la-cour-juge-l'acte-sexuel-consensuel-entre-soldats-masculins-coréens-comme-_viol_-et-les-condamnent-à-une-peine
dans ,

La cour juge l’acte sexuel consensuel entre soldats masculins coréens comme « viol » et les condamnent à une peine

Alors que la Corée du Sud reçoit beaucoup de critiques pour être trop indulgente avec les agresseurs sexuels, un tribunal militaire sud-coréen a été accusé de discrimination à l’égard des minorités sexuelles après avoir reconnu deux soldats masculins coupables d’attentat à la pudeur pour avoir eu des relations sexuelles orales consensuelles.

Le jugement, qui a eu lieu en mars mais est sorti la semaine dernière, a estimé que les actions des soldats étaient un « quasi viol » et les a condamnés à six mois de prison avec sursis en appliquant l’article controversé 92-6 de la loi pénale militaire. Cela punit « le sexe anal et autres actes indécents » entre militaires d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison.

Selon la source, un soldat est entré dans la tente d’un autre au cours de deux nuits alors qu’il faisait partie d’un groupe isolé en raison du Covid-19. En se livrant à des relations sexuelles orales mutuelles, ils se sont « molestés » l’un l’autre, a indiqué le juge.

L’avocat du couple a déclaré que l’acte « était consensuel » et qu’ils étaient donc innocents.
Le tribunal n’était pas d’accord. La cour a interprété que le sexe oral, selon le code militaire, « confinait au viol ». La conduite des accusés « est considérée comme contraire à la bonne moralité sexuelle » et « enfreint gravement » le maintien de la discipline militaire.

Si l’homosexualité n’est pas illégale en Corée du Sud, elle reste taboue dans une société largement conservatrice. Le président Moon Jae-in a déclaré qu’il était contre l’homosexualité et qu’il « n’aimait pas ça » à plusieurs reprises.

Les soldats homosexuels peuvent être poursuivis. En 2017, l’article 92-6 a été utilisé pour surveiller et punir les hommes homosexuels dans l’armée, une mesure que les militants des droits humains appelaient à l’époque une « chasse aux sorcières ». Plus de 20 personnes ont été inculpées. Il y a aussi des cas de soldats homosexuels envoyés dans des services psychiatriques. La loi ne fait pas de distinction entre si l’acte était consensuel, hors de la base ou hors service.

Des groupes locaux et internationaux de défense des droits humains ont demandé l’abolition de l’article 92-6. Il y a également eu une pression croissante de la part des Nations Unies.

« Les défenseurs de l’article 92-6 disent que l’armée subira des dommages en raison de l’effondrement de la discipline militaire, mais il est difficile de voir comment les relations sexuelles entre personnes du même sexe par consentement mutuel infligent de tels dommages », a déclaré un militant de droits humains. Il a également noté que des soldats ont été inculpés même lorsqu’ils n’étaient pas en service.

« Il est honteux que cette loi discriminatoire et archaïque soit toujours en vigueur », a déclaré Yoon Ji-hyun, directeur de la branche coréenne d’Amnesty. « L’article 92-6 doit être abrogé. »

D’autre part, Une victime d’abus sexuelle s’est suicidée aprés que l’armée l’aurait persuadée d’abandonner sa plainte. Selon la famille de la victime, elle a signalé les abus à ses supérieurs. Mais ils ont plutôt essayé de la persuader de parvenir à un accord avec le suspect, et n’ont pas mené d’enquête.

SOURCE 1 2

5 Commentaires

Répondre
  1. Message pour Myriam le sexe de la victime n’est pas précisée il n’y a pas que les femmes victimes de viol donc il peut s’agir d’un homme

  2. Donc si je comprends bine on punis 2 personnes de même sexes de viol pour des actes consenti mais une victime d’un vrai viol c’est essaye d’arranger les choses n’importe quoi

  3. Qu’est ce qu’il ne faut pas lire pfffffff ,après on va pas trop critiquer car chez nous on tabasse les homosexuels dans la rue

  4. Ces vraiment n’importe quoi cette loi , la femme se fait violer et on lui dit d’arranger sa a l’amiable mes a quoi penses t’ils n’en pouvent plus elle ces suicidée ! Ai il n’y a même pas eu d’enquête. Ai la il son une relation concentente et ils on condamné à 6 mois sans compter les autres soldats internet ou puni, je croit qu’il ai temps pour la Corée du Sud ainsi que pour d’autres pays de réaliser qu’ils n’y a pas que des hétérosexuels sur terre. Qu’ils puissent les vrais violeurs , la je suis entierement d’accord !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

le-contenu-kimchi-de-bts-reçoit-de-nombreux-éloges-du-public-coréen

Le contenu Kimchi de BTS reçoit de nombreux éloges du public coréen

Un critique musical compare la puissante présence scénique de Jungkook à celle de Michael Jackson et Bruno Mars