dans ,

4 scandales qui sont ignorés à cause du scandale Seungri et Jung Joon Young

C’est une croyance commune que les scandales se produisent pour une raison. Et c’est pour détourner l’attention du public des problèmes qui pourraient éventuellement conduire à de plus grands scandales, notamment politiques ou économiques.

Au milieu des scandales actuels impliquant Seungri, ancien membre des BIGBANG, Jung Joon Young, Choi Jonghoon, Lee Jonghyun et Yong Junhyung, font la une des journaux sur la quasi-totalité des sites d’actualité, sauf qu’il ya eu d’autres scandales importants qui sont lentement oubliés de ce fait .

1- L’ancienne collègue de la défunte Jang Ja Yeon témoigne de l’abus sexuel

JangJaYeonNewsroom

Jang Ja Yeon, 29 ans à l’époque, était une actrice débutante qui a joué dans le drama populaire «Boys Over Flowers» de KBS. En 2009, elle s’est suicidée, laissant derrière elle des notes manuscrites accusant son agence de l’exploiter sexuellement. Dans les notes, elle a déclaré avoir été forcée d’avoir des relations sexuelles avec une trentaine de personnalités influentes, notamment des hauts fonctionnaires, des journalistes et des producteurs de séries télévisées.

Lire aussi: La lettre de Jang Jayeon a été rendue public “Ma mort est une vengeance”

jang ja yeon

Lorsque la poursuite en 2009 n’a accusé que le chef et directeur de l’agence de Jang, sans détention, de nombreux témoins et reportages dans les médias ont laissé entendre que des pressions extérieures avaient influé sur l’enquête.

Neuf ans après, a la fin du mois de mai, un groupe spécial indépendant du ministère de la Justice chargé d’examiner les décisions rendues dans le passé avait recommandé l’ouverture d’une enquête spéciale en vue de rouvrir le dossier.

L’affaire Jang Ja Hyun fait actuellement l’objet d’une nouvelle enquête qui poursuivra ses enquêtes jusqu’au 31 décembre. Yoon Ji Oh a également récemment participé à une entrevue de témoin auprès du Bureau du Procureur suprême. La police a pris des mesures pour protéger l’actrice.

2- Harcèlement sexuel allégué d’étudiants de l’école des arts de la scène (SOPA)

L’institution est réputée pour la formation et l’éducation des futurs idols K-Pop et compte quelques anciens élèves notables, dont Kai et Park Jihoon, etc.

Les élèves de l’école ont récemment créé un clip vidéo qui prend position contre la prétendue injustice qui se déroule actuellement au sein de l’école. Les hauts responsables de l’administration ont été accusés jusqu’à présent, notamment le directeur et son épouse. De nombreux étudiants sont venus et ont déclaré qu’ils seraient souvent obligés de se produire lors d’événements privés portant des vêtements révélateurs et sont parfois même obligés à avoir des relations physiques avec certains invités.

Lire aussi: Des futurs Idols risquent leur avenir pour dénoncer le harcèlement sexuel dans SOPA

Le directeur a jusqu’ici rejeté toutes les demandes d’interview et les étudiants ont même été menacés de poursuites et de suspensions lorsqu’ils ont tenté de révéler les coupables de ces actes.

En outre, une pétition du gouvernement exigeant une enquête sur cette affaire rassemble actuellement un nombre considérable de partisans.

3- Les apprentis de Produce 101 ont affirmé le harcèlement sexuel

Selon les accusations, dix apprentis se sont rendus au Japon pendant environ un mois pour des spectacles. Après s’être produits sur scène, ils ont été invités à un dîner dans un restaurant à Tokyo le 28 septembre 2018. C’est au restaurant que les apprentis ont affirmé que la PDG les avait touchés de manière inappropriée et leur avait fait des avances sexuelles non désirées.

Le représentant légal des apprentis a publié un communiqué déclarant que les stagiaires avaient reçu un traitement psychiatrique en raison du traumatisme causé par l’incident et avait déposé les preuves devant le tribunal central du district de Séoul tout en demandant la suspension de tous les contrats actuels des apprentis avec leur agence.

4- Les soupçons d’évasion fiscale du PDG de YG Entertainment, Yang HyunSuk

Un club connu sous le nom de «Love Signal» est actuellement soupçonné d’évasion fiscale, des informations parues le 6 mars affirmant que l’établissement est enregistré comme un restaurant plutôt que comme un lieu de divertissement, un peu comme le club de Seungri, le «Monkey Museum».

«Love Signal», situé dans le district de Mapo-gu, est régi par une loi permettant aux clients de ne pouvoir danser que dans leurs sièges. Il est probable que la loi ait été créée afin de différencier les établissements des boîtes de nuit et d’empêcher que trop de boîtes de nuit ne soient établies. Cependant, malgré son inscription en tant que restaurant, ‘Love Signal’ dispose d’une scène sur laquelle les clients peuvent danser, raison pour laquelle de nombreuses personnes soupçonnent une fraude fiscale,

Il a également été rapporté que le PDG de YG Entertainment, Yang HyunSuk, détenait 70% d’une société d’investissement détenant ‘Love Signal’, alors que les 30% restants appartenaient à son frère cadet, Yang MinSuk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

aori ramen

Aori Ramen coupe tous les liens avec Seungri, les internautes réagissent

Les billets du concert des MONSTA X à Séoul se vendent en entier en 70 secondes