"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection
dans

« Dispatch » expose comment Lee Sun Kyun est devenu le « bouc émissaire » de la police et des médias

Selon le média ‘Dispatch’, la Division des enquêtes de la Police métropolitaine d’Incheon a une fois de plus échoué à remplir le rôle d’une institution chargée de l’application correcte de la loi, cette fois avec l’acteur Lee Sun Kyun, de la même manière que le musicien G-Dragon avait été impliqué dans la même affaire plus tôt dans l’année.

Malgré le décès du célèbre acteur dans son propre véhicule le 27 décembre (KST), la police d’Incheon maintient sa position selon laquelle « il n’y avait aucun problème dans le processus d’enquête ». ‘Dispatch’ n’était pas d’accord, soutenant plutôt que l’enquête était entachée de lacunes depuis…

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection

‘Dispatch’ : En octobre de cette année, durant l’enquête sur une affaire de drogue illégale émanant d’un établissement de divertissement pour adultes fréquenté par l’élite sociale à Gangnam, la Division des enquêtes sur les crimes liés aux stupéfiants de la Police métropolitaine d’Incheon a découvert le nom d’une célébrité largement connue des Coréens.

Sur la base d’informations obtenues de ‘Kim’ (29 ans), une gestionnaire de l’établissement de divertissement, la police d’Incheon a rédigé les rapports suivants concernant Lee Sun Kyun le 18 octobre, selon l’heure normale de Corée (KST):

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection

« À plusieurs reprises en 2023, Lee Sun Kyun aurait administré des drogues illégales, y compris de la marijuana, au domicile de ‘Kim’ à Dongdaemun-gu, à Séoul. »

« Sept individus, dont ‘Kim’, auraient administré la drogue illégale philopon dans un établissement de Gangnam le 20 juin 2023, vers 17 heures. »

Les premiers rapports des médias sur cette affaire ont été diffusés le 19 octobre 2023, seulement un jour après que la police a terminé la rédaction d’un rapport d’enquête interne. Ce jour-là, le Gyeonggi Shinmun a publié un rapport exclusif avec le titre : « La star de premier plan ‘L’ sous-enquête en interne, pour des drogues illégales. »

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection

‘Dispatch’: Lee Sun Kyun est devenu le bouc émissaire à la fois pour ‘Kim’, qui devait « accuser quelqu’un » pour obtenir une clémence, et pour la police d’Incheon, qui devait « jouer un rôle » pour ses supérieurs.

En fait, d’après le rapport de police mentionné précédemment, les antécédents de ‘Kim’ indiquent six condamnations antérieures liées à l’usage de drogues illégales. Dans cette affaire, ‘Kim’ était manifestement destinée à la prison. Après avoir fait chanter Lee Sun Kyun et avoir obtenu 300 millions de KRW (~ 230 000 USD), ‘Kim’ a fourni le nom de Lee Sun Kyun à la police comme sa « contribution » à l’enquête en cours.

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection

Pendant ce temps, le 24 novembre (KST), les résultats du deuxième test de follicules pileux de Lee Sun Kyun sont retournés négatifs. Les internautes ont vivement critiqué la police pour avoir soumis Lee Sun Kyun et G-Dragon à plusieurs tests de drogue sans « preuve fiables ». Plus tard dans la soirée, KBS News a obtenu de manière exclusive un enregistrement d’une conversation téléphonique entre Lee Sun Kyun et ‘Kim’, détournant l’attention des résultats négatifs du test de drogue.

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-Sélection

Un mois plus tard, le 26 décembre, selon l’heure normale de Corée, JTBC a publié la ligne suivante dans une mise à jour sur l’affaire Lee Sun Kyun, citant une déclaration obtenue de la police :  » Lee Sun Kyun affirmait avoir inhalé une substance avec une paille, pensant qu’il s’agissait d’un médicament pour dormir. »

Les informations ont été transmises aux médias à peu près au moment où Lee Sun Kyun demandait à passer un test de détecteur de mensonges afin de vérifier les informations fournies par ‘Kim’.

Alors que ‘Kim’ cherchait des moyens de « dénoncer quelqu’un », la police d’Incheon avait également ses propres préoccupations. Souhaitant fournir des preuves de « performance » au ministère de l’Administration publique et de la Sécurité, qui soutient actuellement une campagne nationale appelée « Guerre contre la drogue », la police d’Incheon était désireuse de « comploter » avec les médias pour détourner l’attention nationale vers une affaire de drogue illégale en cours, très médiatisée.

"Dispatch" expose comment Lee Sun Kyun est devenu le "bouc émissaire" de la police et des médias K-SélectionEn particulier, lorsque les tests de drogue de Lee Sun Kyun ont donné à plusieurs reprises des résultats « négatifs », la police d’Incheon a opté pour la divulgation de détails sur la vie privée de Lee Sun Kyun aux médias dans le but de « sauver la face ».

‘Dispatch’ : « La police peut-elle continuer à rester innocente dans le décès de Lee Sun Kyun ? »

source

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lisa
Lisa
3 mois il y a

J’espère que la famille de l’acteur portera plainte pour cette enquête bâclée. La police n’a pas fait son travail et s’est contentée de croire cette extorqueuse.
La police dans cette affaire a été très minable et un homme en est mort. Ça ne m’étonnerait pas que la femme ait donné un pot de vin pour que la police détourne l’attention sur l’acteur.

Floche
Floche
3 mois il y a

Honte à la police d incheon, Honte aux médias
Un homme est mort à cause de vous

DE VRIES
DE VRIES
3 mois il y a

C’est scandaleux!
Honte à tous ceux qui se sont acharnés sur Lee Sun-Kyun.

Fernandez
Fernandez
3 mois il y a

non ,elle n’est pas innocente

Les Coréens et leur rapport au sexe [Interview]

Les Coréens et leur rapport au sexe [Interview]

Park Seo-Joon et Han So-hee s'unissent dans dans un teaser passionnant de « Gyeongseong Creature » de Netflix

Gyeongseong Creature intégre le top 10 sur Netflix dans 83 pays dont la France, Kakao Entertainment prouve son succés avec plusieurs œuvres en 2023