De plus en plus d'étrangers s'installent au Japon
dans ,

De plus en plus d’étrangers s’installent au Japon

Plus de 40 % des étrangers qui sont venus au Japon sont restés au moins 3 ans en trouvant un emploi après leurs études.

Le Japon connaît une augmentation du nombre de résidents étrangers à long terme, en raison de la pénurie persistante de main-d’œuvre qui pousse les entreprises à être plus disposées à accueillir des étudiants internationaux et des demandeurs d’emploi pour pourvoir des postes vacants.

Selon les données, plus de 40 % des étrangers au Japon y sont présents depuis trois ans ou plus, ce qui représente une augmentation notable au cours des 20 dernières années. Cependant, le taux de rétention des étudiants internationaux reste bien inférieur à celui de la France et de l’Allemagne, ce qui indique un besoin de soutien accru dans la recherche d’emploi.

De plus en plus d'étrangers s'installent au Japon 3

Erdenetogtokh Tuvshinbat, originaire de Mongolie, est un ancien étudiant étranger qui est resté au Japon en fondant une startup. Il est arrivé au Japon en 2010 grâce à un programme gouvernemental et a fait des études de commerce international à l’Université Hitotsubashi. Il a travaillé dans l’analyse de données au sein d’une grande entreprise avant de lancer Tab Solution en 2019. Cette entreprise développe et fournit du consulting pour les demandeurs d’emploi étrangers et des systèmes de gestion de l’emploi.

« Je souhaite étendre mes services dans le monde entier à partir de ma base au Japon, qui est un endroit agréable où vivre », a-t-il déclaré. Environ la moitié de ses 20 employés sont d’anciens étudiants internationaux. Le gouvernement n’a pas de définition précise des résidents à long terme. Cependant, selon Yu Korekawa de l’Institut National de Recherche sur la Population et la Sécurité Sociale, qui a analysé les données de l’Agence des Services d’Immigration, 41,7 % de ceux qui sont arrivés au Japon en 2016 y ont vécu pendant trois ans ou plus.

De plus en plus d'étrangers s'installent au Japon 3 3

Ce chiffre était de 28,8 % pour les immigrations de 1996 et de 32,3 % pour celles de 2006, ce qui montre une augmentation constante. Les données excluent les séjours de courte durée tels que les voyages et les visites familiales.

« Lorsque l’écart économique entre le Japon et le pays d’origine était important, il y avait suffisamment d’avantages à travailler temporairement en tant que migrant, mais à mesure que l’écart se réduit, il devient nécessaire de travailler plus longtemps pour en récolter les bénéfices », a déclaré Korekawa. « Je pense que de plus en plus de personnes restent au Japon pour une meilleure qualité de vie. »

Il y avait 1,82 million de travailleurs étrangers au Japon à la fin d’octobre 2022, un chiffre record. Les travailleurs étrangers qui terminent une période de formation en tant que stagiaires techniques pendant cinq ans restent en passant à des visas de travailleurs qualifiés dans les secteurs en proie à des pénuries de main-d’œuvre aiguës.

Japon - Un message adressé aux étrangers impolits dans une supérette suscite la controverse en ligne

Le nombre d’étudiants internationaux qui choisissent de travailler au Japon après l’obtention de leur diplôme augmente également. Ceux qui sont titulaires de visas spécialisés, contrairement à ceux en tant que stagiaires techniques, n’ont aucune limite de durée de séjour et peuvent renouveler leur visa autant de fois qu’ils le souhaitent.

En juin 2022, environ 300 000 personnes travaillaient sous ce statut, dont beaucoup étaient restées après avoir obtenu leur diplôme dans des écoles japonaises. Environ 29 000 personnes ont changé leur statut d’étudiant en visa de travail en 2021, soit 3,4 fois plus qu’il y a 10 ans. Le statut de spécialiste représentait 80 % de ces changements.

« Depuis environ 10 ans, la demande de main-d’œuvre étrangère a augmenté dans des domaines tels que l’informatique, les ventes aux visiteurs au Japon et les ventes à l’étranger, ce qui facilite la recherche d’emploi pour les étudiants internationaux », a déclaré Kouichi Takeuchi, président du site d’emploi Global Power, qui s’adresse aux chercheurs d’emploi étrangers.

D’autres pays font également des efforts pour retenir les étudiants étrangers. Au Canada et en Allemagne, qui accordent un traitement préférentiel aux étudiants cherchant à obtenir un visa de travail, plus de 60 % des étrangers restent dans le pays cinq ans après leur entrée. Au Japon, ce chiffre est inférieur à 40 %.

Les files d'attente sont très présentes au Japon

Le ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie a apporté son soutien aux universités qui aident les étudiants étrangers à trouver un emploi.

Le Conseil pour la Création de l’Education Future, présidé par le Premier ministre Fumio Kishida, vise à augmenter le taux d’étudiants étrangers qui restent dans le pays. L’emploi d’étudiants internationaux diversifie le vivier de talents d’une entreprise, leur savoir-faire et leurs compétences lui conférant un avantage concurrentiel. Ils soutiennent l’économie en tant que consommateurs et participent également au système de sécurité sociale en contribuant aux assurances et aux régimes de retraite.

Des efforts de collaboration entre le gouvernement, les collectivités locales et les employeurs sont nécessaires pour assurer leur réussite dans la société japonaise.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lisa
Lisa
19 jours il y a

Mon mari a travaillé pour une boîte japonaise, il a démissionné au bout de 3 ans car travailler 70h par semaine sans se faire payer les heures sup et seulement 3 semaines de vacances c’était tough mais en contre partie il avait bien aimé son expérience mais le salaire n’était vraiment pas à la hauteur.

Ces Kdramas adaptés de Webtoons que vous devez absolument regarder

Ces Kdramas adaptés de Webtoons que vous devez absolument regarder

6 chansons de K-pop addictives avec un rythme simple à ajouter à votre Playlist

6 chansons de K-pop addictives avec un rythme simple à ajouter à votre Playlist