Les écarts de rémunération entre les acteurs masculins et féminins sont discutés après la révélation du salaire de Kim Soo Hyun
dans ,

Les écarts de rémunération entre les acteurs masculins et féminins sont discutés après la révélation du salaire de Kim Soo Hyun

Parmi les inégalités entre les hommes et les femmes qui peuvent être trouvées, il y a l’écart salarial.

Bien que de nombreux pays arrivent à plus d’égalité, ce n’est malheureusement pas le cas de tous.

La Corée du Sud s’améliore également sur la question, mais la différence comparé à de nombreux autres pays développés est flagrante.

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Corée du Sud a le plus grand écart salarial entre les hommes et les femmes, avec une différence de 34,1%. Si de nombreuses raisons différentes ont été avancées, ce n’est pas la première fois que la Corée du Sud prend la première place de ce classement. Selon l’OCDE, la Corée du Sud a obtenu la première place au cours des 17 dernières années depuis que l’organisation a commencé la collecte de données pour cette catégorie en 2002.

Après que le salaire présumé de Kim Soo Hyun pour son prochain drama ait été révélé au public, la différence de salaire entre les acteurs masculins et féminins a circulé en ligne.

Auparavant, l’acteur a choqué le pays alors que de nombreuses sources médiatiques différentes rapportaient son salaire présumé pour son prochain drama, That Night. Selon ces informations, Kim Soo Hyun devrait recevoir une garantie de 500 millions de KRW (environ 375 000 euros) par épisode. Ce nombre est le minimum garanti, car il n’inclut pas les revenus que le drama générera à partir de publicités, de ventes de droits d’auteur et plus encore. Avec un salaire si élevé, cela est devenu le sujet de conversation pendant un certain temps.

À la lumière de ces récentes nouvelles concernant la rémunération à venir de Kim Soo Hyun, la discussion sur les écarts de rémunération entre les acteurs et les actrices a commencé à faire son chemin en ligne. Avant les nouvelles de Kim Soo Hyun, la différence de salaire entre les hommes et les femmes en Corée du Sud était déjà largement reconnue, mais ce sujet n’a pas vraiment été discuté en ce qui concerne l’industrie du divertissement.

Selon les rapports, il est difficile de trouver des actrices de la liste A qui reçoivent un salaire de plus de 100 millions de KRW (environ 75 000 euros) par épisode pour une production de série dramatique. Ce nombre est nettement inférieur au salaire moyen de 200 millions de KRW (environ 150 000 euros) que la plupart des hommes principaux reçoivent par épisode dramatique. Si 100 millions de KRW représentent encore une grosse somme d’argent, comparée à celle de Kim Soo Hyun et d’autres acteurs masculins, c’est une fraction de ce qu’ils reçoivent.

Différents initiés de l’industrie indiquent de nombreuses raisons derrière les écarts de rémunération. Une des raisons qui a été soulevée comme argument était le fait que les dramas se concentrent généralement plus sur le rôle principal masculin que sur le rôle principal féminin.

Un autre argument comparait la popularité des hommes et des femmes à l’étranger. Ils ont affirmé que le salaire d’un acteur dépendait de sa renommée à l’étranger et que cela joue un grand rôle dans l’écart salarial.

Nous espérons qu’un jour, les actrices et les citoyennes de Corée du Sud verront le même respect et la même reconnaissance que leurs pairs masculins.

Un commentaire

Répondre
  1. Je sais pas si sais juste moi, mais j’ai ausdi l’imprécision que les garçons ont plus de crédits lors un drama.

    Genre ex: Dans true beauty j’ai eu l’impression que personne partais de Ga-young alors que sais une très bonne actrice, ils passaient leur temps à parlé de Eun-woo et In-yeop.

    Même que In-yeop à gagné plus de 2millons d’abonné sur IG!

    Sais mon imprécision ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sayuri répond aux critiques sur le fait d’être une mère célibataire et d’apparaître dans ‘Superman is Back’

8 idols de K-pop qui ont partagé leur souffrance avec le public