En Corée, les jeunes s'adonnent au régime « hydrique » malgré les risques
dans , ,

En Corée, les jeunes s’adonnent au régime « hydrique » malgré les risques

Une étudiante de 18 ans de Yongin, dans la province de Gyeonggi, prénommée Park, suit un « régime hydrique » depuis près d’une semaine, au cours duquel elle n’a consommé que de l’eau, du sel et quelques compléments nutritionnels dans le cadre d’un jeûne.

Cette dernière s’est fixé pour objectif d’atteindre 120 sur l’échelle « taille moins poids », qui représente, selon elle, la norme idéale pour être mince. Mesurant actuellement 160 centimètres et pesant 47 kilogrammes, elle compte se débarrasser de sept kilogrammes supplémentaires avant l’été.

En Corée, les jeunes s'adonnent au régime « hydrique » malgré les risques K-Sélection

Comme Park, de plus en plus d’adolescentes coréennes suivent un « régime hydrique » intensif à l’approche de la saison estivale et cette diète extrême ne manque pas d’attirer l’attention, compte tenu du fait que des célébrités célèbres auraient perdu rapidement du poids sans faire d’exercice grâce au jeûne.

Depuis lundi, plus de 1 000 publications ont été publiées avec le hashtag « jeûne hydrique » sur Instagram, tandis que YouTube propose plusieurs vidéos dans lesquelles des personnes partagent leurs expériences de perte de poids grâce au régime hydrique, ainsi que des conseils pour freiner l’appétit. Un internaute a déclaré sur X, anciennement Twitter : « Je jeûne, mais il est plus difficile de supporter les vertiges que la faim », et de nombreux internautes ont également affirmé avoir jeûné pendant près d’un mois et perdu plus de 10 kilos.

En Corée, les jeunes s'adonnent au régime « hydrique » malgré les risques K-Sélection

Le rapport du Service national de l’assurance maladie de l’année dernière indique que le nombre de patientes anorexiques en âge d’adolescence a été multiplié par sept en quatre ans, passant de 275 en 2018 à 1 874 en 2022. Les spécialistes soulignent toutefois que ces régimes extrêmes chez les adolescents perturbent inévitablement leur développement physique et cognitif et entraînent même divers problèmes de santé tels que l’aménorrhée alimentaire, l’ostéoporose et les troubles du comportement alimentaire.

« Les médecins déconseillent aux adolescents de baser leur régime sur l’apparence plutôt que sur la santé et le jeûne intermittent, qui est largement perçu comme une méthode de régime, ne devrait pas non plus être pratiqué pendant plus de 16 heures. En dépassant cette durée et en s’affamant, les adolescents peuvent être confrontés à des conséquences dangereuses« , a déclaré Sim Kyung-won, professeur de médecine familiale à l’hôpital Mokdong de l’université Ewha Womans.

En Corée, les jeunes s'adonnent au régime « hydrique » malgré les risques K-Sélection

Kang Jae-heon, professeur de médecine familiale à l’hôpital Gangbuk Samsung, a également déclaré : « Il est difficile de remédier aux carences nutritionnelles uniquement avec de l’eau minérale et des compléments alimentaires, car le corps humain a besoin de divers nutriments tels que les protéines et les graisses. »

Selon certains, c’est surtout la prédominance du lookisme en Corée qui a contribué à ce phénomène et le professeur de psychologie à l’université de Dankook, Lim Myung-ho, a déclaré que  » Le fait qu’un corps féminin excessivement mince devienne une image idéale à travers les réseaux sociaux pourrait rendre certaines personnes obsédées par les régimes extrêmes  » tout en ajoutant :  » Ce sont surtout les adolescents ayant une faible estime de soi qui pourraient être tentés de satisfaire leur sentiment d’accomplissement en obtenant des corps minces « .

En Corée, les jeunes s'adonnent au régime « hydrique » malgré les risques K-Sélection

Quel est votre avis sur la pratique du « jeûne hydrique » ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chen, Baekhyun et Xiumin accusent SM Entertainment de "pratique trompeuse" K-Sélection

Chen, Baekhyun et Xiumin accusent SM Entertainment de « pratique trompeuse »

Les chamanes deviennent de plus en plus populaires en Corée du Sud grâce aux réseaux sociaux, les experts s'expriment K-Sélection

Les chamanes deviennent de plus en plus populaires en Corée du Sud grâce aux réseaux sociaux, les experts s’expriment