dans

La Corée du Nord se sent insultée par sa représentation dans les oeuvres sud-coréennes récentes

Les médias nord-coréens s’en sont pris aux récents dramas et films sud-coréens pour avoir montré le Nord sous un mauvais jour et s’être livrés à une « provocation atroce ».

Le site Web d’Uriminzokkiri n’a pas mentionné de titres spécifiques, mais la critique est perçue dans le Sud comme visant la dernière série dramatique télévisée ‘Crash Landing on You’ et le film d’action à succès Ashfall.

« Récemment, les autorités sud-coréennes et les producteurs de films ont publié des films anti-républicains et des séries télévisées trompeuses, fabriquées, absurdes et impures, mettant tous leurs efforts pour faire de la propagande stratégique », a déclaré le commentaire.

La Corée du Nord est très sensible à toute critique du pays. Les relations avec le Sud se sont détériorées au cours de l’année écoulée, malgré le fait que la Corée du Nord se soit engagée dans une voie diplomatique internationale sans précédent avec Séoul et Washington en 2018.

Le film d’action Ashfall se concentre autour du mont Paektu – un volcan dormant en Corée du Nord qui occupe une place spéciale dans la culture coréenne des deux côtés de la frontière – qui éclate soudainement provoquant de graves tremblements de terre à travers la péninsule.

Selon l’intrigue, la seule façon d’arrêter le pandémonium qui s’ensuit est de déposer une bombe atomique dans les profondeurs de la montagne, qui explose et arrête les tremblements de terre.

L’idée que quelqu’un vole les armes nucléaires de la Corée du Nord afin de bombarder sa montagne sacrée n’a pas était bien vue à Pyongyang.

La fin – un gouvernement uni supervisant la reconstruction de la péninsule coréenne – pourrait également avoir déçu.

Ashfall présente également l’effondrement d’un bâtiment – présumé être le siège du Parti des travailleurs de Corée au pouvoir à Pyongyang, probablement un morceau de symbolisme politique allant trop loin pour le Nord.

Le mont Paektu a une place spéciale dans l’identité du pays. Le pic est considéré comme un lieu sacré dans le folklore coréen et fait également partie de la propagande qui glorifie la famille Kim, qui aurait une « lignée du mont Paektu ».

La propagande nord-coréenne affirme que le « Cher Leader », Kim Jong-il, décédé en 2011, est né dans une cabane sur la montagne.

Il n’est pas déraisonnable de suggérer que l’intrigue du film a provoqué « l’insulte insupportable » déploré par l’article.

« Il est dommage que les réalisateurs de films et de programmes produisent des programmes aussi insultants tout en abandonnant leur intégrité, leur dignité et leur conscience en tant qu’artistes et soient aveuglés par le fait de gagner de l’argent », a-t-il déclaré.

L’autre cible possible de la tirade est la série télévisée ‘Crash Landing on You’ qui est devenue le dernier hit dramatique coréen.

La comédie romantique raconte l’histoire d’une héritière sud-coréenne qui s’est accidentellement écrasée en Corée du Nord après un accident de parapente. Son sauvetage par un officier de l’armée nord-coréenne déclenche une histoire d’amour dans le contexte de la division intercoréenne.

La série a été félicitée pour sa représentation bien documentée et nuancée de la Corée du Nord – quelque chose obtenu en ayant un véritable transfuge nord-coréen comme l’un des écrivains.

Certains dans le Sud l’ont également critiqué pour avoir glorifié le voisin du Nord comme un endroit paisible et habitable, mais les téléspectateurs du Nord pourraient avoir une opinion différente.

La Corée du Nord est décrite comme un pays sous-développé où les gens vivent avec des coupures de courant fréquentes tandis que l’élite jouit d’une vie privilégiée.

L’éditorial d’Uriminzokkiri s’est opposé à ceux qui « transforment la division tragique de la Corée en une source de divertissement », les qualifiant « d’avares et de détritus humains sans aucune conscience ».

Il a ensuite expliqué les conséquences: « Le gouvernement sud-coréen et les maisons de production paieront le prix de la production et de la distribution de ces films et programmes pleins de manipulation et de fiction qui insultent la réalité de la situation brillante du Nord ».

Ce n’est certainement pas la première fois que la Corée du Nord est offensée par des œuvres de fiction.

Pyongyang a été rendu furieux par le film The Interview de 2014, dans lequel un Kim Jong-un fictif est vu nu avant de mourir à l’apogée du film. Un piratage informatique de Sony Pictures, qui a réalisé le film, a ensuite été imputé à la Corée du Nord.

3 Commentaires

Répondre
  1. SÉRIEUX, la Koree du Nord se plaint ?????? Sont encore plus stupide que je ne le pensais !!!
    Ds  » crash landing on you  » ,je trouvais que justement le Nord donnait 1 leçon VERTUEUSE, quant à la façon de gérer les besoins élémentaires VERSUS le gaspillage imbécile ,de nos sociétés !!!!!!!

    La koree

  2. Encore et toujours les États-Unis, et surtout les coréens du sud qui se font manipuler par ceux-ci.

    Vive la liberté sans le pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’émission ‘Road to Kingdom’ de Mnet commencera à filmer mi-mars

black swan lieu

4 faits que vous ne saviez peut être pas sur «Black Swan»