dans , ,

Un film d’animation coréen sur la violence et l’intimidation à l’école sera adapté en K-Drama

Pour les fans de divertissement coréen, qui sont tombés amoureux du film d’action coréen Train to Busan et de sa suite Peninsula, Yeon Sang Ho n’est pas un nom inconnu. Pour les personnes qui ne le connaissent pas, Yeon Sang Ho est un réalisateur et scénariste sud-coréen connu pour les films susmentionnés parmi ses autres œuvres. Selon les rapports, le premier long métrage d’animation du réalisateur Yeon, ‘The King of Pigs’, ferait l’objet d’un remake en drama. Le film est une animation brute, sombre et destinée aux adultes qui montre le côté laid et impitoyable de l’avilissement humain à travers l’inégalité des classes coréennes dans un cadre scolaire.

Le film est aussi symbolique dans ses images que ‘Sa Majesté des Mouches’, mais se démarque car il est basé dans la société coréenne, même si elle est aussi petite qu’un lycée. Les élèves de ladite école se répartissent en deux catégories: les chiens, ceux issus de familles privilégiées, et les porcs, les sous-classes opprimées. L’existence des porcs est pour l’humiliation et l’abus par les mains des chiens; ce qui est négligé, ou plutôt toléré, par les enseignants. Jusqu’à ce que le statu quo soit perturbé avec l’arrivée d’un étudiant transféré. Contrairement aux porcs élevés dans le pays, cet élève en particulier est un sanglier qui combat le feu par le feu.

Le niveau de violence et de sang dans le film d’animation est similaire à celui des films d’action / de vengeance coréens et de certains dramas récents. Il est plus graphique, compte tenu du fait qu’il est animé. Cependant, ce n’est pas artistique. La représentation de la douleur n’est pas poétique. C’est assez réel pour faire grimacer. Cela montre à quel point la cruauté déshumanise.

Le film a été apprécié sur diverses plateformes. Il s’agit du premier long métrage d’animation sud-coréen invité à être projeté au Festival de Cannes, en 2012, dans la section Quinzaine des Réalisateurs. Le film a remporté trois prix au Festival international du film de Busan 2011. En avril 2021, ‘The King of Pigs’ a été élu 71e meilleur film coréen de tous les temps sur la liste des 100 meilleurs films coréens de tous les temps du site Web du cinéma coréen KoreanScreen, ce qui en fait le seul film d’animation de la liste.

Selon Sports Donga, le travail d’animation a effectivement montré à quel point le harcèlement scolaire peut être dommageable, non seulement pour les victimes directes, mais pour tous ceux qui doivent en être témoins ou s’efforcer d’y échapper au quotidien. Le transformer en drama entraînera probablement de meilleurs effets.

Le média a également rapporté que le casting n’avait pas encore été décidé. Mais si les choses se passent comme prévu, l’audition ouverte sera déjà organisée en mai par l’équipe de production.

S’il s’en tient à l’œuvre animée, on peut supposer que le drama se concentrera également sur l’intimidation au collège. Les étudiants de ces jeunes âges sont encore dans leurs années de formation, pas encore tout à fait les adultes qu’ils veulent être, mais pas aussi jeunes pour ne pas savoir ce qui est bien et ce qui est mal.

L’œuvre animée a dépeint une histoire de violence à l’école au sein d’une micro-société qu’est le collège. Tous ceux qui ont vécu le collège savent qu’il est parfois très difficile de se défendre contre les intimidateurs.

Etes-vous impatients pour un remake de ‘The King of Pigs’ ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les médias coréens sur le grill pour avoir diffusé des photos de rendez-vous peu claires de Yeji et Youngbin

Les médias coréens sur le grill pour avoir diffusé des photos de rendez-vous peu claires de Yeji et Youngbin

SM et YG Entertainment rétrogradées des principales entreprises de premier ordre