Netflix supprime Little Women après que le Vietnam accuse le drama de déformation
dans

Les Kdramas évoluent grâce à Netflix ? les experts s’expriment

Qu’il s’agisse de surmonter des difficultés ou de lutter pour leurs droits, les histoires menées par des femmes en Corée évoluent à mesure que l’industrie se débarrasse de certains stéréotypes concernant les personnages féminins. Les séries récentes « The Glory », « Extraordinary Attorney Woo », « Little Women » et « Twenty-Five, Twenty-One » ne se contentent pas d’aborder des questions sociales en Corée, elles mettent aussi en évidence la force et la profondeur de caractère de leurs protagonistes féminins.

Trois de ces Kdramas ont été classées dans le top 10 de Netflix en 2022, tandis que les données de FlixPatrol montrent que le thriller de vengeance « The Glory » est la série télévisée coréenne la plus regardée sur la plateforme en 2023. Alors que la société coréenne très hiérarchisée et son histoire ont traditionnellement placé les femmes au bas de l’échelle sociale, cette même rigidité a façonné de fortes femmes créatives qui ont surmonté les difficultés et les préjugés. Ces caractéristiques se reflètent enfin dans les contenus diffusés sur nos petits écrans. 

Twenty-five, Twenty-one fin

« À l’époque où le pays vivait dans une grande pauvreté et où il n’y avait pas grand-chose à manger, les femmes coréennes étaient extrêmement créatives pour fournir de la nourriture à leur famille, donc dans ce sens, nous essayons toujours de tirer le meilleur parti de ce qu’on nous a donné » a expliqué Kim Jiyeon, productrice de « Squid Game ». « Les femmes étaient sous-représentées et devaient être plus compétitives pour obtenir ce qu’elles voulaient », ajoute Kang Eun K, scénariste de « Doctor Romantic » et de « Gyeongseong Creature ».

Les histoires de femmes qui surmontent les obstacles ne sont pas nouvelles. Elles sont racontées depuis des générations à la télévision et au cinéma. Cependant, aujourd’hui, les femmes représentent une part importantedes scénaristes travaillant pour la télévision coréenne. Et comme le succès est plus rapide à l’ère du streaming, le récit évolue. « Mes [prédécesseurs] ont écrit des séries, des films et des chansons sur les femmes. Il y avait un esprit de résistance parce qu’il y avait des barrières bien définies à l’époque. Aujourd’hui, nous nous concentrons davantage sur la liberté et l’identité de chacun, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes », explique Kang.

Les Kdramas évoluent grâce à Netflix ? les experts s'expriment K-Sélection

L’actrice Moon Sori, qui incarne une avocatedevenue politicienne dans le Kdrama « Queenmaker », affirme que les personnages féminins ont de plus en plus de facettes. « Auparavant, les personnages féminins étaient souvent victimes ou faibles. Le fait d’être féminine signifiait que l’on était douce et que l’on cherchait l’amour. Mais aujourd’hui, nous voyons beaucoup de personnages féminins qui choisissent différents chemins. C’est stimulant », déclare Moon. 

Dans le film original de Netflix « K!ll Boksoon » sorti en 2023, Jeon Do-yeon parvient à défier plusieurs stéréotypes. Dans un style de type «John Wick», son personnage endure tous les tracas habituels, des petites jalousies et un patron autoritaire. Elle jongle entre ces pressions et celle d’être mère célibataire d’une fille de 15 ans. 

Les Kdramas évoluent grâce à Netflix ? les experts s'expriment K-Sélection

Les scénarios coréens mélangent régulièrement des personnages forts avec des discussions sur les problèmes sociaux et les membres les plus vulnérables de sa société. « En regardant l’industrie coréenne dans son ensemble, les problèmes sociaux sont au centre des préoccupations. « Squid Game » a été interprété sous l’angle de certains problèmes de société », a déclaré Kim. Les développements récents de l’industrie peuvent désormais donner aux créatifs plus de liberté pour élargir la portée de la narration, avec moins de soucis quant au profit financier.

Cela reflète les changements apportés à l’industrie coréenne. Au fur et à mesure que les streamers ont éclipsé les chaîne traditionnelles, ils ont introduit davantage de mini-séries et de séries limitées conçues pour le binge-watching et ont écarté les séries de longue durée qui ont été produites de manière juste à temps pour les publicités financées par les marques. En tant qu’entreprises privées, souvent détenues par des étrangers, appliquant des modèles commerciaux où les téléspectateurs doivent s’inscrire, les diffuseurs semblent également moins disposés à se laisser intimider par les problèmes de censure que les radiodiffuseurs publics.

Les Kdramas évoluent grâce à Netflix ? les experts s'expriment K-Sélection

« L’un des projets sur lesquels j’ai travaillé s’appelle ‘Thirty Niners’. C’est l’histoire de trois femmes coréennes qui sont sur le point d’avoir 40 ans, un moment critique quand on a une seconde chance dans la vie », a déclaré Kim.

« Gyeongseong Creature » dépeint « une dichotomie définie entre les idéologies, les sexes, l’économie et la classe« , a déclaré Kang. « Je voulais dépeindre différentes personnes et les différents choix qu’elles font pour survivre. »

Moon a dit: « De nos jours, les scénaristes et les réalisateurs demandent : ‘Que pensez-vous de ce personnage féminin, du point de vue d’une femme ?’ ou ‘Est-ce que cela serait offensant pour un public féminin ?’ C’est un changement très encourageant. »

Que pensez-vous du dévelopement de Kdramas?

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Se-ri
Se-ri
1 mois il y a

Que oui, il y a une évolution certaine, notamment sur le développement des personnages féminins, même s’il y a encore du travail à faire, surtout sur les stéréotypes et les clichés.

Pour le reste, par contre, il y a une catégorie de dramas « vite avalé vite digéré » dont Netflix a le secret et qui évidemment m’énervent: casting glamour pour love story bubblegum sur fond d’histoire simpliste ou mal mise en scène, voire les deux ou scénarii réchauffés…

Malgré le côté capitaliste et commercial de la plate-forme, l’on ne peut nier qu’elle n’a pas apporté que du négatif. Elle a permis à des acteurs considérés comme de seconde zone ou à des acteurs moins connus de gagner en visibilité et aux acteurs déjà connus de conquérir un nouveau marché et de nouveaux fans.

Sojikam
Sojikam
1 mois il y a

Les dramas n’ont pas attendus l’arrivée de plate-formes occidentales pour évoquer les problèmes de société sud-coréenne. Au contraire, je trouve que l’arrivée de Netflix insuffle de plus en plus un un standard américain (mini série, plusieurs saisons, mentalité limite wokiste) bref, tout ce qui fait fuir les amoureux de dramas de la première heure…

Sam
Sam
Répondre à  Sojikam
1 mois il y a

Oui, je fais le même constat. Des k-dramas plus americanisés. Même si il y a des petites pépites encore

Fanfan
Fanfan
Répondre à  Sojikam
1 mois il y a

Même constat et cela me déçoit énormément. Je déteste la plupart des séries américaines, et c’est pour cela que j’ai commencé à regarder des séries asiatiques. J’y trouve de la fraîcheur. Donc j’espère vraiment que rien ne changera pour ressembler aux séries américaines.

Coca-Cola annonce une édition "Kpop" limitée en France K-Sélection

Coca-Cola annonce une édition « Kpop » limitée en France

Une saison 2 pour"Marry My Husband"? K-Sélection

Une saison 2 pour »Marry My Husband »?