Un homme coréen arrêté pour avoir violé à plusieurs reprises la période d'auto-isolement
dans ,

Un homme coréen arrêté pour avoir violé à plusieurs reprises la période d’auto-isolement

La Corée du Sud voit son nombre de cas de Coronavirus chuter ces derniers jours, mais le pays continue d’être vigilant.

La politique stricte du pays concernant le virus aide sans doute à l’état actuel de sa propagation.

A présent, toute personne revenant de l’étranger doit obligatoire être testé pour le virus, et s’auto-isoler pour deux semaines, même si le résultat est négatif. Les autorités suivent ces personnes à travers une application téléphonique.

Publicité

Un Coréen dans la soixantaine a été arrêté et confiné pour avoir violé ses mesures d’auto-isolement deux fois de suite malgré la propagation continue du COVID-19 dans le pays.

Après avoir interrogé le suspect, le procureur en chef a émis un mandat d’arrêt contre M. A (68 ans).

« Les causes de l’arrestation incluent le souci de pouvoir fuir s’il n’a pas de résidence permanente et, vu les violations qu’il a commises contre l’isolement, il a été clairement indiqué qu’un mandat d’arrêt était nécessaire. » – Procureur général

Deux jours après son retour des Etats-Unis et l’ordre de s’isoler, il a parcouru toute la région de Songpa-gu, à Séoul, avant que la police ne le ramène chez lui dans les 30 minutes.

Mais le même jour, M. A a quitté son lieu d’isolement une fois de plus et a visité un sauna et un restaurant.

Bien que M. A ait été testé négatif pour le COVID-19, Songpa-gu a suivi la loi sur la prévention des maladies infectieuses et l’a dénoncé à la police.

Il s’agit de la première arrestation effectuée sur un suspect pour avoir violé les mesures d’auto-isolement au milieu de la propagation du COVID-19 en Corée.

Cette première arrestation devrait influencer des cas similaires qui pourraient survenir à l’avenir.

Le commissaire de la Seoul Metropolitan Police Agency a expliqué que de nombreux facteurs seront pris en compte lors de la délivrance de futurs mandats d’arrêt à l’encontre de ceux qui violeraient leurs mesures d’auto-isolement.

« Nous prendrons en considération des facteurs tels que leur capacité à infecter autrui, le nombre de personnes avec lesquelles ils ont été en contact, s’ils ont fui plusieurs fois et s’ils ont tenté de cacher la vérité lors de la délivrance des mandats d’arrêt. » – Le commissaire

L’agence de police métropolitaine de Séoul a révélé qu’elle avait enquêté sur un total de 28 suspects pour violation de leurs mesures d’auto-isolement, dont trois ont été envoyés au parquet.

Selon la loi coréenne sur la prévention des maladies infectieuses, ceux qui violent leurs mesures d’auto-isolement peuvent être condamnés à un an de prison et jusqu’à 10 millions de won (environ 7500 euros) d’amendes.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

      Jungkook révèle combien les ARMYs lui manquent

      Jungkook révèle combien les ARMYs lui manquent

      Jun Ji Hyun critiquée pour ne pas avoir baissé le loyer de ses bâtiments autant qu'annoncé par la presse

      Jun Ji Hyun critiquée pour ne pas avoir baissé le loyer de ses bâtiments autant qu’annoncé par la presse