¼ºÆøÇà ³í¶õÀ¸·Î È«¿ªÀ» Ä¡¸£°í ÀÖ´Â JYJ ¹ÚÀ¯ÃµÀÌ 15ÀÏ ¿ÀÀü °­³²±¸Ã»À¸·Î °í°³¸¦ ¼÷ÀÎä Ãâ±ÙÇÏ°í ÀÖ´Ù.
dans

7 idols qui ont été accusés à tort et pris dans un scandale

Les idols étant des personnalités publiques, on les retrouve souvent impliquées dans des scandales. Seulement, il arrive que ces artistes soient parfois accusées à tort. Les sept idols présentés ci-dessous ont connu des fausses accusations:

Le scandale de Onew en club

En 2017, Onew avait été accusé d’avoir agressé sexuellement une femme dans un club. Un reportage a accusé l’idol d’avoir touché de manière inappropriée une femme dans la vingtaine dans un club de Gangnam.

La nuit en question, une femme a dit avoir senti que quelqu’un la touchait et son amie a prétendu que Onew était celui qui l’avait fait. La police a été appelée et les personnes impliquées auraient été interrogées pendant 5 heures.

La police a ensuite inculpé Onew pour agression sexuelle forcée sans détention.

À ce stade, SM Entertainment a publié une déclaration soutenant son artiste et a déclaré que tout n’était qu’un malentendu: « Nous voudrions exprimer notre position sur l’incident impliquant Onew, dont les médias font état. Onew est une personne publique et on ne rapporte pas beaucoup de choses à son sujet. Nous réfléchissons profondément à ce qui a préoccupé de nombreuses personnes. Onew est allé dans un club avec ses amis le matin du 12 août pour célébrer ses débuts en tant que DJ. En état d’ébriété et en train de danser, il a accidentellement pris contact avec les personnes qui l’entouraient, ce qui a provoqué un malentendu sur lequel la police a alors enquêté. La partie lésée a reconnu que sa situation pouvait être due à son état d’ébriété et a donc convenu qu’il s’agissait d’un malentendu. Ils ont déclaré qu’ils ne souhaitaient pas qu’il soit puni et ont présenté une demande d’abandon de toutes les charges. Onew participera sincèrement aux enquêtes restantes. Veuillez vous abstenir de signaler toute spéculation supplémentaire. Nous nous excusons pour tout inconvénient.”

Bien que la déclaration de SM Entertainment laisse à penser que les accusations portées contre Onew seraient bientôt terminées, la situation allait empirer avant de s’améliorer. Dès le lendemain, la victime présumée s’est avancée et a déclaré que la compagnie de musique l’avait obligée à abandonner les poursuites.

Un policier a déclaré: « La victime a déclaré que Onew était très ivre, c’est pourquoi il a agi comme il l’a fait. SM Entertainment a demandé qu’elle abandonne le procès et elle a signé les papiers. Même si elle a abandonné le procès, elle a dit que cela ne change pas la vérité. Elle a continué à dire que tout ce qu’elle avait dit dans sa déclaration était toujours vrai. »

L’affaire a été confiée à l’accusation et, après quelques mois de silence, Onew a présenté ses propres excuses pour toute la douleur qu’il avait causée à ses fans. Certains internautes doutaient de sa sincérité et de ses actes. Ils ont demandé qu’il quitte SHINee ou soit retiré du groupe.

Onew n’a cependant pas quitté le groupe. Début 2018, l’affaire a été classée et le ministère public l’a déclaré innocent, tandis que toutes les charges retenues contre lui étaient rejetées.

Le viol présumé de Yoochun

Yoochun, de JYJ, a fait l’objet d’une attention négative en 2016. En juin, une femme s’est présentée en affirmant que Yoochun l’avait violée dans les toilettes du bar où elle travaillait.

Alors que les allégations étaient déjà suffisamment sérieuses, le petit ami de la supposée victime a présenté ses sous-vêtements et ses vêtements à la police à titre de preuve. Peu de temps après, trois autres femmes se sont avancées et ont toutes affirmé qu’elles avaient également été violées par le chanteur dans des toilettes.

Après une enquête approfondie, il a été établi que le premier accusateur de Yoochun avait contacté sa société et demandé une indemnisation pécuniaire avant le dépôt du rapport de police. Après avoir reparlé avec elle, elle a admis que les deux avaient eu une relation adulte consentante. Il a ensuite été reconnu innocent et des accusations ont été portées contre le premier accusateur pour fausses accusations et tentatives d’extorsion.

Le premier accusateur de Yoochun a été envoyé en prison.
Plus tard la même année, elle fut reconnue coupable et condamnée à deux ans.


En ce qui concerne les trois autres femmes qui l’ont accusé, les enquêteurs ont constaté que Yoochun s’était rendu en Chine à deux reprises et n’aurait donc pas pu commettre le crime allégué. Dans le cas de la dernière femme, les enquêteurs ont constaté dans sa déclaration des incohérences qui prouvaient à nouveau son innocence.

L’enquête sur l’agression sexuelle de Lee Min Ki

En 2016, l’acteur coréen populaire aurait fait l’objet d’une enquête pour agression sexuelle. Selon des informations publiées par Sports Chosun, une source d’informations coréenne, Lee Min Ki s’est rendu dans un club alors qu’il effectuait son service militaire obligatoire et a rencontré une femme. Deux jours plus tard, la même femme a déclaré avoir été agressée sexuellement.

Cela a conduit à de nombreuses spéculations sur l’implication de l’acteur. Lee Min Ki a ensuite été convoqué pour un interrogatoire. Plus tard, il a été prouvé qu’il n’était pas impliqué dans les accusations de harcèlement et la femme impliquée a clarifié sa déclaration et présenté des excuses.

Le scandale sur la nationalité de Tzuyu

Bien qu’elle avait 16 ans à l’époque, Tzuyu de TWICE a attiré beaucoup d’attention négative pour un simple geste. Lors d’un épisode de My Little Television en 2015, chaque membre de TWICE a brandi le drapeau de son pays d’origine car le groupe est composé de plusieurs nationalités différentes.

Tzuyu a salué les téléspectateurs en ligne en tant que Taiwanaise et elle a brandi un drapeau de la République de Chine.

Ce simple geste a conduit la chanteuse chinoise taïwanaise Huang An à accuser Tzuyu d’être une militante de l’indépendance taïwanaise, la traitant essentiellement de traître. Les accusations n’arrêtaient pas de pleuvoir et la pauvre idol était vivement critiquée.

Le gouvernement de la Chine continentale (République populaire de Chine) considère Taiwan comme relevant de sa juridiction bien que de nombreux insulaires se considèrent comme indépendants, se présentant comme la République de Chine.

Les activités du groupe ont été annulées et suspendues et les internautes chinois ont boycotté JYP Entertainment dans son ensemble. Quelques mois plus tard, Tzuyu a publié des excuses publiques, affirmant que la Chine et Taiwan ne faisaient qu’un: « Bonjour à tous, j’ai quelque chose à dire à tout le monde. Bonjour à tous, je suis Chou Tzuyu. Désolée, j’aurais dû sortir et m’excuser plus tôt. Parce que je ne savais pas comment faire face à la situation actuelle, j’avais peur de faire face à tout le monde directement, alors je ne parle que maintenant. Il n’y a qu’une seule Chine. Les deux rives ne font qu’un. Je suis fier d’être chinoise. En tant que citoyenne chinoise, j’ai blessé la société et les internautes en raison de mes paroles et de mes actions lors de promotions à l’étranger. Je me sens vraiment très désolée et coupable. J’ai décidé d’arrêter toutes les activités en cours en Chine afin de réfléchir sérieusement. Encore une fois, je m’excuse auprès de tous. Je suis désolée. ”

Le fondateur et représentant principal de JYP Entertainment, J.Y. Park, a également publié ses propres excuses pour la controverse: « Bonjour à tous, je suis J.Y. Park. Tout d’abord, je m’excuse sincèrement et profondément d’avoir fait souffrir les internautes chinois. En même temps, je regrette. Je n’ai pas reconnu la gravité de la situation. Au travers de cet incident, j’ai une fois encore profondément ressenti que, pour collaborer avec un pays, nous devons respecter la souveraineté, la culture, l’histoire et les sentiments de ce pays. Tout cela a donné à ma compagnie et aux artistes une très grande leçon. À l’avenir, nous ne permettrons pas que des incidents similaires se produisent. Je présente à nouveau mes excuses à tous les fans chinois qui m’ont continuellement soutenu et apprécié, ainsi que ma société et ses artistes. Nous avons laissé tomber tout le monde et blessé tout le monde. Pour réparer tous les dommages causés à tous et obtenir le soutien de tous, nous poursuivrons nos efforts afin de contribuer à l’échange culturel entre Chinois et Coréens. Ces derniers jours, Tzuyu a elle-même ressenti beaucoup d’émotions et réfléchi en même temps. Elle avait 13 ans quand elle a quitté sa maison et est venue en Corée, et c’est de ma faute et de celle de la société de ne pas pouvoir cultiver Tzuyu à la place de ses parents. Nous allons mettre un terme aux activités actuelles de Tzuyu en Chine et gérer efficacement tous les problèmes rencontrés par les parties concernées en raison de cet incident. »

Les allégations d’agression sexuelle de Baekho

En juin 2017, un membre anonyme de la communauté en ligne a affirmé que Baekho de NU’EST l’avait agressée sexuellement en 2009. Elle a posté diverses preuves, notamment des vidéos de ses conversations avec Baekho sur Kakao Talk.

Pledis Entertainment a soutenu son idol et a publié une déclaration disant que ces affirmations étaient complètement fausses. Malgré cela, une enquête a commencé.

Après 8 mois de litige, toutes les charges retenues contre Baekho ont été abandonnées et Baekho a été déclaré innocent.

Allégations de violences sexuelles commises par Kai

À ne pas confondre avec Kai de EXO, l’acteur musical et chanteur Kai a été accusé de violences sexuelles en 2015 après avoir prétendument envoyé des photographies sexuelles à une fan. Kai et son agence ont continué à nier ces allégations. L’affaire a finalement été classée lorsque l’enquête a révélé que le compte en cause de l’accusation était faux.

Après avoir été innocenté, son agence a annoncé qu’elle engagerait une action en justice et demanderait réparation du préjudice porté à sa réputation, ainsi que des accusations et des rumeurs qui en découlaient.

Abus sexuel, viol, agression et plus encore de Jisoo

En 2014, Jisoo des Lovelyz Jisoo a fait face à de nombreuses accusations terribles. Tout a commencé avec une accusation d’une internaute qui a écrit qu’elle avait eu une relation homosexuelle avec l’idol et a affirmé que Jisoo l’avait harcelée sexuellement. Peu après, d’autres publications ont commencé à apparaître.

Les accusations allaient de l’agression au viol. Ces allégations ont empêché Jisoo de faire de la promotion auprès du groupe.

Le lendemain, Woollim Entertainment a demandé à ce qu’une enquête soit menée afin de saisir la personne qui propageait les rumeurs. La police a par la suite trouvé trois internautes soupçonnés d’être responsables de la propagation et de la création des rumeurs.

Cela a entraîné des mois de procès lorsque Woollim Entertainment a engagé des poursuites en diffamation contre les individus. Finalement, ils ont été jugés non coupables de diffamation, mais Woollim Entertainment était convaincu que les fausses histoires avaient eu un impact négatif sur la chanteuse et a promis de continuer à chercher des moyens de révéler la vérité.

L’agence a annoncé: « Auparavant, nous avions réglé les accusés qui étaient officieusement mis en accusation par le biais d’amendes pécuniaires à leur avantage. Cependant, ils ont à nouveau rapporté la vérité déformée sur Internet dans le but de calomnier Jisoo. Le procureur acquittant les trois individus est injuste. L’absence de mise en accusation pour manque de preuves nuira manifestement à la vie de Seo Jisoo et nous ne céderons donc pas au mensonge. Nous prendrons des mesures énergiques pour révéler la vérité qui a été cachée. »

Suivez nous sur FacebookTwitter

momoland-superjunior

Leeteuk Des Super Junior S’excuse Pour Avoir Envoyé Un Message à Yeonwoo

Un londonien dépense 100 000 dollars de chirurgie pour ressembler à Jimin