Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé K-Sélection
dans ,

Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé

Alors que le pays lutte avec une population en déclin et un taux de fécondité record de 0,78, les données révèlent que les femmes coréennes deviennent mères plus tard dans la vie.  

Publiées par Statistics Korea, les statistiques actualisées sur les naissances de l’année dernière en Corée montrent que l’âge moyen des femmes donnant naissance à leur premier enfant était de 33,5 ans en 2022. Soit une augmentation de 0,2 an par rapport à l’année précédente.

Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé K-Sélection

La répartition par âge montre que les femmes donnent principalement naissance dans leur début de la trentaine, tandis que de plus en plus de femmes deviennent mères à l’âge de 35 ans ou plus.

Le chiffre de l’année dernière représente également une augmentation par rapport aux 29,5 de 2002 et aux 31,6 de 2012.

Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé K-Sélection

En conséquence, le nombre de bébés nés a diminué de 4,4 %, soit 11 000, pour atteindre 249 000 entre 2021 et 2022.

Au total, 73,5 femmes sur 1 000 âgées de 30 à 34 ans ont donné naissance à un enfant en 2022, soit une baisse par rapport à 2017 (97,7) et 2020 (78,9). Pour 1 000 femmes âgées de 35 à 39 ans, 44,1 ont accouché l’année dernière, contre 42,3 en 2020.

Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé K-Sélection

Le nombre de femmes accouchant entre 25 et 29 ans est en baisse. Il a atteint 24 pour 1 000, contre 47,9 en 2017 et 30,6 en 2020.

L’indice synthétique de fécondité s’est établi à 0,78 en 2022, contre 0,81 l’année précédente, soit le chiffre le plus bas depuis 1970, date à laquelle les données pertinentes ont commencé à être compilées.

Les femmes coréennes deviennent mères à un âge avancé K-Sélection

Ce taux était également le plus bas de l’OCDE, qui affichait un taux de fécondité moyen de 1,58. En particulier, le taux a baissé pour enregistrer un minimum trimestriel de 0,7 au cours de la période avril-juin, en baisse de 0,05 par rapport à l’année précédente.

Par région, la ville centrale de Sejong, qui abrite le complexe gouvernemental, affiche le taux de fécondité global le plus élevé du pays (1,12), tandis que Séoul enregistre le taux le plus bas (0,59).

Corée du Sud - La concurrence de l'éducation 65% des enfants reçoivent une éducation avancée à l'âge de 5 ans

Un taux de fécondité total supérieur à 2 est nécessaire pour maintenir la population d’un pays sans tenir compte des migrations.

Lors d’un symposium organisé à Séoul en mai, David Coleman, professeur de démographie à l’université d’Oxford, a lancé un avertissement : « À ce rythme, la Corée est en route d’extinction d’ici à 2750 ».

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Se-ri
Se-ri
5 mois il y a

Cela n’est guère étonnant, compte tenu des mariages tardifs et aussi du fait que les femmes se retrouvent à devoir faire un choix entre leur carrière et une vie de famille, vie de famille qui pour la plupart du temps les prive de leur liberté. Elles doivent renoncer à leurs ambitions personnelles et professionnelles pour se consacrer entièrement à la gestion de la famille.

Se-ri
Se-ri
Répondre à  Se-ri
5 mois il y a

S’ils n’étaient pas aussi xénophobes et racistes, on les aiderait avec plaisir à faire remonter ce taux.

Population en déclin + taux de fécondité bas = vive le métissage !

Lisa
Lisa
5 mois il y a

J’ai aussi regardé ma boule de crystal et je vous prédis que ce n’est pas seulement la Corée qui est en route d’extinction d’ici 2750.

5 K-Dramas qui débarquent sur Netflix en septembre 2023 K-Sélection

5 K-Dramas qui débarquent sur Netflix en septembre 2023

Netflix - 12 Kdramas coréens qui mettent en avant des histoires autres que la romance

Netflix : 12 Kdramas coréens qui mettent en avant des histoires autres que la romance