dans ,

Un PDG d’une agence condamné pour agression sexuelle sur la membre d’un groupe

Nous sommes définitivement dans une temps de scandales en Corée, en particulier à propos d’agressions sexuelles.

«Kim», PDG d’une agence de divertissement âgé de 59 ans, a été condamné à une peine de deux ans de probation et à 40 heures de cours de thérapie contre la violence sexuelle après qu’il ait été révélé qu’il avait harcelé sexuellement une fille de 23 ans, membre d’un groupe féminin de son agence.

Le 21 août, le tribunal central du district de Séoul a statué que «Kim» serait condamné à deux ans de probation et à 40 heures de cours de thérapie contre les violences sexuelles, avec 10 mois de prison s’il violait sa probation.

En décembre 2018, une femme membre du groupe avait déposé une plainte contre «Kim». Selon cette plainte, en juin 2017, «Kim» voulait lui parler d’activités de divertissement, mais l’a ensuite brutalement agressée en la tirant violemment contre lui pour un câlin, et en essayant de toucher son corps.

La membre du groupe a été très choquée et terrifiée par «Kim» et ses actions. Ses actions l’ont amenée à quitter le groupe, affirmant qu’elle ne pouvait plus travailler dans la même entreprise que lui. Plus tard, «Kim» a admis ses actions et s’est excusé auprès d’elle. Mais un jour, l’attitude de «Kim» à l’égard de la situation a changé et il a nié tout acte répréhensible. À cause de cela, elle l’a poursuivi.

Tout au long des procès, «Kim» a nié tout harcèlement sexuel, affirmant qu’il estimait que le procès était inéquitable. En revanche, la membre du groupe a déclaré qu’elle souffrait d’une grande angoisse mentale après le harcèlement sexuel, car elle avait fait confiance à «Kim» pendant une longue période avant l’incident.

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Une jeune japonaise agressée à Séoul par un Coréen

Sandeul des B1A4 ouvre un compte Instagram