cho joo bin idole kpop
dans , ,

Une Idol de K-pop présumée ‘esclave’ du “Nth group Chat”

Les coréens étaient pleins de rage et de dégoût envers le principal suspect du « Nth group chat » après qu’un historique de discussion présumé recueilli auprès de Telegram, de décembre 2018 à janvier de cette année, a révélé une conversation horrible impliquant des célébrités coréennes.

Selon la police métropolitaine de Séoul, plus de 74 femmes ont été utilisées comme «esclaves» sexuelles de Cho Joo Bin, ayant selon les rapports, de 9 à 25 ans.

Une idol féminine actuelle serait une «esclave» de Jo Joo Bin dans le Nth Group Chat. Le suspect a approché ces jeunes filles via les réseaux sociaux et, avec ses complices, il leur a offert de l’argent ou des chèques-cadeaux en échange de leurs photos nues. Ces filles ont accepté en quelque sorte parce que leur identité ne serait pas révélée. Elles ne savaient cependant pas que leurs informations seraient par la suite obtenues par Jo a travers le piratage. Son ami travaillait pour un secteur gouvernemental et avait accès pour identifier les noms et les informations personnelles des victimes.

Les adolescentes seraient alors victimes de chantage et de menaces, ne leur laissant d’autre choix que de filmer des vidéos pornographiques, comprenant aussi des hommes, les abusant sexuellement, et les vidéos seront vendues aux utilisateurs.

Dans l’historique de discussion, Cho Joo Bin a utilisé des teasers vidéo de célébrités pour amener les utilisateurs à payer des frais d’adhésion pour qu’ils aient accès à la vidéo complète. Les utilisateurs doutaient généralement de Cho, mais il leur envoyait l’adresse et les informations privées des célébrités pour leur donner confiance.

Les journaux de discussion comprenaient également une session de questions et réponses avec les utilisateurs potentiels, leur demandant les avantages et le contenu des trois salons de discussion.
Lorsqu’un utilisateur a demandé: « Certains de vos esclaves sont-ils des idols actuelles? »

idol kpop nth group chat

 

Cho Joo Bin a répondu: « Oui. »

L’agresseur a également parlé d’une chanteuse coréenne adolescente qu’il aurait, selon lui, « entraînée » lui-même, non pas au chant mais à des activités sexuelles.

Cho avait trois group de chat, et le droit d’entrée est passé à 1,5 million de won (1125 euro).

« Qu’y a-t-il dans la salle à 1,5 million de won? » Un utilisateur a demandé.

« Des choses que vous ne pouvez pas imaginer. Vous aurez l’impression de rêver. Je vous montrerai une célébrité si vous vous joignez », a alors répondu le suspect.

Une célébrité inconnue dont il a caché l’identité sous le nom de « C » est également devenue le sujet de la conversion, Cho disant qu’elle faisait des activités explicites en pleurant.

En plus de cela, Cho a également parlé de la possession de caméras cachées de célébrités provenant du personnel de ces personnalités. Il a également affirmé qu’il avait des vidéos d’avant-première d’idols et de stars coréennes, mais que seuls les membres payants pouvaient y accéder.

Selon un utilisateur de « Nth Room » qui a déjà rejoint le salon de discussion, le principal suspect a appâté des adolescents et des jeunes hommes dans la vingtaine en utilisant des images ou des teasers impliquant des idols et des célébrités. Cho a également partagé des photos de célébrités mariées dans la trentaine et la quarantaine, qu’il appelait ses «esclaves».

Les journaux de chat doivent encore être confirmés et si tout le contenu des enregistrements révélés est légitime, une équipe spéciale sera formée pour l’affaire afin de vérifier et d’identifier les 260 000 hommes qui étaient déjà appelés complices de Cho Joo Bin pour avoir payé et regardé des femmes victimes de violences sexuelles.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

BTS-James-Corden

BTS apparaît au Homefest, l’émission spéciale de James Corden

L’acteur Lee Yi Kyung a aidé à sauver un homme ivre du suicide