Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection
dans , ,

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête

Dans le cadre d’une enquête, on a demandé aux Japonais si leur ville était la pire en termes de savoir-vivre. Vous ne croirez pas quelle ville a remporté la première place. ( Bon, peut-être bien que si.)

Suite à une récente enquête, 2 008 Japonais et Japonaises ont été interrogés sur la question de savoir s’ils considéraient leur ville comme la pire du Japon en termes de savoir-vivre. Il se peut que le résultat vous surprenne mais il y a peu de chance que ce soit le cas.

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection

Deux questions ont été posées dans le cadre de cette enquête réalisée par l’entreprise de tutorat linguistique en ligne Preply dont la première est  » Considérez-vous que votre ville a les pires manières de toutes les villes du Japon ? » et la deuxième  » Et en quoi votre ville est-elle la pire en termes de manières ? »

Les résultats de l’enquête ont été publiés en japonais par Preply sur le site PRTimes qui propose également aux lecteurs japonais des conseils sur les différences de comportement entre le Japon et les pays qu’ils pourraient souhaiter visiter ultérieurement. Preply a fourni aux personnes interrogées une liste d’infractions aux règles de savoir-vivre et leur a demandé si elles pensaient que ces infractions étaient souvent commises par les habitants de leur ville. Il a ensuite fait la moyenne des réponses afin de calculer un « score de savoir-vivre » pour chaque ville et plus le chiffre est élevé, plus le manque de savoir-vivre est important.

La troisième place a été un peu surprenante puisqu’elle a été attribuée a Aomori, qui se trouve dans la préfecture d’Aomori, dans la partie la plus septentrionale de l’île principale du Japon, Honshu. Quant à la deuxième place, elle est occupée par Tokyo, ce qui est peut-être normal puisqu’il s’agit de la plus grande ville du Japon. Et la ville qui occupe la première place ? Il s’agit d’Osaka et elle se trouve loin du compte. Si Aomori a obtenu un 8 sur l’échelle de l’impolitesse et Tokyo un 10, Osaka est arrivée en tête avec un score impressionnant de 38.

Quelles sont donc les villes japonaises qui ont les meilleures manières ? D’après les habitants, les trois premières villes de la liste sont Chiba (préfecture de Chiba), Kumamoto (préfecture de Kumamoto) et Sapporo (Hokkaido), qui se classent chacune à 1,3. Asahikawa (Hokkaido), Hamamatsu (Shizuoka), Kobe (Hyogo) et Sendai (Miyagi) arrivent juste derrière, à égalité avec 2.

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection

La plus grande erreur commise par les habitants d’Osak

Alors, quelles sont les principales erreurs commises par les habitants d’Osaka pour qu’elle se retrouve au sommet de l’échelle de l’impolitesse ? Les résultats ont été analysés par Preply en fonction des questions posées et Osaka s’est classée au-dessus de toutes les autres villes dans chacune des catégories.

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection

Parmi les infractions commises par les citoyens, il y en a deux qui sont des plus graves dont la première porte sur le fait de  ne pas dire merci aux chauffeurs de bus et et la deuxième celle de ne pas ramasser les crottes de leur chien. Les habitants d’Osaka ont obtenu un score de 13 % à ces deux questions. Les habitants de Kanazawa, quant à eux, sont les plus disposés à saluer les chauffeurs, tandis que les habitants de Kumamoto sont ceux qui pensent le mieux à ramasser les crottes de leur chien. Le plus alarmant  avec 11% concerne le fait que les conducteurs ne réduisent pas leur vitesse lorsque quelqu’un franchit un passage pour piétons et Kyoto est la ville la mieux classée dans cette catégorie.

Le manque d’empressement à ouvrir la porte à la personne qui vous suit se situe à 10 %. Ce n’est visiblement pas un sujet de préoccupation à Asahikawa ou à Niigata, qui se classent toutes deux en tête pour cette forme de courtoisie.

Parmi les autres domaines où Osaka n’est pas à la hauteur en matière de savoir-vivre, on peut citer les suivants :

  • Traverser un passage piéton à contresens (8%)
  • Ne pas céder sa place en priorité aux personnes âgées, enceintes ou handicapées (8 %)
  • Etre grossier avec les autres citoyens (8 %)
  • Utiliser son téléphone portable en marchant (7%)
  • Ne pas s’excuser lorsqu’on heurte quelqu’un (5%)
  • Être tapageur en public (5 %)
  • Etre grossier avec le personnel du magasin (4%)
  • Se maquiller dans le train ou dans un autre espace public (4%)
  • Se faufiler devant la file d’attente (3 %)

Pourquoi Osaka devance-t-elle Tokyo ?

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection

Dans son communiqué de presse, Preply souligne que la population joue un rôle important à cet égard. En effet, il est plus difficile d’instaurer une culture du savoir-vivre dans des villes très peuplées comme Tokyo et Osaka, et plus facile de le faire dans des villes de taille plus modeste. En ce sens, il est intéressant de se demander pourquoi Osaka, avec ses quelque 2,6 millions d’habitants dans la ville même (et 8,8 millions dans la grande métropole), se classe bien en dessous de Tokyo, qui compte plus de 13 millions d’habitants.

La réponse de Preply s’explique par le fait qu’Osaka est une ville de proximité, où même les touristes disent ressentir une proximité naturelle avec les autres.
Les habitants d’Osaka sont donc peut-être plus susceptibles d’être moins réservés et plus explicites.

Selon les commentateurs de la chaîne de télévision japonaise CBC, ces résultats s’expliquent par le fait qu’il s’agit d’une ville marchande. En effet, aucune troupe de samouraïs n’a jamais été stationnée à Osaka, qui est devenue un centre de commerce. Aujourd’hui encore, explique Ujita Tomoko, présentatrice originaire d’Osaka, il est courant d’avoir des discussions franches sur l’argent, ce qui peut être perçu comme une impolitesse dans d’autres régions du monde.

Qu’est-ce qui se passe, Aomori ?!

Les villes japonaises qui ont le pire savoir-vivre selon une récente enquête K-Sélection

Il ne s’agit pas d’une nouvelle observation, loin de là. Il est largement admis que les habitants du Kansai, en général, sont plus directs, que ce soit parmi les résidents ou les visiteurs du Japon. On s’accorde généralement à dire que si quelqu’un au Japon ne vous apprécie pas ou a un problème, sa réaction sera de trouver un moyen poli de ne plus vous fréquenter, tout en évitant d’aborder le sujet en détail. Sauf s’il est originaire du Kansai, dans ce cas, il n’hésitera pas à vous parler de tous vos défauts dans les moindres détails.

Bien que cette enquête n’ait pas choqué les commentateurs japonais, les résultats concernant Aomori ont en revanche surpris les gens. « Je comprends que Tokyo et Osaka soient des villes très peuplées », a déclaré un commentateur de Yahoo ! Dans un commentaire favorablement apprécié, il a ajouté :  » Cependant, je suis curieux de savoir pourquoi Aomori se trouve en troisième position.  »

Aomori s’est en effet classée troisième ou quatrième dans presque toutes les catégories énumérées ci-dessus. Quelle épreuve historique, quelle particularité géographique ou quelle calamité culturelle a pu mener à la transformation du cœur des habitants d’Aomori en pierre ? La réponse ne sera peut-être jamais connue.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Shownu Joohoney

7 stars et groupes de K-Pop qui ont montré leurs maisons dans « Point of Omniscient Interfere »

Hallyu

Étudier en Corée du Sud, un rêve pour plusieurs étudiants mais à quoi faut il s’attendre