dans

Le pédophile Cho Doo Soon veut ouvrir un café à Ansan, où vit toujours sa victime

Certains crimes marquent une nation, de par leur atrocité et leurs conséquences.

Il n’y a pas d’endroits entièrement sécurisé sur terre, et la Corée du Sud a elle aussi son lot de criminels dont les crimes sont impensables.

L’un des hommes les plus détestés de la Corée du Sud, Cho Doo Soon, devrait ouvrir une entreprise de café peu après sa libération. Sa libération prévue est le 13 décembre 2020, 12 ans après son infraction initiale.

Attention, les faits décrits ici peuvent choquer. En 2008, ce que l’on appelle désormais «l’affaire Nayoung» a secoué le monde. Après avoir violé Nayoung (nom de plume), 8 ans, dans des toilettes publiques, il a tenté de l’étrangler et l’a finalement maintenue sous l’eau pour qu’elle perde connaissance. Plus tard, il a essayé de se débarrasser de son sperme en poussant un tuyau en elle, faisant tomber un intestin.

Inutile de dire que bien que Nayoung ait survécu, son corps était irréparable et a subi des dommages permanents. Il a été fait savoir au public que Cho Doo Soon prévoyait de retourner à Ansan après sa libération, dans son domicile situé à moins d’un kilomètre du domicile de la victime. Cela a enragé les coréens, ne comprenant pas comment cela peut être permis.

Plus récemment, un ancien collègue a appris qu’il prévoyait d’ouvrir une entreprise de café dans les montagnes près de chez lui, avec sa femme. Il a déjà demandé un soutien financier pour l’entreprise, via un programme qui aide les anciens détenus à trouver de nouveaux moyens de vivre. Les internautes protestent vivement contre son retour à Ansan, ainsi que contre ses plans d’affaires.

Il a été rapporté que Nayoung et sa famille avaient l’intention de déménager, mais rien n’a été confirmé.

3 Commentaires

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Que penses-tu?

-17 points
Upvote Downvote

Jungkook de BTS est nommé l’homme international le plus sexy par le magazine américain ‘PEOPLE’

Jungkook parle de son expérience en réalisant ‘Life Goes On’