Le déclin d'apprentis de K-pop inquiet le gouvernement sud-coréen K-Sélection
dans , ,

Le déclin d’apprentis de K-pop inquiet le gouvernement sud-coréen

L’industrie du K-pop, qui a récemment connu un essor sans précédent en termes d’influence et de revenus, pourrait bien faire face à un avenir moins prometteur. Selon les données publiées par la Korea Creative Content Agency, le nombre de stagiaires en K-pop travaillant pour des agences est passé de 1895 en 2020 à 1170 fin 2022, soit une chute de 38,3 % en seulement deux ans.

Non seulement le nombre de candidats se lançant dans une carrière de K-pop diminue, mais ceux déjà engagés dans des agences abandonnent également en plus grand nombre. En effet, le pourcentage d’apprentis qui réussissent à faire leurs débuts en tant qu’artistes a diminué d’environ 20 %, passant d’environ 80% en 2016 à environ 65% en 2022.

Le déclin d'apprentis de K-pop inquiet le gouvernement sud-coréen K-Sélection

Un responsable de l’équipe de solutions de l’agence de l’État Sud-Coréen KoDATA a commenté : « Alors que le pourcentage de stagiaires devenant de vrais artistes diminue, les petites agences renoncent de plus en plus à former des stagiaires. » Quelles sont les raisons de cette diminution du nombre de stagiaires en K-pop ? Les professionnels du secteur pointent un changement dans les préférences de carrière des adolescents comme cause probable. Selon une enquête annuelle publiée par le ministère de l’Éducation, parmi les 10 carrières les plus désirées par les élèves du primaire, celle de chanteur est passée de la 6e place en 2009 à la 9e place entre 2019 et 2021.

Pour les collégiens, le métier de chanteur était classé 7e en 2009 mais a disparu du top 10 depuis 2019. Il est à noter que les lycéens n’ont pas inclus le métier de chanteur dans le top 10 des classements depuis 2009.

Un représentant d’agence de divertissement a commenté : « Les influenceurs nécessitent moins de temps pour gagner de l’argent et les résultats sont plus immédiats, contrairement à l’incertitude de gagner de l’argent après la période de formation. »

Le déclin d'apprentis de K-pop inquiet le gouvernement sud-coréen K-Sélection

En dépit du boom inédit de la K-pop ces dernières années, ceux qui sont en première ligne rencontrent des difficultés à fournir les talents futurs du K-pop. L’industrie recrute activement des stagiaires internationaux et organise des auditions mondiales, mais des causes plus fondamentales doivent être traitées et des mesures doivent être prises.

Plusieurs points de vue sont avancés pour expliquer cette tendance par les internautes, ils ont écrit :

  1. La bulle du K-pop a-t-elle éclaté ?
  2. Le métier n’est peut-être pas aussi lucratif qu’il y paraît.
  3. Il y avait peut-être trop de stagiaires, créant une saturation.
  4. Quelles sont maintenant les carrières les plus populaires ? Devenir YouTubeur ?
  5. C’est pourquoi l’industrie cherche à s’étendre en Chine et au Japon.
  6. Plutôt que de devenir idoles, les jeunes veulent tous devenir influenceurs.
  7. Le taux de réussite est très faible dans ce domaine.
  8. Tout le monde essaie de devenir influenceur.
  9. Il est difficile pour les petites agences de survivre avec la K-pop actuellement.
  10. Cette tendance s’applique-t-elle à toutes les industries maintenant ?

L’industrie de la K-pop devra sans doute s’adapter à ces nouvelles réalités pour continuer à prospérer.

Qu’en pensez-vous?

Source

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Adxlia

Le problème c’est aussi certains agence comme SM qui au lieu de prendre en compte la gêne de ces artistes préfèrent être du coter des sasaeng. Ou encore le fait qu’il y est des groupes qui se fit jsute au tendance plutôt qu’à la qualité. On peut aussi parler du faites que certaines agence favorise le physique plutôt qu’au vocal comme I’ll-it ou lesserafim.

Ce déclin c’est surtout à cause temps pour les groupes de débuter est aussi au faite que la plupart des concepts sont déjà pris et que donc certains sont les mêmes. Je ne sais pas si de nouveaux groupes débuteront d’ici l’an prochain mais je pense que si cela ce fait ils n’auront pas autant de succès que si ils avais debuter en 2020.

Peachy_hia

Tout à fait, je pense que beaucoup doivent être découragés par le fait que des trainees plus « beaux » physiquement soient avantages même si ils sont moins talentueux et je pense aussi que ces trainees « beaux » font fasse à la pression d être tjr plus dans le standard de beauté coréen et aussi dans le stress de ne pas être vu pour son talent et seulement pour son look. Et aussi fin les conditions de travail sont horribles, les idols debutent de plus en plus jeunes, genre mtn t à des gens de 20 ans qui se font traiter de vieux mais on est où là ! Je pense que ça pousse les gens à se tourner cers des carrières plus stable, plus lucrative et moins drainantes car il y a pas ou peu d’amélioration des conditions après tant d’années.

____Moonatic@

Et encore une sserafim et illit ça va lâcher les elles ont plus de talent que toi alors calme toi

@Purpleyou

Il faudrait peut-être revoir le fonctionnement de l’industrie non? Et les conditions dans lesquelles évoluent les stagiaires. On dirait que c’est aussi difficile qu’un service militaire. Tout le monde n’a pas le même mental surtout même avec l’incertitude de ne pas pouvoir faire ses débuts ou bien de réussir dans ce champ de bataille

Lisa

Ce qu’ils ne disent pas c’est que ces stagiaires doivent débourser eux-mêmes tous les frais, donc s’endetter pour rien au final parce qu’il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. Une fois idols ce n’est pas gagné puisqu’ils sont aussi interchangeables, ça veut dire éjectables au bon vouloir de l’agence.

Mia

Quand ont regarde cette industrie je peux comprendre le déclin

10 meilleurs Anime Shonen des 5 dernières années K-Sélection

10 meilleurs Anime Shonen des 5 dernières années

La pause de Seunghan de RIIZE par SM Entertainment critiquée par Billboard K-Sélection

La pause de Seunghan de RIIZE par SM Entertainment critiquée par Billboard