Kyoto interdit aux touristes d'accéder au quartier de Gion, et prévoit des amendes pour ceux qui enfreignent les règles K-Sélection
dans , ,

Kyoto interdit aux touristes d’accéder au quartier de Gion, et prévoit des amendes pour ceux qui enfreignent les règles

Le site historique tient à ce que les visiteurs étrangers sachent qu’il ne s’agit pas d’un parc d’attractions.

Au fil des ans, Kyoto s’est retrouvée dans une situation difficile, confrontée aux besoins des résidents et à ceux des touristes qui, de plus en plus nombreux, ont envahi l’ancienne capitale, conduisant au problème du surtourisme. Parmi les quartiers les plus en difficulté figure Gion, un quartier où de nombreux habitants travaillent et résident, mais qui a été traité comme un parc d’attractions par les touristes, qui se sont lancés à la poursuite des geishas et des maiko (apprenties geishas) et les ont photographiées dans le quartier.

Afin de remédier à ce problème, une association composée de résidents locaux et de propriétaires de magasins a tenté d’interdire la photographie sur les voies privées, en imposant des amendes de 10000yens soit 61 euros aux contrevenants. Le non changement de la situation pousse l’association à mettre en place des restrictions encore plus strictes, à savoir l’interdiction aux touristes d’entrer dans les ruelles.

Kyoto interdit aux touristes d'accéder au quartier de Gion, et prévoit des amendes pour ceux qui enfreignent les règles

Comme en témoigne la vidéo ci-dessus, l’interdiction de photographier a été introduite sur les « 私道 » (« shidou »), ou « routes privées », qui ont tendance à attirer les étrangers en raison de leur aspect étroit et isolé. A la différence des routes publiques, qui appartiennent au gouvernement et sont ouvertes au public, ces routes privées, qui existent dans tout le Japon, sont toutefois détenues et entretenues par des particuliers ou des sociétés et sont conçues pour être utilisées uniquement par les résidents ou les travailleurs.

Le fait que les shidou soient considérés comme des propriétés privées donne tout à fait aux  propriétaires des routes le droit d’en restreindre l’accès et c’est d’ailleurs le cas à Gion, où de nouveaux panneaux ont été installés sur les routes privées avec des amendes de 10000yens pour ceux qui ne respectent pas les règles.

Dans son discours aux médias, Isokazu Ota, directeur du conseil du district de Gion Southside, a expliqué qu’il s’agissait d’une mesure qu’il ne souhaitait pas prendre, mais à laquelle il s’est senti contraint, en raison de la trop grande pression exercée sur les habitants, dont les « moyens de subsistance sont désormais menacés ».

Kyoto interdit touristes d'accéder au quartier de Gion, et prévoit des amendes pour ceux qui enfreignent les règles

Sans compter l’étroitesse des routes, qui risquent facilement d’être surchargées, ce qui constitue un danger pour les habitants et les touristes, notamment en présence de « paparazzi maiko », nom donné aux touristes qui suivent les maiko et les geisha locales et attendent devant les maisons de thé dans lesquelles elles travaillent.

La vidéo ci-dessous montre des « paparazzis de Maiko » qui suivent les jeunes femmes.

Selon M. Ota, la bienveillance des habitants de la région a permis autrefois au public d’accéder aux chemins privés, car les touristes étrangers ne se rendaient peut-être pas compte qu’ils s’y aventuraient. En effet, être traquée par des inconnus peut être effrayant et potentiellement dangereux pour les apprenties geisha qui ont souvent 16 ou 17 ans.

Le conseil a donc décidé, après six mois de négociations, de restreindre l’accès à ces routes à partir du mois d’avril, en installant des panneaux de signalisation aux endroits interdits affichant l’écriture « Il s’agit d’un chemin privé, vous n’êtes donc pas autorisé à y circuler, une amende de 10000yens vous sera infligée en cas d’infraction ».

geisha paparazzi

Toutefois, la traduction anglaise induit malheureusement en erreur, car l’accès reste interdit même si vous ne conduisez pas. En effet, « 通り抜け » (« tourinuke ») sur le panneau se traduit par « passer à travers », ce qui implique que le panneau indique en réalité :  » Il s’agit d’une route privée, vous n’êtes donc pas autorisé à la traverser. Une amende de 10000yens vous sera infligée « .

  • Vous devez donc faire demi-tour si vous voyez l’un de ces signes.

Kyoto interdit aux touristes d'accéder au quartier de Gion, et prévoit des amendes pour ceux qui enfreignent les règles K-Sélection

Le reportage ci-dessous met en évidence l’une des routes privées qui sera interdite aux touristes à partir du mois d’avril. On peut voir que les perturbations sont considérables, avec des randonnées pédestres et même un tour cycliste empruntant l’étroite route privée.

Cette interdiction a pris effet ce mois-ci (avril 2024). Dans la vidéo ci-dessous, les routes interdites sont indiquées en rouge tandis que les autres routes, y compris les principales routes publiques sont indiquées en bleu, la rue Shijo-dori sur l’axe horizontal et la rue Hanamikoji sur l’axe vertical  resteront ouvertes au public.

La mise en application de cette nouvelle interdiction devrait coïncider avec la saison des sakura, période durant laquelle les touristes affluent dans la région. En effet, les touristes reprennent le rythme effréné qu’ils connaissaient avant la pandémie avec 2 488 100 visiteurs étrangers au Japon pour le seul mois de janvier. Le tourisme excessif ne semble pas près de s’arrêter, Gion adopte donc toutes les précautions nécessaires pour protéger la zone et les moyens de subsistance des habitants.

Cette nouvelle restriction s’ajoutera aux autres règles que les touristes sont tenus de respecter lorsqu’ils visitent Kyoto.

Sustainable tourism with the "Kyoto Tourism Etiquette“ | News and  Announcements | APARTMENT HOTEL MIMARU

Ainsi, si vous ou l’une de vos connaissances vous rendez à Kyoto, ne manquez pas de faire passer le message de respecter les bonnes manières et les règles. En effet, ces nouvelles restrictions montrent que plus les touristes perturbent la région, plus les interdictions se multiplient, et le respect des règles améliorera donc la vie de chacun.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Remark

Très bonnes mesures prises par les autorités. C’est vraiment dommage pour les personnes qui se comportent bien mais bon

Derjager

Excellente initiative sinon leur pays va devenir un vrai bordel comme la France. Les touristes et j’en suis un doivent respecter les règles et us du pays.

Remark

Exactement ça

Sorn critiquée pour avoir accidentellement révélé l'identité du petit ami de Lisa de BLACKPINK, elle supprime la photo K-Sélection

Sorn critiquée pour avoir accidentellement révélé l’identité du petit ami de Lisa de BLACKPINK, elle supprime la photo

les-réfutations-de-sakura-et-de-chaewon-de-le-sserafim-suscitent-un-débat-sur-leur-performance-à-coachella

Les réfutations de Sakura et de Chaewon de LE SSERAFIM suscitent un débat sur leur performance à Coachella