Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection
dans

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières

Nam Tae Hyun a révélé des informations sur sa réhabilitation après avoir lutté contre la toxicomanie.

La chaîne YouTube « Kizzle » a publié une nouvelle vidéo présentant le centre de désintoxication pour toxicomanes géré par Choi Jin Muk, un ancien toxicomane qui s’est rétabli. Nam Tae Hyun, actuellement sous enquête sans détention pour usage de drogue, suit actuellement un traitement dans cet établissement.

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection

Faisant le point sur sa situation, Nam a déclaré : « Depuis mon arrivée au centre, je travaille dur sur ma guérison et je prévois comment avancer dans ma vie. » Interrogé sur la manière dont il est devenu un accro, il a expliqué : « J’avais pris des médicaments psychiatriques pendant environ dix ans, et je pense que cela a brouillé les limites pour moi. J’ai fini par me laisser emporter et j’ai commencé à en prendre. »

Sa vie a radicalement changé après avoir passé environ deux mois au centre. « Mon mode de vie a changé. Quand je vivais seul, je dormais, me levais et buvais quand je le voulais. Ce n’est pas possible ici », a-t-il déclaré. « Le coucher est à 23h, et l’heure de réveil est à 8h. La consommation d’alcool est strictement interdite. Je pense que la qualité de ma vie s’est améliorée. »

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection

Nam a poursuivi : « Mon esprit est plus clair. Je ressens beaucoup de culpabilité quand je transgresse les règles. Je suis honteux et profondément désolé d’avoir eu une influence négative. »

En conclusion, Nam a mis en garde ceux qui pourraient être curieux au sujet des drogues. « Ne soyez pas curieux. Les toxicomanes pensent devenir des super-héros, mais cela ne se passe pas du tout comme ça« , a-t-il averti. « Je crois sincèrement avoir fait une erreur. Même une simple étincelle de curiosité peut tout vous enlever. Alors je veux dire, ne laissez même pas place à la curiosité. »

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection

Les difficultés financières résultant de sa consommation de drogue ont laissé Nam Tae Hyun avec une dette de 500 millions de wons (environ 420 000 dollars), y compris des paiements en retard. Il explique qu’il est sur le point de perdre non seulement sa propre maison, mais aussi celle de ses parents, et prévoit de travailler à temps partiel dans un restaurant pour rembourser ses dettes.

Selon une source de « In Depth 60 Minutes », Nam Tae Hyun a vendu tout ce qu’il possédait, à l’exception d’une guitare chère à son cœur. Pendant l’interview, il recevait constamment des messages exigeant le paiement de factures en retard. 

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection

Exprimant son regret tardif, l’idol a déclaré : « J’espère que vous ne développerez jamais d’intérêt pour les drogues. Sinon, votre vie sera complètement ruinée. »

Nam TaeHyun (ex-Winner) parle de sa lutte contre la toxicomanie et ses difficultés financières K-Sélection

Parallèlement, la consommation de méthamphétamine par Nam Tae Hyun a été révélée en août de l’année dernière, suite aux accusations de son ex-petite amie, Seo Min Jae.

source

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Luna

Le chemin qu’il a entamé est long mais je suis contente qu’il en parle, se débarasser d’une addiction est dur et j’espère qu’il y arrivera pleinement. En temps qu’inner circle même s’il à quitté le groupe il y a longtemps je me preocupe toujours de lui et j’espère et lui souhaite le meilleur. Il ne pourra pas revenir dans l’industrie mais je lui souhaite de réussir quelque soit ce qu’il entreprendra

Se-ri

Le pauvre. Mais le chemin de la guérison et de la rédemption est loin d’être un fleuve tranquille.

Quand on dit aux uns et aux autres que la drogue, c’est de la m…e, ils n’écoutent pas et continuent de considérer cela comme une activité cool qui montre que l’on est quelqu’un qui sait s’amuser. Genre la drogue est le seul moyen de vraiment s’amuser, tout le reste ce sont des enfantillages, ennuyeux et ridicules. Pffff.

C’est aussi une bonne initiative de diffuser ces histoires et témoignages d’idols et de célébrités qui sont passées du côté obscur pour édifier les fans et les jeunes naïfs qui pensent que la vie d’une idol n’est que luxe, calme et volupté.

Tout comme les stars occidentales et d’ailleurs, ils sont soumis à une forte pression et aux tentations diverses que leur vie pleine de contraintes socio-professionnelles et culturelles leur fait voir comme des échappatoires ou des transgressions jouissives pour avoir l’illusion de retrouver le contrôle.
Et quand l’on sait comment ça finit (alcoolisme, drogue, suicide…), il est impératif pour ceux qui en ont réchappé de partager publiquement leur expérience.

C’est autant un moyen de sensibiliser la jeunesse et les autres qu’une façon d’exorciser ses démons au travers de sa confession.

J’espère sincèrement qu’il ne retombera pas dans cet enfer, car c’est facile de penser qu’on est sur le bon chemin lorsque l’on est surveillé. Après, ce sera le retour dans le grand monde, avec la galère, les dettes, une vie de citoyen lambda…

Je lui souhaite vraiment de payer toutes ses dettes et de repartir à zéro. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. L’important, c’est de garder le cap et la tête haute. C’est exactement dans ces moments qu’il faut montrer son esprit guerrier.

Le bébé de Son Ye Jin et Hyun Bin vole les cœurs avec une photo adorable K-Sélection

Le bébé de Son Ye Jin et Hyun Bin vole les cœurs avec une photo adorable

Jang Wonyoung fait face à des critiques de la part des communautés de mamans K-Sélection

Jang Wonyoung fait face à des critiques de la part des communautés de mamans