dans ,

La police confirme les aveux de B.I pour certaines accusations

Le 17 septembre, B.I a été convoqué par la police pour un interrogatoire d’environ 14 heures lié à ses accusations d’achat et consommation de drogue.

La police a confirmé auprès des médias que B.I, ancien membre d’iKON, avait admis certaines de ses accusations de drogue et il a été indiqué que des enquêtes supplémentaires seraient nécessaires.

Une source de l’unité d’enquête sur la drogue de l’agence de police de la province du sud de Gyeonggi a confié lors d’un appel téléphonique à Dispatch le 18 septembre que B. I avait bel et bien admis certaines de ses accusations de drogue.

“B.I a admis certaines de ses accusations (de drogue) dans son enquête.” – Agent de la police provinciale du sud de Gyeonggi

Étant donné que B.I a admis certaines des accusations de drogue, la police de la province provinciale du sud de Gyeonggi l’a inculpé de violation de la loi sur le contrôle des drogues et a fait passer son statut de témoin à suspect. La police poursuivra son enquête sur B.I en tant que suspect dans l’affaire.

Cependant, certaines parties des témoignages étaient différentes (entre B.I et «A»).

“L’affaire nécessitera une enquête plus approfondie.” – Agent de la police provinciale du sud de Gyeonggi

La police convoquera également Yang Hyun Suk pour l’interroger dans un rôle de chantage ou de menaces. Ils vont également envoyer l’affaire à la prosécution bientôt.

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

BTS performerait au iHeartRadio Jingle Ball, Big Hit répond

superm

SuperM ferait son concert de début à Los Angeles en octobre