dans

Comment les nouvelles technologies rendent nos relations toxiques

Vous vous êtes sans doute demandé au moins une fois dans votre vie comment nos ancêtres pouvaient survivre sans téléphones et sans internet. Si vous posez la question à quelqu’un qui a vécu à cette époque, il vous répondra sûrement que le besoin n’était pas là, puisque pas dans leur quotidien. Le fait est qu’avec les avancées technologiques, nous nous sommes créés nous-même des besoins qui n’existaient pas auparavant. Et ainsi, notre façon d’interagir et nos attentes avec les autres ont également changées. Malheureusement, alors que nous pourrions utiliser ces nouveaux moyens de communication à bon escient, la plupart d’entre nous s’en servent à outrance, menant à des relations toxiques.

Nos relations sont devenues épiées, jugées par les autres et nous en sommes nous-même responsable. Il est possible de crier au monde entier, en dehors de notre cercle de connaissances, que nous sommes en couple et d’afficher notre bonheur autant qu’on le souhaite. Certes, certains le font de manière “privée”, c’est-à-dire que nous pouvons choisir qui a accès à ce contenu. Mais cela reste tout autant de la démonstration. Soit, chacun fait ce qu’il veut de ses informations personnelles. Là où cette affaire devient toxique, c’est lorsque l’on se sent “obligé” de poster une photo, de répondre un “Je t’aime” ou une myriade de cœurs pour ne pas vexer les sentiments de l’autre, ou plus encore, parce que l’autre est jaloux. Car oui, ce genre de comportement aide à apaiser la jalousie. On se montre en couple, donc on n’est plus disponible et le monde doit le savoir. Ca ne devrait pas être ainsi. Mais ça l’est devenu parce qu’à force d’être hyper connecté, il est plus facile d’être infidèle, selon l’opinion populaire.

Aussi, et il n’y a là rien de nouveau, nous devenons de plus en plus accros aux messages. Du temps où nous étions limités, cela allait encore. Mais maintenant, entre messages et internet illimités, nous ne quittons plus nos téléphones des yeux. Il m’arrive souvent d’aller dans un café, de me poser et de lire ou d’être sur mon téléphone si je suis seule. Mais si je suis avec des amis, alors je regarde peu mon téléphone et je discute avec eux. Jusque-là, cela semble normal, non ? Mais attendez. De plus en plus, je vois des couples face à face, le nez dans leurs téléphones mais ils ne parlent pas à d’autres personnes, ils s’envoient des messages alors qu’ils sont ensemble. Leur relation devient alors presque virtuelle. Plus encore, j’ai été témoin de couples qui partent en dispute simplement parce que le temps de réponse à un message a excédé 5 minutes. C’est normal d’être dans son cocon lorsqu’on est amoureux. Ce qui l’est moins, c’est de se couper du reste du monde et de s’enfermer dans une bulle qui sur la longueur deviendra néfaste. C’est le propre d’une relation toxique que d’être tellement l’un sur l’autre que l’on oublie le monde qui nous entoure.

Mais les réseaux sociaux et applications ne s’arrêtent pas là. Grâce au GPS, il est possible de traquer une personne. Et avec les nouvelles tendances, certains ne s’en sont pas privés, tel que Snapchat. Mais encore plus loin, certaines applications permettent uniquement et SECRÈTEMENT de traquer une personne. Les nouvelles générations en sont folles, mais ce n’est pas sain. Il n’est pas normal de vouloir traquer l’être aimé, ni de vouloir savoir ce qu’il/elle fait et où il/elle est chaque minute. Seulement, c’est devenu une norme. Pour avoir discuté avec quelqu’un qui fait cela, j’ai été choquée d’entendre : “Je m’en fiche parce que je n’ai rien à cacher”. Non, non, NON. Ça n’a rien à voir avec ça. Ça a à voir avec le fait que ce n’est PAS normal, ce n’est PAS sain. Une relation doit être basée sur la confiance, pas sur le stalking. Il ne faut pas banaliser ce genre de comportement et au contraire, il faut communiquer, apprendre à se faire confiance. C’est la clé de toute relation de couple épanouie.

(photo credit: Snapchat)

Il est important de revenir aux fondamentaux. Il y avait une époque où on ne savait pas pour combien de temps on allait être séparés, où on ne savait même pas si on allait se revoir. Nous avons la chance de vivre dans un monde dans lequel nous pouvons rester en contact constant mais il ne faut pas en abuser. C’est comme cela que nous aurons de plus en plus de relations problématiques, voire toxiques. De plus, ça nous empêche parfois de voir que nous avons affaire à un-e- pervers-e- narcissique, car il/elle se servira de ces nouvelles “normes” pour abuser d’autant plus de son pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Can You Guess What Type Of Music Each Person Is Listening To? Trivia Quiz

La compagnie SM entertainment partagera tout les gains de Tao dans le futur