n group chat
dans ,

L’identité de l’administrateur du ‘N Group Chat’ coupable d’esclavage sexuel dévoilée

Un tsunami d’indignation soulève le peuple coréen depuis quelques jours alors qu’il a été découvert qu’un groupe d’hommes faisaient chanter des jeunes femmes, parfois mineures, pour du contenu sexuel qu’ils revendent sur des groupe chat.

Beaucoup sont impliqués, que ce soit en tant qu’administrateur ou acheteur de ces contenus.

Il a été récemment rapporté qu’un salon de discussion du nom de «Nth Room» avait réduit en esclavage des filles mineures et les avait menacées afin de filmer des actes sexuels par le biais d’une application appelée Telegram.

À la lumière de nombreux citoyens ainsi que de célébrités exigeant que l’identité des auteurs soit révélée, SBS News a récemment révélé l’identité de l’administrateur principal derrière le cas choquant.

L’homme de 25 ans s’appelle Cho Joo Bin et il est diplômé de l’Inha Technical College.

En tant que major en information et communication, il aimait tellement écrire qu’il a travaillé pour le journal de l’école et est devenu rédacteur en chef.

Cho Joo Bin était un étudiant assidu qui a maintenu une moyenne parfaite à l’université.

Il a également été révélé que Cho Joo Bin avait une personnalité calme, mais qu’il ne s’entendait pas avec ses pairs.

« Il a écrit les articles comme il le voulait et a eu des ennuis avec les professeurs. Il est entré en conflit avec l’administrateur adjoint et essentiellement tout le monde. » – Collègue du journal scolaire

Mais à part les désaccords, Cho Joo Bin n’a jamais été impliqué dans des problèmes liés à des agressions sexuelles.

La police a signalé que les activités de Cho Joo Bin dans la Nth Room avaient commencé en 2018.

Selon les rapports, lorsque l’ancien administrateur est devenu moins actif dans la Nième salle, Cho Joo Bin a utilisé du matériel d’exploitation sexuelle encore plus choquant pour gagner de l’argent.

La pétition demandant la dénonciation de tous les auteurs impliqués dans la conversation de groupe sur l’exploitation sexuelle est toujours en cours et reçoit toujours plus de signatures.

En outre, les forces de police ont également commencé à retrouver l’identité derrière le nom d’utilisateur «God God», qui serait le créateur original du salon de discussion.

Récemment, l’actrice Jung Rye Won, Don Spike, Jo Kwon, Ravi, Kwon Jung Yeol de 10cm, Chanyeol et Baekhyun d’EXO et plus encore, sont également allées sur leurs Instagram respectifs pour soutenir la révélation de l’identité des criminels.

Un commentaire

Répondre
  1. Punaise vraiment ya des gens on se demande comment ils font pour se regarder dans une glace !! les pauvres victimes comment ont ils osé faire ça ?? qu’on révèle le nom de ces monstres et surtout qu’ils pourrissent en prison!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Que penses-tu?

Hyungwon fait ses excuses aux fans après avoir été vu manger avec Wonho

Les internautes débattent qu’il n’y aurait pas de bon rappeur à SM Entertainment