a déclaré qu’il connaissait un bon hyung et je suis allé à sa rencontre. Lorsque je lui ai demandé qui il était pendant que nous mangions de la viande dans un hôtel de Gangbuk, il a répondu que c’était quelqu’un qui travaillait à la Maison Bleue. Jusqu’à l’hiver dernier, je l’ai rencontré 4 fois.

Nous n’avons jamais parlé de clubs. Il a principalement parlé de l’histoire avec son entourage, de la Seconde Guerre mondiale à Gengis Khan, en passant par la famille Rothschild. Je savais qu’il travaillait à la Maison Bleue mais je ne savais pas qu’il était un policier. Je n’ai pas joué au golf avec lui, Yoo In Suk et Choi Jonghoon. Je ne savais pas grand chose de lui.

Le surintendant Yoon a expliqué nos actes répréhensibles en disant à Yoo In Suk: «Hé, vous ne devriez pas exploiter une entreprise comme celle-là.» Nous avons pris ce qu’il avait dit, corrigé nos erreurs et nous avons encore une punition. Nous n’avons jamais demandé une punition plus légère. Maintenant, personne ne croit que c’est la vérité.”

En ce qui concerne l’affaire de conduite en état d’ivresse de l’ancien membre de FTISLAND, Choi Jonghoon, il a révélé que c’était en fait son responsable qui s’assurait que la presse n’entende pas parler de la situation, pas Yoo In Suk.

“Après avoir été surpris en état d’ébriété, Choi Jonghoon a appelé Yoo In Suk pour l’informer de la situation. Yoo In Suk m’a alors appelé pour me faire savoir la situation. Yoo In Suk a déclaré que s’il passait déjà l’alcootest, ce serait fini. La lecture serait au-dessus de la limite légale.

Mais j’ai entendu dire que le responsable de Choi Jonghoon avait demandé une faveur à la police, qu’il devait faire l’objet d’une enquête tôt le matin, en l’absence de journalistes. C’est la raison pour laquelle son cas n’a pas été présenté à la presse, mais c’était à croire que Yoo In Suk l’a traité pour lui. Les discussions qui disaient qu’il travaillait dur et que beaucoup d’argent était dépensé, c’était un bluff.”

Seungri a déclaré qu’il avait même essayé de persuader Jung Joon Young de ne pas filmer ni de partager les vidéos illégales de caméras cachées.

“Ce qui se passe dans les forums de discussion sur Kakaotalk ne concerne-t-il pas ma vie? Pourquoi je ne l’arrête pas? J’ai dit à Jung Joon Young d’arrêter de faire des choses comme [prendre des vidéos avec une caméra cachée], qu’il pourrait avoir de gros problèmes. Je n’ai pas simplement dit cela à Jung Joon Young, j’en ai parlé à tous les participants. C’est juste que je ne l’ai pas dit dans le salon de discussion lui-même. Le public soupçonne tout ce qui se trouve dans la salle de discussion, mais qu’en est-il des conversations téléphoniques? Ou des conversations que nous avons eues en personne? Le public ne saurait pas ce qui a été dit.”

Enfin, Seungri a appelé à une enquête équitable et au public de ne pas juger avant que les résultats de l’enquête ne soient révélés.

“Beaucoup de Coréens sont en colère. L’année dernière, lors de la diffusion, j’ai dit que je ne prêtais pas mon nom à des choses avec d’autres célébrités, je fais des affaires moi-même. Mais lorsque l’incident du Burning Sun s’est produit, j’ai eu l’impression de me cacher et les personnes qui m’ont soutenu ont dû être déçues. Si la confiance disparaît et que beaucoup de gens se sentent trahis, je pense que toute leur colère sera concentrée sur moi. Comment suis-je censé vivre pour l’avenir quand les résultats de l’enquête n’ont pas encore été publiés? Même si je suis débarrassé de toutes les accusations, les gens vont parler de connivence policière, en disant que je suis aidé par des supérieurs. Je dois vivre le reste de ma vie comme un homme suspect. Il y avait des preuves évidentes dans l’affaire Jung Joon Young et ses crimes ont donc été découverts. Mais mon image a été ternie par la révélation de ces conversations privées. Je regrette d’avoir échangé de tels messages et je vais réfléchir sur moi-même, mais c’étaient des conversations privées.

Je me demande toujours si je devrais être la cible de telles enquêtes. Les enquêtes sont à un rythme si intense en ce moment que les détectives sont très sensibles à la réception du public et aux reportages des médias. Les détectives enquêtent même sur le principe que les reportages des médias sont des preuves et des vérités. Regardez les nouvelles. Quand je révèle ce que je sais de la situation, je remets constamment en question et confirme ce que je vais dire. Je pensais qu’il serait possible que les enquêtes soient menées avec la plus grande énergie.

Les histoires sont étranges maintenant. Disons que je dise que la drogue, les faveurs sexuelles et la collusion policière étaient toutes vraies. Ensuite, la police sera critiquée pour sa collusion. Si la collusion était vraie, ces policiers seraient accusés de corruption. Alors, ni les agences d’enquête ni la police faisant l’objet d’une enquête ne resteraient pondérées. Après les enquêtes, tout ce que je dis est publié dans un article, donc je ne sais pas par où commencer lors des prochaines enquêtes. Ce que j’essaie de dire, c’est que tout ce que je dis ne doit pas nécessairement être rapporté. C’est une situation frustrante.

Mon seul souhait est que les enquêtes soient menées équitablement. J’ai remarqué qu’il y avait des gens qui essayaient de relier plusieurs partis ensemble, essayant de trouver un lien entre YG Entertainment, Choi Soon Shil, BIGBANG, Kim Hak Eui, Hwang Gyo An, et plus encore. Je suis une célébrité, je ne les connais pas (Choi Soon Shil, Kim Hak Eui, Hwang Gyo An). Cet accident s’est produit dans le cadre de nombreux lieux de divertissement. C’est effrayant de les voir essayer de créer un tout nouveau cadre en faisant participer les politiciens. Il y a des vérités et il y a des mensonges. Je coopère actuellement avec des enquêteurs. Je serais reconnaissant à tout le monde de rester calme, d’atténuer sa colère jusqu’à ce que les résultats de l’enquête soient révélés et de juger les résultats sans parti pris.”

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Jason Derulo fait l’éloge du palais Gyeongbokgung et de la Corée

L’avocat de Seungri affirme que les messages de Seungri sont des fautes de frappe; les internautes éclatent de rire