Une ancienne idol parle du harcèlement sexuel subi par son groupe Baby Boo sans que leur PDG ne réagisse
dans ,

Une ancienne idol parle du harcèlement sexuel subi par son groupe Baby Boo sans que leur PDG ne réagisse

L’industrie de a kpop est connue pour être impitoyable. Cela est malheureusement aussi vrai dans le cas de harcèlement sexuel. Bien que cela n’arrive pas systématiquement, plusieurs idols se sont plaints de harcèlement sexuel ces dernières années.

Le 6 avril, la YouTubeuse Grazy Grace a accordé une interview à l’ancienne idol de la K-pop Dayul. Elle est une ancienne membre de Baby Boo.

Baby Boo était un groupe de filles sous Hyundai Company qui a fait ses débuts le 5 juin 2015. Le groupe a d’abord fait ses débuts à quatre mais a subi plusieurs changements de line-up jusqu’à leur dissolution en 2019.

Dayul a parlé du harcèlement sexuel qu’elle a subi dans l’industrie et de la façon dont son PDG a réagi aux instances inquiétantes contre ses artistes.

Au cours de l’entretien, Grace a mentionné comment la société du groupe organisait des dîners avec des membres commerciaux et des organisateurs d’événements après les événements. Elle a rappelé comment, dans une interview précédente, Dayul avait mentionné que lors de ces dîners ou lorsque le groupe rencontrait des gens pour des photos, les membres étaient touchées de manière inappropriée.

Grace a ensuite demandé à Dayul si le PDG ferait quelque chose à ce sujet.

Dayul a confirmé que ces situations étaient inconfortables et que plusieurs personnes avaient franchi la ligne avec elles. Les membres disaient au PDG quand quelqu’un continuait à les toucher de manière inappropriée, mais le PDG n’a rien fait pour aider les filles.

Au lieu de cela, le PDG a trouvé des excuses pour ceux qui les avaient touchées. Il disait des choses comme : « Parce que vous êtes des filles. »

Dayul a révélé qu’elles s’attendaient à ce que le PDG les protège. Cependant, le PDG ne pouvait pas faire grand-chose puisque ces personnes leur donnaient une chance de se produire. Elle a dit à Grace,

« Techniquement, ces gens d’affaires nous donnaient une chance de performer. Ils sont considérés comme des gens « supérieurs ». Notre PDG ne pouvait donc pas vraiment supporter de leur dire. Il voulait que nous comprenions la position dans laquelle nous nous trouvions. »

Grace a ensuite demandé si le groupe pouvait refuser de dîner avec ces personnes. Dayul a déclaré qu’elles ne pouvaient pas refuser, car les réunions avaient généralement lieu après les représentations de groupe.

En raison du manque d’aide financière et de soins que l’entreprise leur accordait, les réunions étaient leur seule chance de prendre un bon repas, et ces hommes d’affaires aidaient les filles à rentrer chez elles.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gayoule
Gayoule
1 mois il y a

Je ne suis mm pas surprise d’entendre ça! Et je suis tjs autant écœurée!
Le PDG est entièrement le seul fautif! C’est lui qui gère sa société et si vraiment ça le dérangeait il pouvait dire non! Certains y arrivent!
Je sais que c facile pr moi de dire ça derrière mon écran… mais STOOOP à ça!!!!
Est ce que les gars subissent la mm chose (mm si je sais un cela existe!)? Et pourtant ils peuvent avoir des contrats dc faut arrêter de se cacher derrière le fait que comme se sont des filles elles doivent se vendre sexuellement!!
Grrrrr!

Solène
Solène
1 mois il y a

Sérieux

Im Siwan et Seolhyun d’AOA joueront ensemble dans le drama "I Don't Feel Like Doing Anything"

Im Siwan et Seolhyun d’AOA joueront ensemble dans le drama « I Don’t Feel Like Doing Anything »

Ji Chang-wook, Choi Sung-eun, et Hwang In-yeop parlent de leurs personnages dans ”The Sound of Magic”

Ji Chang-wook, Choi Sung-eun, et Hwang In-yeop parlent de leurs personnages dans ”The Sound of Magic”