'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection
dans

‘Escape the Corset’, la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté

Séoul est connue comme la capitale de la beauté dans le monde. Les cliniques de chirurgie plastique se trouvent facilement et offrent des réductions pour les étudiants universitaires et même les lycéens.

Ainsi, ils seront prêts à entrer sur le marché du travail en montrant leur ‘meilleur profil’.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Selon une enquête Gallup Korea de 2020, 33 % des femmes coréennes âgées de 19 à 39 ans ont subi une sorte de procédure cosmétique ; 66% ont déclaré qu’elles subiraient une intervention chirurgicale pour augmenter leurs chances de trouver un mari.

Ce qui est plus troublant, c’est qu’une enquête Dove de 2007 a révélé qu’une mère coréenne sur quatre a dit à ses filles, âgées de 12 à 16 ans, de se faire opérer.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Toutefois, il semble que la roue commence à tourner parmi la population féminine coréenne.

De plus en plus de femmes postent sur les réseaux sociaux, coupant leurs cheveux et détruisant leur maquillage.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Ils ont appelé leur mouvement « Escape the Corset ».

« Je le décris comme une grève générale contre ce genre de travail [esthétique] que les femmes sud-coréennes sont censées faire », a déclaré Elise Hu, dont le nouveau livre, Flawless: Lessons in Looks and Culture from the K-Beauty Capital, examine le 10 milliards de dollars d’industrie coréenne de la beauté.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Pour les soins de la peau, les jeunes féministes avec lesquelles Hu s’est entretenue pour le livre ont déclaré qu’elles dépensaient entre 500 et 700 dollars par mois. Certaines d’entre elles tenaient un journal quotidien du temps qu’elles passaient à se préparer pour les apparitions publiques.

Hu a déclaré: « Elles ont libéré beaucoup de temps et d’énergie, ce qui ne peut être ignoré car c’est un levier important de notre liberté. » Hu faisait référence au temps et à l’énergie qu’elles ont économisés en renonçant aux procédures cosmétiques, aux produits de soin de la peau et au maquillage.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Selon l’analyse de Hu des données de consommation du ministère de l’Économie et des Finances, les femmes sud-coréennes dans la vingtaine dépensent en fait moins en chirurgie esthétique et autres achats liés à la beauté.

« Les féministes sud-coréennes sont parmi les féministes les plus remarquables, les mieux organisées et tout simplement exceptionnelles au monde. Et elles devraient recevoir une attention beaucoup plus grande.», selon Hu.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

La beauté pousse à la consommation

La beauté en Corée du Sud n’est pas considérée comme quelque chose que l’on fait seulement pour soi.

Cela est presque considéré comme un devoir que de prendre soin de soi et de son apparence. C’est une forme de respect pour les autres.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

En dépit du fait que le « consumérisme de soins personnels » de certaines personnes peut les responsabiliser en leur permettant de surmonter les barrières de classe, il peut également avoir des effets négatifs.

Hu a affirmé que les gens jugent les autres parce qu’ils ne font rien pour améliorer leur apparence alors que l’occasion leur en est donnée.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

La pression mise sur les femmes en particulier est énorme, mais Hu révèle voir un changement s’opérer au fil du temps.

« Et puis #MeToo est arrivé, ce qui a conduit à l’éviction de nombreux hommes sud-coréens éminents, puis les femmes ont en quelque sorte trouvé leur voix dans un pays qui était historiquement patriarcal et qui reste très patriarcal aujourd’hui. »

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

‘Escape the Corset’ est sorti de ce mouvement.

« Essentiellement, les femmes coréennes étaient genre, j’en ai marre de ces jupes crayon très serrées, et les cheveux longs et luxueux que nous sommes censés avoir, et la peau parfaite, et toujours maquillées », a-t-elle déclaré.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Les sacrifices

300 000 personnes ont été impliquées dans le mouvement ‘Save the Corset’, selon une étude sur le mouvement des femmes sud-coréennes publiée dans une publication académique sur les études de genre en Asie de l’Est.

Elles sacrifient beaucoup en échange de leur indépendance. En Corée, plus de 56 % des hommes ont déclaré qu’ils largueraient leur petite amie si elle se déclarait féministe.

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

« C’est fou », a fait remarquer Hu. « En fait, elles renoncent aux relations familiales car elles ne seront pas invités à des événements. Elles renoncent à socialiser avec d’autres professionnels, à embaucher et peut-être à décrocher des emplois. »

'Escape the Corset', la révolte des femmes coréennes contre les standards de beauté K-Sélection

Dans l’ensemble, Hu a déclaré qu’elle gardait espoir : pour les femmes en Corée du Sud, pour les femmes dans le monde et pour celles d’entre nous qui essayaient de repousser une société qui nous dit que l’apparence est primordiale.

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rahima910

Pour être honnête, je ne pense pas que les standards de beauté iraient à tout le monde, chacun est beau à sa façon, et personne ne sait ce que chacun traverse comme épreuve dans sa vie privée. On a le droit de prendre soin de soi, mais pas au-delà à considérer que sortir et aller au travail sans maquillage est un crime. Force à vous.

dylan

Bravo !!! Quel courage ! Vous avez tous notre soutien

StrayKidsdomination

Franchement bravo et elles ont tout a fait raison !

FIGHTING LES FILLES !!

btsfanclub854

wow c magnifique qu elle font sa!!!

4 fois où les idols se sont montrés créatifs pour cacher leur relation K-Sélection

4 fois où les idols se sont montrés créatifs pour cacher leur relation

Fantagio annonce l'ouverture d'un mémorial à long terme pour Moonbin d'ASTRO, Eunwoo et Sanha l'ont visité avec émotion K-Sélection

Fantagio annonce l’ouverture d’un mémorial à long terme pour Moonbin d’ASTRO, Eunwoo et Sanha l’ont visité avec émotion