L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection
dans , , ,

L’affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd’hui la Corée du Sud dans tous ses états

La Corée du Sud est actuellement dans tous ses états à cause d’une affaire de « l’agression sexuelle de Miryang » en 2004, ce qui remonte alors à  datant  20 ans. Il convient de rappeler que l’affaire s’est déroulée dans la ville de Miryang, Gyeongsangnam-do, où 44 lycéens ont violé et agressé une collégienne de 14 ans tout au long d’une année.

Ces élèves provenant de plusieurs lycées de la région de Miryang se sont regroupés en « coalition » et ont violé collectivement la victime à de nombreuses reprises, sans oublier que les agresseurs ont également filmé cette dernière et l’ont menacée de diffuser les images si elle tentait d’aller voir la police.

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

Il est toutefois important de noter que les 44 agresseurs n’ont pas été inculpés à l’issue de l’enquête de police et du procès, du fait qu’il s’agissait de « mineurs n’ayant jamais commis de délits ». En effet, la plupart des auteurs ont simplement été condamnés à effectuer un service volontaire ou envoyés dans des centres de détention pour jeunes, si bien qu’ils sont tous sortis de l’affaire avec un casier judiciaire vierge.

La décision du tribunal de l’époque indiquait également que « le degré de viol n’était pas grave “ et que ” certains des jeunes hommes ont pu agir sur un coup de tête par curiosité sexuelle ou sous la pression de leurs pairs “, tout en précisant que ” ces jeunes hommes ont des carrières ou des projets d’études ».

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

C’est alors que le 1er juin KST, une chaîne YouTube de « cyber-démolisseurs » s’est mise à dévoiler l’identité des 44 agresseurs de l’affaire de l’agression sexuelle de Miryang et pour le premier jour, c’est l’identité de « A » qui a été révélée avec son compte SNS et selon le cyber-démolisseur ce dernier travaillait dans un restaurant réputé appartenant à un proche.

Une photo de lui posant avec l’entrepreneur du secteur alimentaire Baek Jong Won, tirée de son Instagram, a ensuite circulé rapidement en ligne, provoquant la colère de nombreux internautes.

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

Le deuxième jour, c’est l’identité de « B » qui a été révélée et de nombreuses personnes ont été à nouveau irritées d’apprendre que « B » travaillait chez  » Volvo Korea « . Il faut savoir que tant « A » que « B » étaient mariés, avaient des enfants et menaient une vie ordinaire. Le troisième jour, on a découvert l’identité de  » C « , qui était un ami proche de  » B  » et qui travaillait lui aussi dans une grande entreprise  tout en étant marié et père d’une fille.

Depuis que leurs identités ont été révélées, les lieux de travail des trois personnes ont fait des déclarations en ligne confirmant que « A “, ” B “ et ” C “ avaient été licenciés et le restaurant où  » A  » travaillait n’a pas ouvert ses portes depuis l’incident.

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

Alors que le  » cyber-démolisseur  » a fait part de son intention de révéler l’identité des 44 agresseurs de l’affaire ” Miryang “ un par un, des représentants du Centre coréen d’aide aux victimes de violences sexuelles (KSVRC) se sont manifestés depuis la parution de l’affaire pour affirmer que le YouTuber  » n’avait fait aucune demande d’autorisation auprès de la famille de la victime  » avant de rendre ces informations publiques.

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

Les internautes coréens se montrent aujourd’hui divisés quant aux répercussions éthiques de cette affaire et de ses récents rebondissements, certains souhaitant que les identités des 44 agresseurs de l’« affaire Miryang » soient révélées publiquement en ligne. Pour eux, les agresseurs  » méritent “ d’être ” soumis à la justice » et ne devraient pas continuer à vivre dans la société comme s’ils n’avaient rien fait de mal.

L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection L'affaire de Miryang qui remonte à 20 ans met aujourd'hui la Corée du Sud dans tous ses états K-Sélection

Il y a cependant ceux qui s’inquiètent du fait que cette affaire puisse à nouveau causer des dommages à la victime et à sa famille. Ils considèrent que la victime « a le droit de ne plus être évoquée » et réclament que le cyber-démolisseur obtienne l’accord de la famille de la victime avant de continuer à susciter la controverse.

Que pensez-vous de cette affaire qui commence à refaire surface ?

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
カレコレ

現在は加害者たちはどうなってますか?

Remark

La « justice » qui déclare « ce n’est pas grave », « curiosité sexuelle », c’est plus qu’un délire là. C’est de la démence pure

Juju_korea

Je suis d’accord sur le fait qu’ils devraient les punir mais si la famille de la victime n’a pas envie de donner son accord alors c’est problématique. Cependant l’identique du youtubeur est resté secrète n’est-ce pas ? Donc je me demande si ce ne serait pas la victime elle même qui cherche à se venger et à les punir à défaut de la justice.

Les Internautes Débattent Alors que HYBE Demande de Limiter l'Accès aux Documents de L'injonction déposée par Min Hee-jin  K-Sélection

Les Internautes Débattent Alors que HYBE Demande de Limiter l’Accès aux Documents de L’injonction déposée par Min Hee-jin 

Les membres de Kep1er ont révélé accidentellement la situation financière de l'entreprise WakeOne K-Sélection

Les membres de Kep1er ont révélé accidentellement la situation financière de l’entreprise WakeOne