dans ,

De nouvelles conditions des contrats publicitaires sont en discussions après les controverses impliquant des idols K-pop

Plusieurs idols de la K-pop ont été mêlés à des controverses telles que l’intimidation, le harcèlement sexuel ou la consommation d’alcool chez les mineurs au cours des derniers mois. Compte tenu de ces éléments, de nouvelles conditions de contrats publicitaires sont actuellement en discussion, certaines marques coréennes ayant été affectées par ces problèmes antérieurs.

Le 14 avril, un responsable d’une entreprise a déclaré qu’il y avait de nouvelles dispositions lors des discussions sur les contrats publicitaires. Ils ont dit que si une photo d’une célébrité les montrant en train de boire en tant qu’étudiant faisait surface en ligne pendant la période du contrat avec les marques coréennes, il y avait une condition dans laquelle les idols seraient invités à payer les dommages valant deux fois l’acompte.

Le responsable a ajouté qu’il y a des cas dans lesquels une pénalité est payée lorsque les actes répréhensibles passés des idols de K-pop sont cachés, ou que l’agence n’en est pas au courant, et que cela deviendra plus tard un problème.

Une autre source de l’industrie a déclaré que les marques coréennes pourraient demander aux célébrités si elles ont mal agi dans le passé avant de signer un contrat publicitaire avec elles. Ils pourraient également demander s’il peut y avoir des photographies ou des preuves montrant leurs mauvaises actions, mais ils devraient également faire confiance aux paroles des célébrités.

En raison des controverses passées concernant la vie scolaire des idols de la K-pop, les marques coréennes pour lesquelles ils sont modèles seraient considérablement affectées. Si leurs modèles étaient impliqués dans des controverses, le problème affecterait directement l’image du produit et les ventes des entreprises diminueraient.

Un responsable de l’industrie de la publicité a déclaré qu’il y avait eu de fréquents différends entre l’agence de divertissement et l’annonceur en raison des dommages causés par les insultes sociales de célébrités. En 1980, des aspects relatifs aux crimes graves commis par des célébrités, comme la drogue, l’adultère, les agressions, la fraude, la contrebande, etc., ont été ajoutés aux termes des contrats publicitaires.

Dans les années 2010, le jeu, la conduite sous l’influence, le harcèlement sexuel et l’évitement du service militaire étaient inclus dans le contrat. Selon le responsable, des controverses sur la consommation d’alcool, le tabagisme et l’intimidation pendant les jours d’école sont en cours de discussion.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ha… Les coréens ils ne savent même pas si c’est la vérité on essaye tellement de pourrir la vie des Idols car les autres sont jaloux. Moi je crois en la personne pas à des gens qu’ils viennent comme par assard s’exprimer le moment au l’idole est au sommet de sa célébrité comme par assard juste pour le détruire, ils veulent juste détruire les Idols en balançant des controverses de merde après certains sont vrai, mais fait pas abuser ! Hyunjin fighting ! Et bien d’autres accusé à tort, comme Wonho, fighting ! ❤️

Les marques retirent Seo Ye Ji de leurs listes de relations publiques et de leurs publicités en raison des récentes controverses

jimin hanbok encher

Un «hanbok» porté par Jimin de BTS sera vendu aux enchères