4 des choses les plus irritantes des Kdramas K-Sélection
dans

4 des choses les plus irritantes des Kdramas

Les dramas coréens deviennent de plus en plus populaires grâce à leur renommée à l’international, ainsi que l’intérêt apporté grâce à la plateforme américaine de streaming Netflix. Cependant, malgré notre grand amour envers les K-dramas, il y a toujours des aspects irritants qui se répètent souvent et que nous ne pouvons pas supporter.

  • Les Flashbacks

4 des choses les plus irritantes des Kdramas K-Sélection

N’avons-nous pas JUSTE vu ça? L’utilisation d’un flash-back est un excellent moyen de comprendre la situation, mais si la moitié du drama consiste en un Flashback, cela se traduit en scénaristes qui pensent que nous ne pouvons pas nous souvenir de ce qui s’est passé il y a deux minutes.

  • La femme qui a toujours besoin d’un homme pour la sauver

4 des choses les plus irritantes des Kdramas K-Sélection

Si Katniss, le personnage de «Hunger Games», jouait dans un drama coréen ca serait Peeta qui se porterait volontaire pour la sauver.
Même s’il existe de fortes héroïnes dans quelques K-dramas, la plupart des scénarios tournent autour de filles qui pleurent tout le temps, et ont besoin d’un beau héro pour les sauver.

  • Tu es tellement méchant envers moi. T’es l’homme de ma vie

4 des choses les plus irritantes des Kdramas K-Sélection

Les relations toxiques, la violence sont souvent romancés dans les dramas coréens. L’amour ne se traduit pas en saisie du bras, être jetée contre le mur, ou être ridiculisée et harcelée. Alors que le gentil caractère avec un véritable amour attentionné, agréable et attrayant finit souvent seul, l’héroïne préfère plutôt être avec quelqu’un qui la contrôle 24/7.

  • Rompre sans raison

4 des choses les plus irritantes des Kdramas K-Sélection

Il reste 2 épisodes jusqu’à la fin du drama alors rompons! Plusieurs couples dans les K-dramas ont du mal à communiquer ensemble. 99% des problèmes seront réglés si les deux personnages discutent de ce qui ne va pas. Mais non, ignorons l’un l’autre sans aucune réponse ou raison.

S’abonner
Notification pour
guest
11 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laora
Laora
3 mois il y a

Moi ça ne me dérange pas puisque c’est ce qui fait le charme du kdrama… Même si j’avoue que de les voir se séparer pour soit disant sauver l’autre, ou pire mourir par amour pour l’autre.. Ça me gonfles..dans la série de vampire avec le chanteur Rawoon… Mais qu’est-ce que j’ai pu chialer à la fin.. Et c’est hyper chiant.. Et c’est rebelote dans le livre de notre destin.. Même si c’est happy end à la fin.. Ya toujours un passage ou on peut se laisser aller à pleurer sans honte… Eh ben ça fait du bien aussi.

DE VRIES
DE VRIES
3 mois il y a

Si on retire tout cela les k-dramas n’auront plus la même saveur!

Se-ri
Se-ri
Répondre à  DE VRIES
2 mois il y a

Oui, mais à la longue, ça devient lassant et ennuyeux. Il faut que les acteurs et/ou l’histoire soient captivants pour oublier ces désagréments répétitifs.

Se-ri
Se-ri
3 mois il y a

Il existe bien plus que 4 choses dans cette liste, KS.

Pour ne citer que celles-là:

– rappeler constamment à quel point le personnage principal masculin est beau, de sa propre bouche et de celle des autres: dès qu’il apparaît dans une scène, les personnages féminins autour manquent de s’évanouir et sont prêtes à lui lécher les pieds, les personnages masculins ont des sourires béats et sont prêts à faire ses 4 volontés. La beauté, dieu suprême de la Corée.

– la coupe au bol, pour le côté décontracté et « innocent ». Je ne la supporte plus. Genre les mecs n’ont que 2 coiffures toit au long de leur vie, en dehors de celle pour le service militaire obligatoire.

– les destins croisés: où il faut obligatoirement, pour marquer l’authenticité, la profondeur et la durabilité de leur lien, que le male et la female leads se soient rencontrés quelques années auparavant ou se soient connus/fréquentés dans une vie antérieure. S’ils se rencontrent à la supérette du coin et craquent l’un pour l’autre, ce n’est pas le véritable amour (je n’en peux plus).

– l’amour Disney entre 2 adultes ayant une vie normale et qui plus est, un physique avantageux. Les mecs se tapent des années sans relation amoureuse autre que la leur et en ce qui concerne la leur, c’est piggyback rides, 2-3 baisers, sorties main dans la main, glaces, rires sous le soleil et déclarations d’amour larmoyantes.

– le cliché héroïne cute et pure sans maquillage contre la rivale sexy et garce coquette.

– les personnages secondaires caricaturaux, généralement laids ou au physique/look peu attrayant.

– les personnages qui réagissent aux avances de LEUR AMOUREUX.SE/PETIT.E AMI.E/EPOUX.SE d’un air choqué, en se dérobant ou en les repoussant comme si ceux-ci essayaient de les v.ioler. Absurde, irréaliste et énervant au possible.

– les personnages féminins passifs, avec un air absent ou figé durant les love scenes. Vive le patriarcat.

– le personnage féminin qui doit boire pour avouer ses sentiments à l’homme qu’elle aime.

– la femme de tête qui n’a pas froid aux yeux et en impose à plus d’un, mais se ratatine devant le male lead, panique quand il la drague comme si aucun homme ne l’a jamais regardée de sa vie et sursaute quand il veut l’embrasser ou plus. Vive again le patriarcat.

– les personnages féminins qui draguent et/ou assument leur s.exualité sont quasiment toujours des femmes agressives, délurées, dérangées. Parce que la femme idéale est pure et laisse l’homme faire le 1er pas, son travail c’est de rougir, refuser les avances puis à force de persévérance, les accepter.

min ho
min ho
Répondre à  Se-ri
2 mois il y a

merci, je suit tout a fait d’accord avec toi;
de plus le personnage féminin doit toujours prendre la violence (physique, ou moral) de la part de « son coup de foudre » avec résilience en se disant que c’est de sa faute si elle s’est fait traiter ainsi, et hop un regard avec son « amoureux  » et c’est oublié, leur histoire « d’amour » peut recommencer.

Se-ri
Se-ri
Répondre à  min ho
2 mois il y a

Ha oui, l’amour vache qui montre le caractère « viril » mais sensible que la résilience et la douceur de l’héroïne vont révéler…

Leur mentalité de victime-bourreau me fatigue.

Tine 95
Tine 95
3 mois il y a

Moi c’est ce que j’aime dans les K-dramas, et je ne pense pas être là seule ! C’est vrai que parfois je m’énerve, je crie, je pleure, je ris en fonction du scénario. A tel point que pour un K-drama j’ai regardé la fin pour être rassurée sur la fin heureuse des 2 principaux acteurs

K-pop forever
K-pop forever
3 mois il y a

J’adore les kdrama mais ce qui est dit dans cet article est 100% vrai

Multi_stan
Multi_stan
3 mois il y a

Alors ça sent la personne qui a écrit l’article a elle aussi le syndrome du 2nd lead (qd tu préfère le 2nd rôle principal et non le 1er , le main rôle. Par contre c’est tellement vrai, des fois j’ai envie de gifler les meufs parce que elle choisisse le gars toxique à la place de celui qui a toujours été là pour elle et qui l’aime sincèrement et qui est pure!!!

Stray kıds
Stray kıds
3 mois il y a

Pourtant c’est super agréable de voir les hommes porter les femmes

Se-ri
Se-ri
Répondre à  Stray kıds
3 mois il y a

Le problème ne vient pas de là. Nous aimons toutes plus ou moins être portées.

Ce dont il est question ici, c’est que le scénario crée une situation pour justifier l’aide du personnage masculin, alors que parfois elle est inutile ou non nécessaire. Mais comme il faut rappeler qui est le patron, hors de question de mettre le héros de côté (ce qui n’est pourtant pas le cas).

Stray Kids se produira sur la scéne des Billboard Music Awards 2023

Stray Kids a battu ce record en France

6 Kdramas mettant en vedette la communauté LGBTQ+ K-Sélection

6 Kdramas mettant en vedette la communauté LGBTQ+