dans ,

« God God », le créateur du premier Nth group chat, a été révélé au public

La Nth Room est un des réseaux d’exploitation sexuelle parmi les plus importants récemment démantelés en Corée du Sud. Créé sur l’application Telegram, il permettait aux utilisateurs d’avoir accès, moyennant finance, à des « chambres » où circulaient du contenu pornographique et pédopornographique extrême. Parmi les victimes identifiées, il y a aussi des mineurs.

Moon (24), connu sous le nom de «God God» dans les salons de discussion, qui s’est révélé être l’un des principaux administrateurs ainsi que l’homme qui a créé les salons de discussion, a été révélé pour la première fois sur son chemin pour être interrogé par la police en tant que suspect.

Alors qu’il se rendait aux interrogatoires de police après son arrestation, M. Moon a refusé de parler aux journalistes.

Mais en sortant, on lui a demandé: «Admettez-vous les crimes?» à quoi il a répondu: «Oui». Lorsqu’on lui a demandé s’il avait quelque chose à dire aux victimes, M. Moon a simplement répété: « Je suis désolé » deux fois.

Il a été révélé que M. Moon a créé les 8 premières chats Nth, où des filles mineures ont été agressées sexuellement et torturées, ce qu’il a lui-même géré.

Au début de l’année dernière, l’Agence de police provinciale de Gyeongbuk a commencé une enquête sur le matériel numérique d’exploitation sexuelle et a découvert l’identité «God God» en juillet. Après une enquête de 10 mois, la police a arrêté M. Moon le 9 mai.

Bien qu’il ait nié qu’il était «God God» au début, dès que la preuve numérique lui a été présentée, il a avoué qu’il était «God God» dans les salons de discussion des Nth group chat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Que penses-tu?

KCON se prépare pour des concerts en ligne

Les détails du retour et de l’album de BLACKPINK seraient divulgués