La "Loi FIFTY FIFTY" pour protéger les petites agences de Kpop après l'affaire du groupe de filles K-Sélection
dans ,

La « Loi FIFTY FIFTY » pour protéger les petites agences de Kpop après l’affaire du groupe de filles

Le litige en cours entre le groupe de K-pop FIFTY FIFTY et leur agence, ATTRAKT, a suscité beaucoup d’attention, divisant l’opinion publique en faveur des deux parties. L’affaire semble avoir également influencée le système juridique du pays, étant donné qu’un législateur a introduit un projet de loi lié à cela.

HAE Tae Kyung, membre du Parti du Pouvoir Populaire et législateur, a présenté un projet de loi révisé appelé « Loi FIFTY FIFTY », visant à protéger les petites et moyennes agence du secteur de la culture et des arts populaires. La loi protège les droits de ces agences tout en établissant un ordre commercial équitable dans l’industrie. L’un des objectifs explicites de cette loi est de garantir un soutien gouvernemental équitable aux agemces de divertissement de toutes tailles.

La proposition d’amendement précise également que les lois et systèmes actuels se concentrent uniquement sur la protection des artistes contre d’éventuels mauvais traitements de la part de leurs agences, et le nouvel amendement ajoutera des mesures légales pour aider les agences face aux problèmes extérieures.

La "Loi FIFTY FIFTY" pour protéger les petites agences de Kpop après l'affaire du groupe de filles K-Sélection

L’amendement a été créé en réponse à l’absence de voies légales pour que les agences luttent contre des influences extérieures telles que la persuasion d’artistes pour qu’ils rompent illégalement leurs contrats. Le législateur Ha a déclaré que ces nouvelles additions à la loi visent à fournir une dynamique plus équilibrée entre les artistes et leurs agences.

Il a déclaré: « Alors que la réputation internationale de la K-Pop est en augmentation, un développement équilibré entre les artistes et les agences est nécessaire pour dynamiser davantage l’industrie. Nous chercherons à assurer le développement durable de l’industrie de la K-Pop en protégeant non seulement les artistes, mais aussi les agences. »

La "Loi FIFTY FIFTY" pour protéger les petites agences de Kpop après l'affaire du groupe de filles K-Sélection

Le PDG d’ATTRAKT, Jeon Hong Joon, a réagi à cette nouvelle en remerciant le député Ha pour le projet de loi.

« Je suis reconnaissant de voir qu’un projet de loi est proposé pour protéger les agences contre les interventions injustes de forces externes, telles que le vol (scouting) d’artistes ou la manipulation, qui sont monnaie courante dans l’industrie du divertissement. À l’avenir, la loi FIFTY FIFTY contribuera à créer un environnement de concurrence équitable, veillant à ce que les efforts acharnés des petites et moyennes entreprises ne soient pas en vain. » a-t-il dit.

FIFTY FIFTY, le groupe de fillesqui a connu un vrai succès avec leur single « Cupid » en 2023 sur le marché mondial de musique, est engagé dans une longue bataille avec ATTRAKT depuis juin. L’agence a déclaré que des forces externes avaient tenté de débaucher les membres. Le tribunal a refusé l’injonction du groupe, invoquant un manque de preuves.

La "Loi FIFTY FIFTY" pour protéger les petites agences de Kpop après l'affaire du groupe de filles K-Sélection

Keena est retournée chez ATTRAKT et fait la promotion en solo pour FIFTY FIFTY. ATTRAKT a résilié le contrat des trois membres, Sio, Saena et Aran. Selon les derniers rapports, l’agence a intenté un procès contre les trois membres pour des dommages d’une valeur de 130 milliards de KRW (environ 99,7 millions de dollars).

Que pensez-vous de cette loi?

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lisa

Ce qui me gêne c’est que le PDG d’Attrackt n’est pas leur scout justement puisque c’est l’autre agence The Giver qui a repéré les membres et les a formés. Donc dire que des forces ont essayé de scouter ses filles, ce n’est pas vrai.
Après du moment ou The Giver pour faute de budget, a transféré les filles chez Attrackt, oui elle perdait ses droits sur elles.

Maintenant, je trouve qu’on devrait plutôt protéger les artistes parce que sont bien les artistes les victimes dans cette histoire.
Il ne faut pas oublier que les agences, petites ou grandes, demandent à leurs artistes de tout rembourser s’ils n’arrivent pas à percer dans ce milieu ultra concurrentiel.

Ferty54

Les fans de K-pop manquent clairement de vision politique en refusant de soutenir les droits des artistes a être de plus en indépendant des agences qui abusent d’eux depuis des années on donne plus de pouvoir au agence de nuire aux artistes les pauvres le public est idiot cela aura des conséquences graves.

Kiara-CK

Cette loi devait être mise en place un jour où l’autre. Ce que je trouve une très bonne idée, grâce à cette loi les petits agences ont un soutien du gouvernement et l’égalité entre la protection des artistes et des agences trop peu influente pour se protéger.

Les 1ères photos de V et RM de BTS V ont été publiées K-Sélection

Les 1ères photos de V et RM de BTS V ont été publiées

10 KDramas les plus attendus de janvier 2024

10 KDramas les plus attendus de janvier 2024