dans

Jessi révèle comment elle s’est protégée d’attaques racistes aux Etats-Unis

Jessi a prouvé à maintes reprises qu’elle n’avait pas peur de se battre pour ses amis, ni peur de se battre pour elle-même.

Depuis le début des années 2000, cette rappeuse intransigeante s’est fait une place dans le divertissement coréen avec sa musique et sa personnalité audacieuses, et a été confrontée à de nombreuses oppositions.

La bataille de Jessi a commencé bien avant son déménagement en Corée. En effet, dans un épisode de Radio Star de MBC, Jessi a révélé qu’elle était victime de racisme alors qu’elle vivait aux États-Unis.

Elle a dit aux présentateurs qu’à l’époque, peu d’Asiatiques vivaient là où elle avait grandi: « Il n’y avait presque pas d’Asiatiques dans la région où j’habitais aux États-Unis, j’étais seule. »

Jessi est née à New York et a passé son enfance dans le New Jersey avant de déménager en Corée à l’âge de 15 ans. Pendant ce temps, elle a résisté à l’intimidation raciste de la part de l’un de ses pairs.

Elle explique: « Un garçon s’est moqué de moi pendant quatre ans parce que j’étais asiatique. »

Après avoir subi ce harcèlement pendant quatre ans, Jessi a finalement riposté et a mis fin au conflit une fois pour toutes. Elle a dit: « Après quatre ans, j’ai finalement riposté, même si j’étais consciente que lutter contre quelqu’un n’est pas toujours juste. Il m’a laissée tranquille après ça. »

Jessi a déclaré que bien que la violence ne soit pas la solution, il est important que les gens se défendent: « La violence n’est pas la clé, mais nous devons faire entendre notre voix. En fait, je suis «bruyante» depuis ma naissance. »

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Que penses-tu?

La liste des nominés pour les MAMAs 2018 a été révélée

Steve Aoki déclare vouloir travailler avec les MONSTA X et CL