"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection
dans ,

« C’est pire en réalité » : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l’école après le choc des scènes dans ‘The Glory’

« The Glory » avec Song Hye Kyo jouit d’une popularité fulgurante non seulement en Corée du Sud mais dans de nombreux autres pays asiatiques !

Le Kdrama est centré sur l’histoire d’une victime de violence à l’école qui cherche à se venger de ses agresseurs.

The Glory reels

Outre les excellentes critiques, la série Netflix a également reçu des critiques mitigées de la part des téléspectateurs et des critiques. Selon les experts, « The Glory » est « trop ​​graphique » et « choquant ».

En particulier, la scène où le corps de la lycéenne Moon Dong Eun est brûlée avec un fer à friser est jugée trop violente pour être dans les médias. Il a été révélé que cette scène était inspirée d’évènements réels.

Après avoir vu le drama et les réactions des téléspectateurs sur les scènes de violence, un commissaire scolaire a révélé que la violence à l’école dans la vie réelle est bien pire.

Dans une interview accordée à « News High Kick » de MBC Radio le 11 janvier, Choi Woo Seong, un commissaire scolaire chargé de la violence scolaire au bureau de l’éducation de Gyeonggi Suwon, a répondu à de nombreuses questions.

"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection

ATTENTION : les propos et informations qui suivent peuvent heurter la sensibilités des personnes les plus sensibles

La scène d'intimidation dans The Glory basée sur des événements réels

A propos des scènes du drama, il a dit : « Les scènes de violence à l’école (dans le drama) étaient vraiment choquantes pour les téléspectateurs, et certains pourraient avoir des doutes, mais qu’ils ont reconstitué des événements qui se sont produits dans la réalité et cela déclenche une alarme et sensibilise contre la violence à l’école. »

Il a continué à dire : « C’est pire en réalité », et a partagé que des contre-mesures sont nécessaires de toute urgence car il y a eu des cas de violence scolaire grave même récemment.

"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection

Ils sont alors revenus sur le cas où un groupe de collégiens (dont le leader Kim avait 15 ans à l’époque), a agressé ‘A’ (14 ans) pendant environ 20 jours. ‘A’ a été battue par une batte de baseball et brûlée avec un fer à friser sur ses bras et sa poitrine.

La scène d'intimidation dans The Glory basée sur des événements réels choque les téléspectateurs

Choi Woo Seong a expliqué à propos de ce cas :

« La victime à l’époque souffrait de brûlures graves et d’un coccyx saillant, nécessitant 5 à 6 semaines d’hospitalisation. Les agresseurs ont également avoué qu’ils puniraient la victime en arrachant les croûtes qui s’étaient formées sur ses cicatrices.

La loi sur la violence à l’école a été promulguée le 29 janvier 2004 et appliquée le 30 juillet de la même année, mais l’incident du fer à friser de Cheongju s’est produit en 2006. Alors le chef du groupe d’intimidateurs a menacé la victime de ne dire à personne le nom de l’agresseur ou le nom de son école. »

the glory netflix

Malheureusement, ce n’est pas le seul cas grave de violence juvénile. Le commisaire est revenu sur différentes affaires : L’affaire d’agression au collège d’une fille de Yangsan, l’affaire de cruauté dans le dortoir de Cheonghak-dong, l’affaire d’agression s.exuelle du nord de Gyeonggi, et plus encore.

"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection

  • L’affaire d’agression au collège d’une fille de Yangsan en 2021 : un groupe d’agresseurs a agressé une collégienne de nationalité étrangère. Les intimidateurs ont enregistré l’agression et l’ont diffusée sur Internet.
  • L’affaire de cruauté dans le dortoir de Cheonghak-dong en 2020 : un groupe de filles a torturé une autre victime en insérant des objets étrangers dans le corps de la victime et en lui faisant boire de l’urine.
  • L’affaire d’agression s.exuelle du nord de Gyeonggi en 2023 : un garçon de 13 ans a attiré et agressé s.exuellement une fille de 9 ans alors qu’elle rentrait chez elle. Il a ensuite agressé s.exuellement la jeune fille sur un bloc de neige qu’il avait fait pour ressembler à un lit.

"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection

Au sujet de ces cas, le commisaire Choi a révélé : « Dans les trois cas, certains des auteurs ou tous les auteurs étaient des mineurs de moins de 14 ans, il y avait donc une limite à leur punition.

Je suis d’accord que (les auteurs) rajeunissent et que leurs crimes sont plus sophistiqués et violents, donc je suis d’accord que l’âge standard les limites devraient être graduellement abaissées. En même temps, nous, en tant que société, devrions faire l’effort d’édifier et d’empêcher de tels actes en premier lieu. »

"C'est pire en réalité" : un commissaire scolaire révèle la réalité des violences à l'école après le choc des scènes dans 'The Glory' K-Sélection

D’autre part, le gouvernement a adopté un projet de loi en décembre de l’année dernière pour abaisser la limite d’âge pour la justice pour mineurs et la loi sur la prévention de la délinquance de 14 à 13 ans alors que les critiques sur la question débordaient.

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Moa
Moa
22 jours il y a

Tous les jours ils parlent mais jamais rien ne change. Si les punitions étaient plus sévères et impartiales je pense qu’on allait noté une légère amélioration mais les Sud coréens ne gèrent pas la situation comme il le faut et voila les résultats.
Un crime est un crime peu importe l’âge de l’agresseur et les petits délinquants coréens s’appuie sur leurs âge pour finir avec des sanctions banales. SI à 13 ans tu penses à agresser sexuellement quelqu’un désolé mais t’es plus un enfant.

Glouglou
Glouglou
21 jours il y a
Répondre à  Moa

Ça concerne pas que les coréens

Disons que ça demande du temps mais le plus important est de parler avant et ne pas attendre des années

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte
C’est pas normal qu’à 13 quelqu’un agresse (fille ou garçon) enfaite il est possible que le jeune à soit était agressé(e) aussi (donc possible qu’il/qu’elle trouve ça normal)
Voir même à un problème (handicap ou autre)
L’influence aussi malheureusement, combien de jeunes j’ai vu se faire berné par d’autres pour coucher/embêter voir même chantage etc

Certain(e)s savent ce qu’ils/qu’elles font et d’autres s’en rendent des années plus tard malheureusement

Il faut tout classifié et faire du cas par cas, ceux qui mérite une seconde et dernière chance et à ceux ou c’est la fin

ça reste un enfant, maintenant il faudra simplement voir ce qu’on peut faire et les conséquences qu’il y aura

Personnellement je suis pour le bénévolat avec bien-sûr un suivie (Pour qu’il/qu’elle ne recommence pas)

Pour les plus graves comme le viol, prison à vie

Je rajoute que l’éducation (voir même les diverse fréquentation en plus des Réseaux sociaux) est à surveiller de près, y a trop de problème au sein même de famille
Un cycle qui continue et perpétue la toxicité !

Riana
Riana
20 jours il y a
Répondre à  Moa

Tu as raison

Glouglou
Glouglou
22 jours il y a

J’enlève les attaques au couteau et autre joyeusetés
Je me rappelle des bataille de sac à dos, et gomme
Attaque de Crayon…un classique aussi

Le plus drôle c’est les garçons amoureux qui embête l’élue de leurs cœurs, si seulement il savait que c’était vraiment stupide mdr

Tout fonctionne en groupe, je sais qu’il est difficile d’avoir une très grande morale (je ne parle pas des hypocrites ou les bien pensant) surtout quand on est adolescents puis viens aussi l’influence et l’éducation/problème familial etc
Disons que si un commence à ne pas le faire, les autres réfléchirons à deux fois
(Meneur/suiveurs – observateurs)

Après il y a des choses étrange aussi

J’ai une Anecdote, il y avait une fille qui avait embêtée quelqu’un et d’un coup c’est arrêtée comme si elle était contrôler/ne se render pas compte de ce qu’elle faisait
Elle s’est excusée et ensuite parti
Tout le monde était surpris puis son comportement à changer

Mais oui, beaucoup de mineurs agresse

Personnellement j’ai était agressée sexuellement par une personne handicapé quand j’étais petite
Il n’a rien eu mais j’ai cru entendre qu’il avait recommencé

Actuellement et avec les réseaux sociaux, une chose qui fait fureur c’est l’harcelement contre harcèlement
Garam est un très bon exemple, bien-sûr je peux aussi dire woojin et d’autres personnes
Je pense que, en tout cas pour moi
C’est personnes la sont les plus dangereux

Ceux qui attendent au pied de la porte, leurs moment de gloire
Qui vont commencer à chercher le passé de quelqu’un et « BOOM » harceler, même si ça devrait être réglés en privé, même si la personne s’est excusé, même si l’histoire était stupide, même si ça fait des années, même si…

Enfaite non, c’est amusant pour eux
Et ça peut être n’importe qui
Même les personnes en qui ont a le plus confiance

Chrissa
Chrissa
22 jours il y a

Ayoooo they all need mental health help this so disgusting

Iota
22 jours il y a
Répondre à  Chrissa

En français vieille crisse de mongole!!!!

Thiaaa
Thiaaa
22 jours il y a
Répondre à  Iota

C’est quoi cet agressivité ?? Tout le monde parle dans la langue qu’il souhaite. Merci de ne pas insulter les gens.

blackpink Carrefour pieces jaunes

BLACKPINK au Gala des pièces jaunes sur France 2 : Achetez vos billets pour voir le groupe à Paris

MlK Festival Paris 2023

MlK Festival Paris : Gagnez 4 places en Fosse