dans ,

Mina (ex AOA) inquiète les fans avec un poste Instagram concernant un “meurtrier”

Le monde de la Kpop et du divertissement coréen n’est pas aussi rose qu’il n’y parait. De plus en plus, les langues se délient et la vérité sur certains cas apparait au grand jour. 

L’ancienne membre de AOA, Mina, a publié une photo sur son compte Instagram le 1er décembre.

Tandis que sa photo la montrait souriant doucement, la légende était beaucoup plus sombre. Écrite en anglais, elle semble pointer du doigt quelqu’un soutenu par de nombreuses personnes.

“J’espère que vous verrez des choses que vous n’avez pas vues un jour.
Le meurtrier est soutenu par un grand nombre de personnes.
Et si vous êtes un être humain, vous voudriez vous sentir coupable de cela.
J’espère que cette année se termine bientôt.”

Les fans spéculaient ce que Mina entendait par “le meurtrier est soutenu par un grand nombre de personnes”. Ils craignent que le “meurtrier” ne soit le groupe d’internautes harcelant les idols.

https://twitter.com/chonamgyulist/status/1201163026751033344

“Bonjour les gens, je vous prie de nouveau de laisser des commentaires positifs sur le dernier message de Kwon Mina, elle était membre de AOA. Elle était également une amie proche de feu Sulli. Sa légende est assez inquiétante, je pense qu’elle a peut-être reçu un commentaire malveillant. SVP aidez-la 🙏”

Les fans ont peur qu’elle ait été la cible de commentaires malveillants. Ils ont commencé à laisser des messages de soutien sur son message pour l’encourager à rester forte.

Jimin d’AOA a également récemment publié un message inquiétant sur son compte Instagram à la suite d’un bombardement de commentaires haineux.

Mina a quitté AOA en mai 2019 après avoir décidé de ne pas renouveler son contrat avec FNC Entertainment.

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

jungkook police

Les personnes qui ont publié la vidéosurveillance de Jungkook ont été transmises au procureur

Les fans coréens de X1 demandent la dissolution du groupe