7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection
dans ,

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques

Les méchants créent un héros ; sans méchants, contre qui se battrait le héros ? Les méchants sont essentiels pour secouer les choses, ajouter du piment au drame et briser la monotonie de l’intrigue. Il existe une liste assez intéressante de méchants dans le monde des K-dramas que les fans ont appris à détester de toutes leurs forces.

Avec des histoires antérieures intrigantes et des traumatismes qui façonnent leur présent, ces méchants sont l’incarnation même du mal. Et il faut dire qu’ils sont exceptionnellement plaisants à regarder. Avec les éloges adressées à Wi Ha-joon pour son rôle négatif dans le thriller criminel The Worst of Evil, voici un retour en arrière sur sept méchants que les fans de K-dramas adorent détester.

1- Jang Han-Seok dans Vincenzo – Netflix

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Dans le rôle-titre, Song Joong Ki incarne un conseiller italien pour la Mafia, tandis que Jeon Yeo-been joue le rôle d’une avocate agressive, Hong Cha-young, dans ce K-drama qui démarre sur les chapeaux de roue. Les deux s’associent pour faire tomber le conglomérat corrompu Babel Group et son président, Jang Han-seo (Kwak Dong-yeon). Cependant, il est ensuite révélé qu’il n’est qu’un pantin et que Babel est une société écran pour un cartel de la drogue dirigé par son demi-frère, Jan Han-seok.

Le grand et séduisant Ok Taec-yeon passe sans effort du stagiaire en droit naïf et charmant Jang Jun-woo, aux cheveux bouclés et aux yeux de chiot, au démoniaque Jan Han-seok. Il ne faut pas longtemps aux spectateurs pour détester ce sociopathe machiavélique dès qu’il dévoile sa véritable identité. Taec-yeon du groupe K-pop 2 PM, qui a déjà joué le héros dans plusieurs K-dramas populaires, révèle son côté vilain, ne laissant aucune pierre non retournée et n’épargnant personne (pas même son frère) pour rendre la vie de Vincenzo et Cha-young infernale. Ce K-drama vous emmène dans un tourbillon d’émotions avec des rebondissements et une intrigue haletante qui vous tient en haleine jusqu’à la dernière scène.

2- Lee Rang dans Tale of the Nine Tailed – Netflix

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Dans ce K-drama, l’intrigue tourne autour d’un gumiho (renard à neuf queues) vieux de 1000 ans et ancien dieu de la montagne, Lee Yeon (interprété à la perfection par le charismatique Lee Dong-wook). Il attend patiemment la réincarnation de son premier amour, Yi Ah-eum (Jo Bo-ah), devenue Nam Ji-ah, une productrice de télévision. Leurs destins s’entremêlent, révélant des secrets du passé et un puissant ennemi.

Perturbant leur vie, on retrouve le demi-frère de Yeon, Lee Rang (Kim Bum). Sa haine envers Yeon le consume et fait renaître un mal puissant dans le but de vaincre son frère. Bien qu’on ait d’abord envie de le blâmer pour ses manigances sournoises, l’évolution de son personnage et son parcours vers la rédemption en font un méchant différent. Le séduisant Kim Bum réussit à se frayer un chemin dans notre liste de détestations en incarnant le gumiho en quête de vengeance.

3- Seo Moon-Jo dans Strangers From Hell – Amazon Prime Video

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Yoon Jong-woo, un aspirant écrivain, déménage à Séoul pour réaliser ses rêves. En manque d’argent, il s’installe dans une résidence universitaire délabrée dont les occupants ne sont pas seulement étranges mais carrément sinistres. Alors qu’il s’adapte à l’atmosphère lugubre, il rencontre également des difficultés sur son lieu de travail et ressent souvent de la frustration.

Le mystérieux dentiste Seo Moon-jo (Lee Dong-wook) est le seul avec qui Jong-woo peut se connecter de manière saine. Au fur et à mesure que le récit se déroule, nous sommes présentés au côté monstrueux des résidents, qui sont des tueurs sadiques, et Moon-jo est leur leader. Son sourire effrayant vous donne des frissons dans le dos. L’intrigue tordue, les personnages menaçants et une angoisse glaçante créée tout au long font de ce K-drama, également appelé « Hell is Other People », un visionnage perturbant.

4- Mo Tae-Gu dans Voice (Saison 1) – Netflix, Amazon Prime Video

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Le spectacle, s’étalant sur quatre saisons, tourne autour d’un centre d’appels d’urgence et d’un groupe de détectives qui collaborent pour résoudre des affaires en utilisant les informations fournies par les appelants. Kang Kwon-joo (Lee Ha-na), une profileuse vocale talentueuse, et le détective Moo Jin-hyuk (Jang Hyuk), dont la femme a été assassinée par un tueur en série appelé Le Diable, font équipe pour attraper de tels psychopathes.

Lorsque Le Diable refait surface, les deux découvrent un réseau de conspirations, les liant tous les trois dans un jeu perfide de vie et de mort. Et Kim Jae-wook offre une performance digne d’applaudissements en incarnant le sociopathe dérangé Mo Tae-gu, alias Le Diable. Il correspond vraiment à son surnom, Le Diable, avec son attitude menaçante et ses actes horribles. Sans parler de son apparence exceptionnelle. Il le sait et utilise son physique bien bâti et son visage séduisant pour semer la terreur.

5- Kim Joo-Young dans Sky Castle – Netflix, Amazon Prime Video

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Les antagonistes dans les K-dramas, les femmes ne sont pas moins menaçantes que les hommes. Bien qu’elles n’aillent pas jusqu’à tuer en série, elles n’hésitent pas à jouer des coups bas. Ce K-drama très acclamé explore la vie des riches et de l’élite dans une zone résidentielle huppée appelée Sky Castle. Au cœur du drame se trouvent quatre familles dont le seul but, en dehors de se surpasser mutuellement, est de garantir que leurs enfants soient admis dans des universités prestigieuses.

Han Seo-jin (Yum Jung-ah), la femme d’un riche médecin, engage le célèbre entraîneur Kim Joo-young (Kim Seo-young) pour que sa fille devienne également médecin. Elle commence à enseigner aux autres enfants de l’immeuble également. Mais ce que les parents ignorent, c’est que Joo-young est mentalement instable et utilise ses ruses manipulatrices pour les contrôler, ce qui finit par avoir un impact sur leur santé mentale. Elle n’est pas une simple méchante. Sa personnalité calculatrice et déséquilibrée est le résultat d’un passé traumatique. Elle agit comme un poison lent sur l’esprit des enfants malgré le fait d’être elle-même une mère, ce qui la rend terrifiante de manière glaçante.

6- Cheon So Jin dans The Penthouse – Netflix, Amazon Prime Video

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Comme Sky Castle, ce K-drama acclamé par la critique est basé sur la vie des ultra-riches vivant dans un complexe résidentiel haut de gamme appelé Hera Palace. L’histoire se concentre principalement sur trois femmes : Shim Soo-ryeon (Lee Ji-ah), une femme au cœur généreux, Cheon Seo-jin (Kim So-yeon), une soprano opéra à succès et ambitieuse ; et Oh Yoon-hee (Eugene), une ancienne aspirante soprano déterminée à atteindre le sommet de la hiérarchie sociale.

Au fur et à mesure que le récit se déroule, des secrets choquants sur les familles éclatent au grand jour. Aucun personnage n’est tout blanc ; presque chaque personnage a un côté sombre caché. Cependant, Seo-jin prend la vedette en tant qu’antagoniste fou. Elle est stylée, élégante et super confiante, une façade qui cache le mal en elle. La cupidité et l’ambition ont obscurci son cœur, brouillant la frontière entre le bien et le mal.

7- Baek Hi-Sung dans Flower of Evil – Netflix, Jio Cinema

7 méchants dans les K-dramas, beaux/belles et diablement maléfiques K-Sélection

Ce captivant thriller psychologique suit Baek Hee-sung (Lee Joon-gi), un artisan métallique à succès et un mari aimant, qui mène une vie parfaitement enviable avec sa femme Cha Ji-won (Moon Chae-won), une détective de police, et leur fille. Cependant, Hee-sung cache un sombre secret et un passé trouble avec sa première femme. Sa double vie est parsemée de mensonges, de tromperies et de meurtres.

Leur monde conjugal heureux est bouleversé lorsque Hee-sung émerge comme le principal suspect dans une série de meurtres. Cependant, le coup de théâtre incroyable vient de Kim Ji-hoon dans le rôle de Baek Hee-sung. Émotionnellement détaché et dépourvu de pensée rationnelle, il tue pour soulager la tension et devient menaçant dès qu’il se réveille d’un coma. Ses parents fortunés l’aident en se laissant culpabiliser pour couvrir ses crimes. Le mystère et le suspense vous tiennent en haleine tandis que Ji-hoon déchaîne l’horreur.

Qui ajouteriez-vous à cette liste?

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Se-ri

Hé hé, super article !

Oui, les méchants apportent le côté spicy et challenging qui met aussi nos nerfs à rude épreuve. Et lorsqu’ils sont en plus beaux, charismatiques, sensibles et déterminés, l’on ne peut que succomber à leur charme ténébreux.

À cette liste, j’ajouterais:

– Lee Rim, de « The King: Eternal Monarch »: ce méchant m’avait captivée avec son intelligence, sa classe et son côté froid et impitoyable.

– Jin Yoo-hee, de « Remarriage and Desires »: la g.arce dans toute sa splendeur, sexy et redoutable, prête à écraser tout le monde avec ses talons de 15 cm.

– Jessica, de « Vagabond »: j’ai adoré cette femme. Enfin une femme rusée, impitoyable, inébranlable, jusqu’auboutiste et sans scrupules dans un monde d’hommes qu’elle mène à la baguette tout en gardant sa classe, sa féminité et sa poigne.

– Pyon San-wol, « Sweet Home »: alors lui, autant je le déteste et j’ai envie de le voir disparaître, autant j’aime qu’il mette Hyun-su à l’amende et qu’il le pousse à embrasser son côté monstrueux.

– Han Gi-hwan, « Beyond Evil »: le côté froid et imperturbable de cet homme m’ont impressionnée. Voilà un méchant comme je les aime, qui sait garder son sang-froid et agir de manière détachée, avec le plus grand calme, tant dans son attitude que dans sa facon de s’exprimer, pour nuire aux autres. Son attitude impavide était HAUTEMENT sexy.

– Yoon Gwi-nam, « All of Us Are Dead »: un autre personnage fort et emblématique qu’on adore vraiment détester. Sa volonté de fer, sa combativité et son intelligence en font l’un des personnages les plus intéressants du drama.

– Queen Dowager, « Under The Queen’s Umbrella »: une femme retorse, prête à tout pour conserver le pouvoir. J’ai particulièrement apprécié son attitude fière et inflexible même dans la défaite. That is how some villains should be, even before death.

– Jeon Jae-jun, « The Glory »: un individu ignoble, le s.alaud riche qui se croit tout permis, dont on a aperçu un petit côté affectueux avec sa fille, ce qui l’a rendu presque sympa et qui nous a à la fois perturbés et émus.

Se faire interpeller par la police au Japon - Combien de fois cela arrive-t-il (et pourquoi ?) K-Sélection

Se faire interpeller par la police au Japon – Combien de fois cela arrive-t-il (et pourquoi ?)

JYP Entertainment aurait-il trouvé un nom pour son nouveau groupe de garçons ? K-Sélection

JYP Entertainment aurait-il trouvé un nom pour son nouveau groupe de garçons ?