Plus de la moitié des femmes coréennes ne veulent ni marier ni avoir des enfants K-Sélection
dans ,

Plus de la moitié des femmes coréennes ne veulent ni marier ni avoir des enfants

55% des célibataires « n’ont pas l’intention de se marier » !

Sept femmes sur dix âgées de 25 à 45 ans, l’âge approprié pour se marier et avoir des enfants, pensent qu’il serait idéal d’avoir deux enfants ou plus. Pourtant, 6 sur 10 n’avaient pas l’intention d’accoucher.

Le 27, le Korea Economic Daily a chargé Ipsos, une société d’études d’opinion publique, de mener du 5 au 20 février un sondage en ligne ciblant 1 000 femmes âgées de 25 à 45 ans. En conséquence, 62,2 % des personnes interrogées ont déclaré : « Dans le l’avenir, « Je n’ai pas l’intention d’avoir des enfants ». 66,6% des femmes célibataires et 59,2% des femmes mariées déclarent ne pas avoir l’intention d’avoir d’enfants. 55,0 % des femmes célibataires ont répondu qu’elles n’avaient pas l’intention de se marier. »

Corée du Sud - La concurrence de l'éducation 65% des enfants reçoivent une éducation avancée à l'âge de 5 ans

Les raisons pour lesquelles les femmes ne veulent pas accoucher (réponses multiples) incluent « parce que je ne veux pas être obligée d’élever des enfants », « parce que je ne suis pas à l’aise financièrement » et « parce que je pense que cela sera un obstacle à mon développement personnel ».

[…] En particulier, le taux de natalité a fortement chuté depuis 2015. L’analyse suggère que les femmes ont renoncé ou retardé leur accouchement pour choisir de travailler plutôt que d’avoir des enfants.

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Se-ri

Ce n’est pas surprenant vu la manière dont elles sont traitées dans la société pour la plupart.

Une fois nées, le seul but de leur existence doit tourner autour du mariage et des enfants, de prendre soin de leur mari, de leur foyer et de leur belle-famille, souvent au détriment de leur bien-être, besoins, désirs et ambitions.
Être épouse et mère est largement suffisant comme ambition et elles ne doivent aspirer à rien d’autre, elle ne doivent vivre que pour leurs époux et leurs enfants.

Avec de telles règles répandues et enseignées dans les familles, parfois qous forme d’endoctrinement, comme en outre le fait qu’une femme qui travaille est une mauvaise mère, néglige sa famille etc, comment voulez-vous que certaines continuent à supporter d’obéir à cette loi phallocrate ? C’est normal que la nouvelle génération souhaite son indépendance et sa liberté.

Le mariage est habituellement synonyme d’épanouissement, de bonheur, mais en Corée, en dehors de quelques exceptions, le mariage est une prison pour les femmes. Pour ne pas être jugées et condamnées par leur belle-famille, leur mari, parfois leur propre famille, leurs collègues, elles doivent renoncer à leur développement personnel (qui implique le développement professionnel, les activités extra professionnelles, etc) et jouer le rôle de faire-valoir ou de boniche. Et je ne parle pas de celles qui sont les défouloirs de leurs époux et qui restent souvent à cause des enfants.

Si elles choisissent leur développement personnel, si elles affichent leurs ambitions et se donnent les moyens d’avancer, elles seront vues comme des femmes froides et dominatrices, et combattues par leur entourage masculin.

Dans un cas (en couple/mariées et mères) comme dans l’autre, elles subissent l’injustice. Donc certaines choisissent de passer par là en conservant au maximum leur liberté.

Dans un pays où les femmes n’ont pas le droit de s’exprimer comme elles le désirent (cf « Wife » de G(I)-dle pour ne citer que cela), où elles doivent marcher selon la volonté des hommes, pourquoi s’étonner ou être choqué de cette décision ?

Quand vous voyez une belle femme comme Song Hye-kyo célibataire et sans enfants, pensez-vous que ce soit parce qu’elle manque de prétendants ou qu’elle n’a pas non plus envie de se poser malgré l’échec de son mariage ?
Le mariage et les enfants sont souvent un frein à leur développement personnel. Le mariage peut encore passer mais une fois mères, il est très difficile pour des femmes qui travaillent de continuer, qu’elles soient actrices, chanteuses, fonctionnaires, corporate, etc.

Il n’en est jamais de même pour les hommes et même lorsque des hommes décident de ne pas/plus se marier et/ou d’avoir des enfants, cela ne crée pas de polémique.

'lut

La réponse « parce que je ne veux pas être obligée d’élever des enfants » montre qu’elles savent qu’elles sont encore trop irresponsables pour élever des enfants.

La réponse « parce que je pense que cela sera un obstacle à mon développement personnel » montre de une l’influence du monde occidentale et de deux la peur de devenir mère (et aussi comme pour la question d’au-dessus), à penser que cela va faire obstacle à leur développement personnel.

Se-ri

Non. Il y en a forcément qui veulent encore profiter de la vie et qui ont peur de devenir mère (ce qui est normal et mieux vaut une femme qui refuse des enfants qu’une mère qui ne s’en occupe pas correctement) mais pour les autres, lorsqu’elles le disent, c’est parce qu’une fois mariées, à moins que leur partenaire ne veuille pas d’enfants, il s’attendra comme sa famille à ce qu’elle en ait. Et s’il est facile de partir lorsqu’il n’y a pas d’enfants, ça l’est beaucoup moins une fois présents. Donc elles veulent dire par là qu’elles ne veulent pas subir la pression de faire des enfants alors qu’elles ne sont pas prêtes, ou de devoir s’en occuper une fois qu’ils seront nés en mettant de côté leur travail et leur vie personnelle si elles n’ont pas chance d’avoir un mari et une belle-famille supportive.

Beaucoup de femmes se retrouvent contraintes de démissionner ou de renoncer à une carrière florissante ou un poste important, à des opportunités intéressantes à cause du fait qu’elles soient mariées et/ou mères.

Un couple se fréquente hors mariage et la femme tombe enceinte, c’est elle qui sera plus insultée ou critiquée comme si elle avait fait cet enfant seule.

Donc quand elles pensent à toutes les restrictions qu’elles ont déjà au quotidien dès leur enfance et que cela risque de finir dans un mariage-prison, elles ont la trouille et veulent éviter un choix qui va peser sur elles toute leur vie.

Il ne s’agit nullement de l’influence occidentale. Les femmes coréennes n’ont pas attendu l’Occident pour réfléchir par elles-mêmes.
La politique de l’enfant unique (qu’ils regrettent aujourd’hui à cause de la menace d’extinction de leur peuple) ne vient pas de l’Occident. Élever un enfant chez eux c’est comme investir dans une société en bourse, les études coûtent cher et l’honneur de la famille repose souvent sur le succès des enfants.
La même pression qu’ils ont subie ou continuent de subir en tant qu’enfants, ils ne veulent pas la subir de nouveau en tant que parents et perpétuer le cycle infernal.

Et encore une fois, les femmes sont toujours les plus mal loties dans ce jeu malsain. Un homme célibataire et sans enfants n’est jamais aussi mal vu qu’une femme dans le même cas.

Remark

Certaines disent que l’idéal c’est avoir 2 enfants mais elles ne veulent pas accoucher ???

Se-ri

Tu as déjà eu un enfant ? Sinon, lorsque tu en auras un, tu comprendras. Surtout sous réserve que tu l’aies avec un homme bien ou sérieux.

À moins que tu ne sois le genre de personne qui adore la famille et rêve d’en fonder une, tu ne comprendras leur réaction que lorsque tu seras à leur place.

Orlala

C’est la faute du gouvernement et de leur système de vie

Se-ri

Point. Un.e qui a tout compris.

Lisa

Je rajouterais autre chose, un enfant ne choisit jamais de naître et c’est de la responsabilité des parents de veiller à leurs besoins mais aussi à leur bien être. C’est aussi un engagement à vie, ça me fend le coeur quand je vois des jeunes qui se font mettre à la porte dès qu’ils ont 18 ans invoquant la majorité.

Des fans quittent l'espace Bubble de Karina après l'annonce de son couple K-Sélection

Des fans quittent l’espace Bubble de Karina après l’annonce de son couple

Song Kang de «Sweet Home» confirme la date de son service obligatoire K-Sélection

Song Kang de «Sweet Home» confirme la date de son service obligatoire