dans

Les membres de The East Light accusent leur agence d’abus et de violences, l’agence répond

Le PDG de Media Line Entertainment et le célèbre compositeur Kim Chang Hwan sont soupçonnés d’avoir abusé verbalement des artistes de la société, The East Light. Le producteur de la société, Producteur A, est également soupçonné d’avoir agressé physiquement les membres.

kimchanghwan

Veuillez noter que cet article contient des descriptions d’agression physique et d’abus.

Les membres d’East Light – Seokcheol, Eunsung, Seunghyun, Junwook, Sagang et Woojin – sont nés de 2000 à 2003 et sont donc toujours mineurs au regard du droit coréen. Depuis avant leurs débuts en 2015, les garçons auraient été continuellement agressés et agressés verbalement.

tHE-EAST-LIGHT

Le producteur A les aurait agressés physiquement avec des objets tels qu’une batte de baseball et un microphone en métal, et aurait également été accusé d’avoir maltraité verbalement les membres.

Un membre avait des cordes de guitare attachées autour du cou et chaque fois qu’il faisait des erreurs en jouant, les cordes étaient resserrées. Ils ont également été menacés de mort lors de l’agression verbale.

Après des années de violences physiques, certains membres ont subi des blessures à la tête si graves qu’ils ont saigné et des bleus sur leurs fesses.

Le chef de la direction, Kim Chang Hwan, était au courant des abus physiques et est coupable d’être un passant et d’être négligent. En outre, le PDG avait l’habitude de jurer et de menacer les jeunes garçons.

kimchanghwan2

Même après avoir vu le producteur A enfermer et agresser ses membres, Kim Chang Hwan lui aurait simplement dit « d’y aller doucement », cautionnant et soutenant ainsi la violence.

Les membres de East Light auraient été soignés pour la douleur physique et psychologique qu’ils ont subie. Certains membres ont contacté un avocat et se préparent à engager des poursuites.

En réponse à ces informations, Media Line Entertainment a publié une déclaration officielle, qui débutait par des excuses et des explications.

L’agence a continué par expliquer que le producteur en question assumerait la responsabilité de ses actes et avait exprimé son intention de démissionner.

Media Line Entertainment a toutefois démenti les informations selon lesquelles la PDG Kim Chang Hwan aurait verbalement maltraité les idoles et incité à l’agression physique.

Lire la déclaration complète ci-dessous:

« Bonjour. C’est l’agence The Light Light, Media Line Entertainment. Tout d’abord, nous nous excusons pour avoir causé un inconvénient.

C’était la première fois que nous prenions conscience du fait que le producteur responsable de The East Light avait eu recours à la violence lors de l’orientation / de la formation des membres il y a un an et quatre mois. Nous avons depuis résolu pacifiquement le problème avec les parents des membres et promis de ne pas laisser de tels événements se reproduire.

Bien que de tels incidents ne se soient pas répétés, il semble que nous nous trouvions dans cette situation à cause de quelques membres qui ont été profondément blessés. Le producteur en question a exprimé son intention de démissionner afin de prendre la responsabilité de ses actes.

En ce qui concerne les rapports du PDG Kim Chang Hwan, il enseigne ou discipline les membres du East Light avec affection, comme un parent, depuis quatre ans, mais il n’a jamais incité à des actes de violence physique. Il regrette profondément de ne pas avoir été en mesure de mieux comprendre les membres dans le passé.

À l’avenir, nous ferons de notre mieux pour résoudre le problème des activités et blesser les membres de East Light. Encore une fois, nous nous excusons sincèrement. »

Que pensez-vous de cette affaire?

Suivez nous sur FacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Que penses-tu?

Les quatre membres des BLACKPINK feront un début solo

YG présente ses excuses aux fans pour avoir joué la vidéo des iKON au concert des WINNER