Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection
dans

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens

Rêvez-vous de vivre en Corée du Sud, pour une période limitée, ou peut-être même pour plus longtemps ?

Chaque année, la Corée attire de nombreux étrangers qui veulent expérimenter la vie au pays. Et apparemment, ils sont plus heureux en Corée que les coréens eux-mêmes.

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Une enquête réalisée le 25 mai par la ville de Séoul a révélé que les résidents étrangers de Séoul étaient plus heureux que les résidents coréens.

Selon un sondage de près de 20 000 familles, 5 000 habitants et 2 500 résidents internationaux de Séoul réalisé de septembre à octobre de l’année dernière, « l’indice de bonheur » des résidents étrangers à Séoul (7,07) était supérieur à celui des habitants coréens de la ville. (6.72).

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

56,3% des personnes interrogées étrangères ont exprimé le souhait de rester à Séoul et 57,1% ont déclaré qu’elles conseilleraient aux autres de faire de même.

De 53,1 % en 2020 à 38,1 % en 2022, le pourcentage de résidents étrangers ayant subi un préjudice a chuté de 15 points de pourcentage.

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Ils ont déclaré se sentir discriminés sur le lieu de travail dans 27,9 % des cas dans les magasins, les restaurants ou les banques dans 19,7 % des cas, par les propriétaires ou les agents immobiliers dans 17,4 % des cas et dans les bureaux gouvernementaux dans 16,6 % des cas.

Les résidents de Séoul des deux pays ont fait face à des défis comparables. Selon la ville de Séoul, « élever et éduquer des enfants » était la tâche la plus difficile, puis « obtenir une opportunité d’emploi » et « se loger ».

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

L’enquête annuelle de Séoul a également révélé que les familles avec des enfants d’âge préscolaire dans la ville étaient plus heureuses que les célibataires ou les familles sans enfants, même si les tâches ménagères étaient encore principalement la responsabilité des épouses.

Séoul a connu une baisse de 25,4 % du nombre de foyers avec des enfants d’âge préscolaire en quatre ans, passant de 335 420 en 2017 à 250 230 en 2021.

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Par rapport aux célibataires et aux couples sans enfant, les parents d’enfants d’âge préscolaire ont obtenu un score plus élevé sur l’échelle du bonheur (7,03 contre 6,96 et 6,84 respectivement).

L’« indice de solitude » des couples avec des enfants d’âge préscolaire était de 3,66, ce qui était inférieur à celui des couples sans enfant (3,78) et des célibataires (3,84).

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Cependant, les célibataires (5,9), les couples sans enfant (5,74) et les parents avec de jeunes enfants (5,63) affichent les niveaux de satisfaction les plus élevés à l’égard de leurs loisirs.

Le pourcentage de ménages préscolaires avec deux enfants est passé de 40,7 % en 2018 à 39,2 % en 2021, et le pourcentage de familles préscolaires avec trois enfants est passé de 7,5 % à 6,9 % au cours de la même période.

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Dans les ménages à revenu unique, 78,8 % des répondants ont indiqué que la femme s’occupait principalement des tâches ménagères.

Dans les ménages à deux revenus, 51,2 % ont déclaré que la femme était principalement responsable tandis que le mari participait occasionnellement, et 9,5 % ont déclaré que la femme était seule responsable.

1 jeune sur 20 vivant à Séoul est en situation d'isolement social ou vit dans la solitude

En termes de source de stress, 60,4 % des pères des ménages à un revenu ont déclaré que « trop de travail » était le plus gros problème, tandis que 59,1 % des pères des ménages à deux revenus ont déclaré que leur source de stress était plutôt « les relations interpersonnelles au travail ».

« S’occuper de la famille et des tâches ménagères » a été cité comme la principale source de stress par les mères, tant dans les familles à revenu unique (81,7 %) que dans les familles à double revenu (57,4 %).

Une enquête révèle que les résidents étrangers de Séoul sont plus heureux que les résidents coréens K-Sélection

Bien que les coréens ne semblent pas si heureux, il semble que de plus en plus d’étrangers se plaisent dans leur vie en Corée du Sud.

Aimeriez-vous y vivre ?

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hayle

J’aimerais beaucoup vivre en Corée !! Ça a la chouette d’un côté mais y’a un côté sombre du pays au fond je m’en fiche t’en a dans tous les pays des côtes sombres

Les Kdramas qui ont débarqué en mai à ne pas rater K-Sélection

Les Kdramas qui ont débarqué en mai à ne pas rater

Les stars de 'Business Proposal' sont-elles allées au Japon ensemble? Kim Sejeong répond K-Sélection

Les stars de ‘Business Proposal’ sont-elles allées au Japon ensemble? Kim Sejeong répond