La difficulté de n'avoir jamais eu de relation amoureuse en Corée du Sud
dans ,

La difficulté de n’avoir jamais eu de relation amoureuse en Corée du Sud

La Corée du Sud est un pays où les relations de couple sont très importantes, au point qu’elles sont considérées ‘normales’. De ce fait, au contraire, ne pas être en couple pourrait signifier quelque chose d’anormal, ou un certain problème. Dans ce contexte, être un.e « motae solo » est un véritable tabou dans le pays.

Cette expression d’argot coréen, souvent abrégée en « mossol », fait référence à ceux qui n’ont jamais été en couple, « motae » signifiant le ventre d’une mère en coréen et « solo » signifiant seul. Donc, pour traduire littéralement, cela signifie « célibataire depuis la naissance ».

La difficulté de n'avoir jamais eu de relation amoureuse en Corée du Sud K-Sélection

Une jeune femme dans la trentaine, A, a révélé être une ‘motae solo’ via une communauté en ligne, et a gardé son anonymat, jurant de garder ce secret à jamais. Les réponses à ce genre de situation de la part des coréens sont généralement : « Qu’est-ce qui ne va pas chez eux? ».

Yoo, une universitaire de 24 ans, a expliqué : «Les gens sont plus compréhensifs, par exemple, si un gars au début de la vingtaine n’a jamais été en couple auparavant et qu’il vient de sortir du lycée. Mais si un homme de 30 ans n’a jamais eu de petite amie, c’est un signal d’alarme pour beaucoup de femmes. »

La difficulté de n'avoir jamais eu de relation amoureuse en Corée du Sud K-Sélection

  • Les conséquences de cette perception négative

Naturellement, les idées reçues sur les personnes n’ayant jamais eu de relations amoureuses ont la dent dure. Beaucoup pensent que la raison principale est le physique (qui serait difficile), ou un véritable problème chez la personne. De ce fait, la plupart des ‘mossols’ cachent leur situation, car ils sont considérés ‘anormaux’. A, mentionnée précédemment, a révélé :

« J’ai entendu tellement de gens dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez les femmes qui ont été célibataires jusqu’à la trentaine. Alors, quand les gens me demandent si je vois quelqu’un, je leur mens simplement en disant que oui. Parce que j’ai menti tant de fois, à ce stade, je me suis presque convaincue que je ne suis pas une mossol. »

La difficulté de n'avoir jamais eu de relation amoureuse en Corée du Sud K-Sélection

Sur les communautés coréennes en ligne, de nombreux internautes dans leur vingtaine et même trentaine demandent s’ils sont « normaux » pour n’avoir jamais eu de relation amoureuse. La perception négative entourant la situation ne fait qu’inquiéter encore plus ces personnes, les entraînant dans une spirale infernale.

  • Les personnes célibataires n’ont-elles pas leur place en Corée ?

Comme le dit Noh Hee-kyung, scénariste : « Tous ceux qui ne sont pas amoureux maintenant sont coupables. » Avec la culture du couple prédominante dans le pays, il est difficile de passer à côté de tous les couples autour de vous. Articles de couples, hashtag et publications Instagram, évènements spéciaux pour les couples, et même cafés et restaurants spécialisés, rien n’est laissé de côté.

RAIN a partagé qu’il n’aime pas porter des accessoires de couple avec sa femme

De même, la Corée du Sud est certainement l’un des pays fêtant le plus d’étapes du couple : 100 jours, 1000 jours et plus encore. Et nous ne parlons pas de la Saint-Valentin, puis du White Day, ou encore du fait que Noël est considérée comme une fête pour les couples. Dans un tel climat ambiant, être « mossol » ou célibataire peut sembler étrange, et cela amène ces derniers à s’isoler encore plus.

Lee So Young, dans la vingtaine, révèle : « J’avais beaucoup de pression pour sortir avec quelqu’un à l’université parce que j’avais l’impression de prendre du retard sur les autres si je n’avais pas de petit ami. »

etudier coree

La dernière enquête menée par le média local MBC montre cependant une forte proportion de célibataires et de ‘mossol’ chez les jeunes. 42,6% des 594 hommes et femmes célibataires n’étaient pas engagés dans des relations amoureuses, tandis que plus de 21% d’entre eux ont déclaré n’avoir jamais eu d’expériences amoureuses, ce qui se traduit par 1 personne sur 5 étant « mossol ».

Alors que de plus en plus de gens adoptent la vie de célibataire et qu’il y a une proportion croissante d’individus s’identifiant comme ‘mossol’, lentement, une opinion émerge selon laquelle être un ‘mossol’ est une question de choix.

Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Adxlia
Adxlia
5 jours il y a

Vraiment, juger parce que certaines personnes sont célibataire et injuste. À ce stade faudrait juger ceux qui font de la chirurgie. Je veux dire, tous le monde n’a pas forcément le temps ni l’envie cela et assez futile. Même célibataire ont peut accomplir pleins de choses.

Tine 95
Tine 95
25 jours il y a

Il vaut mieux être célibataire que mal marié, il faut respecter le choix de chaque individu homme ou femme

Veronique
Veronique
25 jours il y a

Je pense qu’on ne devrait pas les juger si ils veulent rester célibataires ça devrait être leurs choix il y a aussi la timidité qui joue beaucoup J’adore la Corée mais c’est un pays qui juge beaucoup et où on ne supporte pas le déshonneur dommage mais un pays où j’irais d’ici 2 ans à ma retraite je rêve de ce pays

Larousse
Larousse
25 jours il y a

Recherches de la Perfection envers soi même et envers les autres : pertes de confiance

THE BLACK LABEL confirme les débuts de son premier groupe de filles de Kpop K-Sélection

THE BLACK LABEL confirme les débuts de son premier groupe de filles de Kpop

5 BLs que nous aimerions voir en version coréenne

5 BLs que nous aimerions voir en version coréenne